Bijoux : les grigri en tête

créations de Douglaspoon

Vous avez un tiroir rempli de vieilles chaînes en or, de bagues de grand-mère, camés et autres broches ? C'est le moment de les ressortir, le retour du bijou grigri est confirmé. Au salon Première Classe qui présente les collections d'accessoires créateurs et haut de gamme, début mars, on voyait des bijoux fins chez quasiment les deux tiers des exposants.

Quand je dis grigri, je pense à tous ces petits bijoux, qu'on accumule au poignet ou au cou, qu'on mélange sans trop savoir comment ni pourquoi, juste parce qu'on les aime ou qu'ils nous racontent quelque chose de nous, un souvenir, une attitude, un cadeau. Comme le bracelet Grigri de Mulot Bricole et le bracelet avec une médaille gravée de Merci Maman, que je porte depuis des mois (il n'a pas bougé, d'ailleurs, alors que je le garde même pour dormir, me  doucher et faire la vaisselle...). Au cou, j'ai une médaille sur une chaîne courte et un pendentif sautoir de Caroline Néron : une loooongue chaîne avec un touuuuut petit éléphant vieil or, avec un oeil en zircon. Je l'adore. 

Bijoux fins en force, donc, mais pas forcément vus et revus. Après le jean usé et le cuir patiné, voici l'or vieilli repéré chez l'anglaise Ruth Tomlinson : des bijoux comme des bagues de grand mère oubliées au fond d’une commode, trouvées sur la plage... Ruth Tomlinson utilise beaucoup de diamants délaissés par la joaillerie traditionnelle, car pas assez blancs et elle préfère des tailles à l'anciennes "qui étaient choisies intuitivement, à l'époque, par les artisans". Poétique et plein d'émotion, des bijoux qui racontent une histoire.

bijoux de Ruth Tomlinson



Coup de foudre absolu pour la marque japonaise Jolili, au point que j'ai hésité pendant 35 minutes à demander à la créatrice si elle acceptait de me vendre un bijou... et puis, je me suis dégonflé. Je crois que je vais penser à ces petites merveilles pendant des mois. Ce qui me console, c'est d'avoir vu une acheteuse s'arrêter, elle aussi, à ce stand et semblant prête à lui passer commande. Franchement, elle le mérite. Les photos ne rendent pas justice à son travail, d'un raffinement et d'une finesse adorables, soupoudré d'une petite dose d'humour : la bague "faux solitaire", c'est drôle, non ?




Parallèlement au bijou grigri, beaucoup de créateurs ont travaillé sur le trompe-l'oeil. Les progrès de l'impression numérique permettent des imitations marbre, granit ou végétaux bluffantes. Chez Please Paris* et Vega, les chaussures se confondaient avec le sol. 
Si vous aimez les gros bijoux, trompe-l'oeil encore sur les colliers et les bracelets de Wonderology (qui dessine des reproductions de rivières de diamants... sur des plaques de plastique) et les bagues de Tsuri Gueta, qui transforme le silicone en écorce, en corail, en méduse... Douglaspoon, de Hong Kong, s'amuse à imiter la verrerie ancienne grâce à la résine. Canon!!

Autres belles pièces repérées :

  1. La céramique pour des bijoux XXS chez La Luna Atelier de la Rosa et des pièces XXL  façon Alice au Pays des Merveilles chez le créateur Andres Gallardo.
  2. Des matières un peu folles : les chaussures en liège 100% vegan de la marque américaine Sydney Brown, les bracelets manchettes en rotin de Siri Siri
  3. De la fourrure fluo craquante sur les sacs de la marque londonienne Wendee Ou et Dieu sait si je déteste la vraie fourrure me fait horreur, mais là, j'étais prête à cambrioler le stand
  4. Des gants, des gants, des gants! On sent qu'ils arrivent et qu'ils s'accrochent pour coloniser les rayons. Quelle bonne idée, le gant est l'un des rares accessoires sous-exploité actuellement et il est bourré de qualités : il est chic et il est utile.
Le foulard semble avoir pris un coup dans l'aile. Si vous l'aimez, faites des provisions : espèce en voie d'extinction! Ou préparez-vous à écumer les boutiques d'occasion.

Côté sacs, on va faire simple : c'est paillettes partout, partout et si c'est pas pailleté, c'est iriséMaison Thomas* les ajoute à sa signature habituelle (des surpiqûres fluo sur des modèles en cuir de veau), Mila Louise a réussi l'exploit de me donner envie d'un sac à dos avec un modèle pailleté rouge. Le léopard est bien incrusté sur les rabats des pochettes et des besaces : très réussi chez Abaco*, qui n'en est pas à son coup d'essai mais aussi chez Olivia Clergue*.

Mention spéciale aux sacs en crapauds de Kobja* , oui, oui, en vrais crapauds naturalisés. Je vous rassure, ils ne sont pas tués exprès : il s'agit d'une espèce invasive que les Australiens régulent. Si ça, c'est pas de l'upcycling de luxe... Je ne suis pas sûre d'avoir le courage d'en porter un mais les couleurs étaient sublimes. 




Je garde un souvenir émerveillé de cette journée : pouvoir échanger, même rapidement, avec des créateurs dont j'apprécie (voire porte sur moi!) le travail, c'est une chance inouïe. Comment être déprimée face à tant d'inventivité, de courage, de beauté ? 

Bonheur : sur le stand du bottier Vincent Bottesi*, je suis même tombé nez à nez avec une chaussure tatouée à l'or par Lucie Monin*.

La petite * désigne les créateurs qui fabriquent en France. 

stelda

17 commentaires:

  1. Merci, Stelda, de partager avec nous tes coups de coeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerai en partager plus, hélas, le temps me manque.

      Supprimer
  2. ah ouais les sacs c'est pour un effet prince charmant / bisou j'espère :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'osais à peine les toucher. Et toutes celles à qui j'en parle poussent des cris d'horreur. Peut-être qu'ils feront craquer Lady Gaga ? Pourtant, ils sont magnifiques, vraiment. Mais c'est comme la fourrure, je bloque.

      Supprimer
  3. Les bijoux grigris sont beaucoup portés par mes clientes (et moi aussi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en fais de très jolis, d'ailleurs ;)

      Supprimer
  4. La prochaine fois, je me glisse dans ton sac à main! Non mais oh! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : Enorme coup de coeur pour Ruth Tomlinson... Coeur brisé en voyant les prix! :(

      Supprimer
    2. Je t'embarque pour la tournée des salons, c'est décidé :). Oui, hélas, les prix sont assez élevés. Mais ils étaient si beaux, et j'adore cette idée de récupérer les diamants "moches". Il fallait que j'en parle!!

      Supprimer
  5. Des merveilles tout ça ! je suis très attirée par les bijoux de Caroline Neron (surtout les boucles d'oreilles, je ne suis pas bracelets et peu pendentifs) et justement elle a plein de boutiques au Canada où réside ma fille, c'est dur la vie !! Joli sac ci-dessus aussi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une bonne idée à lui souffler pour la fête des mères, peut-être ? Tu oserais ce sac ? Bises,

      Supprimer
    2. Done, c'est mon anniv dans quelques jours ;) Moi j'ose tout, et pourtant dans ma ville c'est pas gagné. J'ai "osé" (ah quelle prouesse !!!) m'habiller en blanc cette semaine, on s'est beaucoup retourné, c'est bizarre... Bises et très bonne semaine E !!

      Supprimer
  6. Que de trésors ! J'ai une boîte avec des babioles que je ne porte jamais mais j'adore les regarder de temps en temps ... et ce sont tout un tas de souvenirs qui déboulent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boîtes à souvenirs sont plus précieuses que des coffre-forts ;)

      Supprimer
  7. Très sympa ce billet Stelda, sur de très jolis coups de coeur de bijoux et de bagues.

    C'est effectivement très drôle, la bague faux solitaire :-) Joli pointe d'humour !

    Juste pour info et signaler qu'un diamant de couleur F signifie un diamant "blanc extra+".

    Donc si Ruth Tomlinson utilise certains diamants délaissés par la joaillerie traditionnelle,
    car ils ne sont pas assez blancs, alors il s'agit de diamants à partir de la couleur I et des diamants de couleur inférieure à I (soit J,K,L,M,N etc...).
    En effet, les diamants de couleur D,E,F,G et H sont des diamants de très belle à belle couleur blanche, utilisés en joaillerie traditionnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ta rectification, Isabel :) Je corrige ma bêtise!

      Supprimer
  8. Download the Solitaire App today (Available for Android and iOS)

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox