Une saison, une crème...


... Voilà une idée qui me parle. J'ai vu passer le projet sur mon fil Facebook et je me suis dit "ENFIN!" Enfin, un créateur de cosmétiques avait la bonne idée de proposer des produits intelligents. 

Sur les milliers de marques de beauté diffusées en France, je n'en connaît qu'une qui fonctionne sur le même principe : celui de la saisonnalité. Ca semble pourtant une évidence : l'été, la peau est plus grasse, l'hiver elle est plus sèche et plus fragile. Et pourtant, les marques s'obstinent à nous vendre la même crème toute l'année. Un truc que je n'ai jamais compris. Je ne sais pas ce que vous faites de votre côté mais ça fait belle lurette que j'utilise 3 crèmes différentes, selon la saison.

Donc j'ai failli tomber dans les pommes de bonheur en voyant passer cette petite nouvelle, Bénédicte. Elle vient de Suisse et elle a été imaginée par... Bénédicte, une biochimiste. "J'avais envie de faire quelque chose qui me plaise, de travailler pour moi, j'en avais assez de travailler pour de grands groupes pharmaceutiques", m'a-t-elle expliqué au téléphone. "Et je suis partie d'une réalité scientifique." 

Elle imagine une gamme très serrée : une crème visage et un masque par saison, un gel nettoyant, un gommage. Rien de plus. "L'idée, c'est d'aller à l'essentiel. Ma crème ne promet pas de miracles, d'effacer les rides ou d'enlever 20 ans. Elle assouplit la peau, hydrate, donne bonne mine. C'est ce que souhaitent beaucoup d'entre nous, sans avoir à remplir la salle de bain de pots de crème, ni avoir envie d'y passer des heures." Elle écrit ses formules, lance la fabrication des premiers échantillons, teste et re-teste, en laboratoire d'abord puis auprès des copines.

Concrètement, la crème visage pour l'hiver est enrichie au beurre de karité pour la cocooner, celle pour l'été mise sur la rose pour l'apaiser. Pas forcément d'ingrédients bio, mais une majorité d'ingrédients naturels et seulement des ingrédients chimiques  sans risques pour la santé. Et des textures et des odeurs elles aussi pensées pour coller à la saison.

Au bout de 2 ans d'efforts et de recherches, les cosmétiques Bénédicte sont sur la rampe de lancement. Il lui reste seulement le financement à boucler. Elle a lancé un appel sur une plateforme de crowdfunding suisse et bien sûr, j'ai participé. Trop hâte de voir ces produits arriver sur le marché!! Et cerise sur le gâteau, Bénédicte est Tourangelle. Preuve que le savoir-faire de la Cosmetic Valley s'exporte partout, héhéhé.


Hop, pour celles qui souhaitent soutenir le projet : We Make It, Bénédicte

Les produits seront vendus en ligne ou dans des concept stores et en pharmacies pour la Suisse (autour de 50 euros le pot pour les crèmes visage)

stelda

6 commentaires:

  1. Je n'avais jamais pensé que ça puisse devenir un concept marketing (plutôt sympa) ! pourtant moi aussi j'alterne entre Hydreane "riche" et "légère". J'utilise encore la version riche, signe que l'hiver n'est pas fini :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, on est très très nombreuses à faire ça :)

      Supprimer
  2. Cela semble logique pourtant, on ne supporte pas les mêmes crèmes en été, surtout nous, qui habitons dans le sud ! A suivre donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La marque a réussi à boucler sa levée de fonds, je vous dis dès que j'ai reçu ma contrepartie ;)

      Supprimer
  3. moi je ne jure plus que par Lodesse: les seuls produits SANS eau (cette illusion de croire que l'eau hydrate) mais qui maintiennent été comme hiver le film lipidique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah, le coup de l'eau... ça marche toujours!

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox