Les 100 ans du mascara


Le mascara est un vieux monsieur qui fête officiellement ses 100 ans. C'est mon produit chouchou, celui qui a toujours trôné dans mon sac et dans ma salle de bain. J'en suis tellement dingue que j'avais fait un grand match de mascaras pour trouver l'ultime, le top : celui qui allonge, recourbe, épaissit, ne s'effrite pas, se démaquille facilement et ne nécessite pas la vente d'un rein. J'ai aussi mis en concurrence bio et conventionnel

Actuellement, j'en ai 4 en cours (Queen Lash de Helena Rubinstein, Hypnose Star de Lancôme, AnneMarie Börlind, Extase de Dior) mais j'en ai porté des dizaines et je compte bien continuer mes expérimentations. On peut dire que je contribue activement à soutenir l'industrie cosmétique qui vend un milliard de mascaras par an... Yves Saint-Laurent écoule à lui seul plus de 4 millions d'exemplaires de son Effet Faux-Cils. 


Même celles qui ne se maquillent pas ont un mascara au fond de leur tiroir, c'est vous dire. 54 % des femmes assurent qu'elles ne peuvent pas s'en passer (l'absence de fond de teint n'angoisse que 18 % d'entre nous) . Sauf pour les Brésiliennes qui l'utilisent très peu et misent plutôt sur la bouche et les ongles. Mes chériiiiies, vous ne savez pas ce que vous manquez. 



Le mascara est tellement iconique que les marques qui ont participé à son développement sont devenues elles aussi culte. C'est le cas d'Eugène Rimmel, Maybelline, Max Factor, Helena Rubinstein.


Eugène Rimmel inventa, en 1880, un produit noircissant à appliquer sur les cils. Il n'était sans doute pas assez perfectionné puisque la naissance du mascara est officiellement fixée à 1913 : c'est pour consoler sa soeur Maybel, dont les cils avaient brûlés, qu'un jeune chimiste le créa. Composé de poudre de charbon et de vaseline, ça devait piquer. Quoi qu'il en soit, les copines de Maybel ont trouvé ça chouette, le petit monsieur a perfectionné la diabolique mixture et a ouvert boutique pour vendre ses petits cakes baptisés Maybelline et ils partirent comme des petits pains. Tout le monde a oublié le nom de ce grand précurseur, T. L. Williams, mais Maybelline est devenu un empire.

A une époque où les films sont en noir et blanc, le mascara devient le meilleur ami des stars de cinéma.  
En 1957, Helena Rubinstein invente le premier mascara prêt à l'emploi. La matière est liquide et on la prélève dans un tube à l'aide d'une pinceau. Plus hygiénique et rapide que les petits pains à mouiller (souvent en crachant, d'ailleurs!). Maybelline, souhaitant probablement sauver l'honneur, imagine le tube avec brosse intégré en 1960. Alléluiah!
Max Factor lance le premier mascara incolore en 1988. Personne n'y avait pensé avant lui. Pourtant, contrairement à ce qu'on pourrait croire, le mascara transparent est assez intéressant : il coiffe bien les cils et les maintient en place avec un effet très naturel. A réserver, bien sûr, aux franges fournies, ou l'effet tombe à plat. Il est également très utilisé par les maquilleurs de plateau.


Coups de Théâtre, de Bourjois, était aussi une sacrée révolution à l'époque (2001). Puis l'essentiel ayant été fait, il a fallu broder autour et les marques ont exploré toutes les pistes, avec plus ou moins de bonheur : brosses vibrantes, mascaras parfumés, mascaras-soins, mascaras à paillettes (pas très au point, comme en témoigne ma mésaventure et celle de Gaby), mascaras pour les cils inférieurs... A elle seule, L'Oréal a déposé 300 brevets. Chez Givenchy, les équipes de recherche ont fait subir les pires outrages à la brosse : tête de loup, sphérique, rétractable... 


Chez Guerlain, ce ne sont plus des mascara, ce sont presque des lingots. La maison s'est fait une spécialité du mascara-bijou : les écrins sont très beaux mais si volumineux que je n'ai jamais osé craquer. 

Il y a des dizaines (sans doute même des centaines) de références mais les pionniers ont la vie dure. Le  mascara le plus vendu au monde est Great Lash, sur le marché depuis 1971 et avant son arrivée en France, Volum'Express a longtemps trusté les têtes de gondoles. Le mascara phare des années 1950, le Longcils Boncza, est toujours édité. 
 Le mascara en quelques astuces personnelles : 
  • le noir sur les cils clairs en journée, ça durcit. Mieux vaut un marron ou un gris qui seront plus doux et naturels
  • selon la forme de l'oeil, le mascara sur les cils du bas plombe un peu le regard. A utiliser avec précaution
  • si vous n'avez pas envie d'investir dans un mascara de folie ultra épaississant + recourbant, posez une couche, laissez sécher, poudrez les cils et reposez une couche. Une astuce de grand'mère qui marche à mort
  • toujours l'appliquer en zig-zag, pour bien gainer chaque cil de la base à la pointe
  • pour recourber les cils, posez la brosse sous les pointes et appuyez pendant 5 secondes
  • l'oeil et la bouche grande ouverte, c'est la pose typique de la fille qui se met du mascara, le truc qu'on fait toutes instinctivement. Pour évitez les traces sur la paupière du haut, justement, n'ouvrez pas l'oeil en grand ; placez le miroir sur une table, l'application est plus facile lorsqu'on regarde vers le bas, la paupière un peu fermée
  • certains mascaras, comme les Hypnose de Lancôme, sont très (trop) liquides au début, mais ils s'épaississent et s'appliquent plus facilement en vieillissant
  • la brosse joue autant que le produit lui-même sur l'effet final.Les brosses à picots séparent mieux, les grosses brosses en poils donnent généralement le volume
  • dixit une copine, le mascara cake ne se mouille pas avec de la salive (beurk, beurk) mais avec un brumisateur d'eau ou mieux encore, d'eau de rose ou de bleuet.

Parce que j'entends tout et son contraire sur le mascara en cake, j'avoue qu'il m'intrigue. J'ai tenté l'expérience une fois, elle ne m'a guère convaincue mais il faut vivre dangereusement, non ? Egalement dans ma ligne de mire, le nouveau Chanel et le AnneMarie Börlind 2 en 1.

Pour fêter dignement l'anniversaire du grand amour de ma vie, voici deux publicités : l'une chic... l'autre choc.




stelda

37 commentaires:

  1. Ah ah !! Super pub !
    C'est vrai que tu l'adores ce mascara, tu en parles avec passion ! J'avoue que je n'en ai pas dans mon sac. Je ne retouche jamais mon mascara. Alors que des rouges à lèvres, je vois l'utilité d'en avoir au moins 3 avec moi ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le produit de maquillage que je maîtrise le mieux ;-). Je pourrais en tester un nouveau chaque jour. Je me retiens, mais c'est dur :D. On dit souvent "les yeux ou la bouche" et j'ai choisi les yeux. Mais tu as 3 rouges dans ton sac ?? OMG! J'ai tenté de me remettre au rouge il y a quelques mois, ça n'a duré que 3 semaines, mouahhh!

      Supprimer
    2. PS je ne retouche jamais mon mascara non plus... c'est juste pour le plaisir de l'avoir avec moi (ou pour me maquiller a minima dans le bus quand je suis à la bourre le matin). Suis folle, oui :D

      Supprimer
  2. Mon premier mascara, celui fauché à ma marraine lorsque j'avais 12 13 ans. Je passais mon temps à en mettre et en remettre, ça devait me faire de ces cocards à force :D. J'ai aussi eu le fameux cake que l'on mouille (il m'est arrivé de cracher dessus) et j'aimais bien les cils qu'il faisait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien, c'était justement un mascara transparent d'Yves Rocher. C'était la seule marque à en faire à l'époque. Je pouvais me maquiller sans que ma mère voit que je l'étais, hihi!
      Aaaah, tu as testé le cake ? Lequel ?

      Supprimer
    2. Aucun souvenir de la marque du cake car ça date de très très longtemps !

      Supprimer
    3. Par contre je suis d'une jalousie envers les cils de ma fille : longs bien fournis et foncés ! Pas besoin de mascara pour elle. Une fois alors qu'elle était encore au collège la directrice lui a demandé d'aller enlever son mascara, grand sourire (certainement ironique) de ma fille en répondant que c'était naturel.

      Supprimer
    4. Ahah, j'imagine à quel point elle devait se rengorger :D. En effet, ce doit être assez impressionnant !
      Merci Chris. Je vais farfouiller et me renseigner auprès des copines ;-)

      Supprimer
  3. J'ai le Benefit, et franchement, il est super decevant pour son prix!
    Le Great lash a un effet bien plus bluffant avec une simple application.
    Mon préféré reste un Dior que l'on m'avait offert, mais comme j'ai la chance d'avoir des cils longs et bruns, je zappe cette étape au quotidien. D'où le peu d'investissement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma sœur l'a et je l'ai essayé : ça ne ma pas donné envie de l'acheter. Je pense que les brosses à picots ne conviennent pas à tout le monde. Personnellement, je les fuis come la peste.

      Supprimer
    2. C'est exactement ce que je me suis dit, pas de brosse à picots! ;)

      Supprimer
  4. pareil, c'est le produit dont je ne peux pas me passer sinon je me sens toute nue, tu as raison, les brésiliennes loupent quelque chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou, elles sont si coquettes, pourtant. Le mascara, c'est la base, non ? Je me sens plus mal à l'aise sans mascara que pas coiffée ;-)

      Supprimer
  5. Bon article!! Moi je tourne avec deux mascaras : un pour tous les jours, le Ecrinal, trouvé en pharmacie. C'est une gamme de cosmétique spécialisé dans les phanères! Il est au top ! Et hyper abordable! 10-15€! Mon autre, pour un coté "plus" c'est le noir couture de Givenchy! J’adore! J'ai acheté dernièrement le volume de chez Chanel, mais toujours pas testé!
    En tous cas, bon anniversaire à notre indispensable mascara!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Charlotte :). Le Givenchy est plutôt volumateur ou allongeant ? Ou les deux ?

      Supprimer
  6. Le mascara, le seul maquillage que je mets tout le temps (je ne porte quasiment jamais de fond de teint, ça m'assèche beaucoup trop la peau !). Ton article est super, je ne me serais jamais doutée que le mascara avait déjà 100 ans ! Et du coup j'ai suivi le lien et suis arrivée sur ton comparatif de mascara, c'est chouette, ça me donne des idées d'achat :)
    Pour les pubs, très sympa la première d'autant que j'aime beaucoup Cara Delevingne. Pour la seconde... no comment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore la première pub : elle sort un peu des codes lourdingues des produits de luxe tout en étant poétique. La deuxième est bien dans l'esprit Benefit mais ils n'y sont pas allé avec le dos de la cuillère^^ Merci Ju <3

      Supprimer
  7. Bon et bien bon anniversaire au Mascara !!! C'est vrai que celui qui l'a inventé nous a sauvé la vie !!! C'est le Maquillage de base à toujours avoir sur soi en toute circonstance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! Maybel ne devait pas se douter que son nouveau geste beauté changerait la face du monde ;-).

      Supprimer
  8. Super article et les bons conseils d'application : graphiste qui fait partie des 54%, pour sublimer nos regards...
    Et la pub décalée... ça a le mérite d'interpeller ^^
    Biz biz
    ArtReizhan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne t'imagine pas sans mascara. Je crois que tu es sa fan n°1 :) Gros bisous!

      Supprimer
  9. Super article. De mon côté, c'est mascara + recourbe cil quoi qu'il arrive, je ne peux plus me passer de ce dernier. Je suis en train de tester l'extra volume collagène de Mme Bettencourt et il est top (allonge, épaissit à souhait). - N.
    PS : j'ai bien ri en regardant la 2e vidéo au second degré... mais elle me laisse perplexe (= le mascara comme instrument-substitut à l'envie du pénis + instrument pour toper l'objet du désir, ok, ça pourrait se défendre, mais pourquoi faut-il que ce soient les hommes qui nous le fournissent ? Ce serait fichtrement bien plus efficace si les filles le dégainaient d'elles-mêmes... car c'est ce qu'on fait, non ? Sans parler qu'on s'en passe très bien aussi pour plaire, mine de rien, même si je comprends aisément que cette dernière considération n'entre pas dans le plan marketing de Benefit, of course) - N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais tenté le recourbe-cils. Il me reste encore bien des domaines à explorer ;-).
      Oui, ce clip est un bon (mauvais!) vieux cliché complètement ridicule... Faut-il y voir un 2° degré ? je ne sais pas. Mais j'aime bien leur slogan (qui pourrait aussi se retourner contre eux, d'ailleurs).

      Supprimer
  10. Je me dois de commenter ton article sur le mascara, puisque j'utilise actuellement un Anna-Marie Börling... grâce à toi ! (d'ailleurs très bien pour mes yeux sensibles qui ne supportaient plus le mascara, mais je suis un peu déçue par le volume... Faudrait peut-être que je teste le 2 en 1 ?!)

    En tout cas, j'ai appris plein de trucs, comme d'hab' : tu vas assurer dans ton école de journalisme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince! Le 2 en 1 est un mascara soin, donc je ne sais pas s'il est très volumateur. Je vais essayer de le tester (une mission qui me plaît!!) et je te dirai si ça vaut le coup de changer, si tu veux ?
      Merci Anacoluthe <3

      Supprimer
  11. Super de connaitre l'histoire de celui qui partage mon quotidien et dont je ne pourrais me passer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au club des inconditionnelles :)

      Supprimer
  12. Le Mascara est un des rares produits de maquillage dont je ne me sépare jamais. Adepte du naturel, le bourgeois tout simple (celui au bouchon doré) reste mon favori, je n'ai jamais trouvé mieux, même en mettant beaucoup plus cher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mascara a cela de magique qu'il convient aux "naturelles", et bien sûr il est indispensable aux "très maquillées", c'est un allié qui ne déçoit personne.

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Merci Mélanie : j'ai eu beaucoup de plaisir à écrire ce petit coup d'œil dans le rétro :)

      Supprimer
  14. C'est vrai que le mascara, c'est le produit culte de tout le monde... en tout cas, merci pour l'historique, je ne savais pas tout ça !
    J'avoue que la dernière pub irrite profondément la féministe en moi (des hommes qui distribuent des mascaras et les femmes perdent la tête... bonjour la com' !).
    Je ne sais pas si tu as déjà essayé Max Factor False Lashes mais il est top comme mascara : le seul que j'ai terminé entièrement ! J'aime beaucoup tout ceux d'Helena Rubinstein mais bon, ils sont plus chers (et le packaging, même s'il est à tomber, y est pour beaucoup !).
    Sinon, tu n'as pas parlé du recourbe cil... meilleur allié des cils sublimes ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No, je ne l'ai jamais essayé. Tu me tentes, là, Morgane. C'est mal... mais je te remercie de la suggestion ;-)
      Mon mari ma ramené des HR de l'étranger et heureusement : maintenant qu'ils ne sont plus vendus qu'en ligne, ça fait encore grimper le prix, déjà costaud.
      Je ne suis pas féministe (quoique... un peu quand même) mais cette pub m'a dérangée, même si je reconnais qu'elle colle bien à Benefit : je ne suis pas fan de Benefit, j'ai l'impression qu'ils nous prennent pour des dindes en survendant grâce à un excellent packaging. Mais comme je n'ai testé que leur mascara, je veux bien ton opinion sur leurs produits ;-)

      Supprimer
  15. Ah excellente cette publicité Benefit ! ;) Et c'est bien vrai, pour moi aussi, le mascara est un essentiel qui ne me quitte pas et je n'ai pas encore réussi à en avoir un à qui je suis fidèle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'éternelles insatisfaites : toujours en quête de perfection ;-).

      Supprimer
  16. Je suis comme toi, je ne peux pas m'empêcher de tester les mascaras! Sincèrement je ne compte même pas le nombre que j'ai testé! Avec plus ou moins de succès. Depuis quelques temps je suis moins à la recherche du mascara parfait j'avoue que depuis que j'utilise la base blanche Dior peu importe le mascara posé après c'est toujours parfait! Je ne pourrais plus m'en passer!
    En tout cas merci pour l'histoire du mascara j'ai trouvé ton article passionnant sur un produit de maquillage indispensable à mes yeux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la deuxième personne à m'en dire du bien. Il faudra que je me penche sur cette base...

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox