Le cas de la pochette : quand la modeuse vit dangereusement


De la cérémonie des Oscars aux mariages à Pornichet, la pochette monopolise les photos de streetstyle, les entrées et sorties de défilés, les déjeuner entre copines, les vernissages. La pochette, c'est trop la classe. J'adore les pochettes, j'en achèterais des wagons.
Oui, mais... si la pochette est facile, elle est périlleuse.


La pochette, c'est l'accessoire chic et facile :
  1. Elle est tellement précieuse qu'elle vous dramatise habille un jean comme un rien. Même une salopette ne lui résisterait pas. 
  2. Elle se fait toute petite dans le placard, on peut les collectionner sans remords et même si on habite un 18 m2.
  3. Les stylistes l'imaginent dans toutes les matières, tous les styles, toutes les couleurs possible et imaginable : raphia, cuir, PVC, velours de soie, brodée, pailletée, vernie, ethnique, classique, fluo, noire, beige à pois roses, dorée,... on trouve forcément le modèle qui nous plaît.
  4. Son extravagance fait passer toutes les excentricités. 
  5. Elle s'achète facilement en ligne puisque l'essayage n'a aucune importance : à l'inverse d'un sac à main, son format joue peu sur notre silhouette. Peu importe qu'elle soit grande ou petite.
  6. L'éventail de prix est inversement proportionnel à sa praticité.
  7.  
clutch

C'est là que le bât blesse et que la situation devient périlleuse, une pochette étant par essence charmante mais pénible car bourrée de défauts (le premier qui ajoute comme une femme est privé de dessert) :
  1. Elle contient généralement la valeur d'une tasse de thé, voire d'un sachet de thé. Impossible à utiliser quotidiennement par une maman, ni une étudiante, ni une femme, tout simplement : le minimum vital d'un sac  main étant maquillage de secours + kleenex + portable + clés + porte-monnaie + CB + carnet + stylo + déo +... voilà, quoi. Quant aux pochettes de grandes tailles, elles sont bien évidemment toujours plates et les objets ont la fâcheuse tendance à former une boursoufflure qui casse le glamour de la précieuse petite chose.
  2. Portée au bout des doigts, elle nous occupe une main et lors d'une réception, chaque geste nous confronte à un choix cornélien : téléphoner ou se moucher / se remettre du mascara ou tenir son sac / boire ou fumer / serrer la main ou tenir sa coupe / téléphoner ou noter / manger un petit four ou boire... bref, on est manchote.
  3. Ne pensons pas à la glisser sous le bras pour libérer les deux mains : cela nous donne illico l'air contraint et peut même entraîner l'apparition de disgracieuses auréoles sous l'aisselle crispée.
  4. On ne sait jamais où la poser. Il m'est arrivé de déjeuner avec une pochette coincée entre mes reins et le dossier de ma chaise ou, pire, sur les genoux (lorsqu'il y a un vide entre le dossier et l'assise de la chaise!). Je vous le dis tout net : on a l'air idiote et on prie pour ne pas faire tomber une goutte de vinaigrette sur son bébé en python / satin / agneau.
  5. Si vous la posez sur un coin de buffet lors d'un mariage, vous pouvez aussi tout simplement l'oublier (surtout cinq verres plus tard).
  6. La pochette ne laisse aucune place à l'improvisation lors d'une sortie. Si l'on vous donne un catalogue ou des brochures format A4 et que votre petite pochette a une taille A5, vous aurez les mains plus encombrées que jamais.
Pochette au bord de l'implosion

clutch 2

Alors, pochette ou pas pochette ?

Oui si :
  • vous n'avez besoin que d'une main,
  • vous êtes accompagnée d'un cavalier aux grandes poches, 
  • vous sortez sans enfants,
  • vous déjeunez dans un restaurant où les tables sont assez grandes pour accueillir l'objet à côté de votre assiette.

Oui pour se donner l'air branchée, oisive, occupée, chic, rétro et moderne à la fois : le caractère paradoxal de la pochette ajoute d'un coup de baguette toutes ces facettes à une tenue basique.

Non si vous n'avez pas envie de vous priver d'une main.

 clutch 3

A noter : la pochette est tellement à la mode que tous les sacs se portent désormais comme une pochette, qu'il s'agisse d'un sac de voyage ou d'un sac à main. La solution est peut-être là même si c'est une hérésie et que l'effet est moins charmant.

Mais une trendsetteuse fille vraiment avant-gardiste et déjà prête à sacrifier la moitié du contenu de son cabas pour une pochette poussera le snobisme jusqu'au bout : elle ne portera pas de sac et se baladera les mains dans les poches. Tout simplement.

PS si vous voulez draguer, cette technique est infaillible!


source photos : Carolines Mode, &Other Stories
Polyvore : Stelda

stelda

43 commentaires:

  1. Je reste à ma besace Petite mendigote: elle a la classe, tout en étant cool, elle est indémodable puisque hors des modes, et elle est pratique.

    Sauf pour le mariage de la belle soeur, là je tenterai la pochette. Mais vraiment, ça ne me fait pas rêver, cette accessoire de mode qui a perdu sa praticité en route!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, on peut le dire! une pochette est tout sauf pratique :-) C'est vrai que les modèles Petites Mendigote sont bien jolis.

      Supprimer
  2. moi je suis toujours très partagée au sujet de la pochette: je ne trouve que très rarement ça joli...
    Mon alternative: le micro sac!! et jaune, comme ça on le voit bien et il va avec tout...
    http://destylesenaiguilles.fr/2012/06/18/bouille/

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Je trouve les micro-sacs beaucoup plus périlleux à adapter à sa silhouette que les pochettes.
      Mais bien d'accord avec toi : le jaune se coordonne plus facilement qu'on ne le croit ;-)

      Supprimer
    2. en tout cas, l'avantage: dedans , j'y mets : carte de metro en cuir La Bagagerie, telephone, poudrier, brosse à blush, mouchoirs et rouge à lèvres sans aucun pb!!
      et qd je dis micro, il st vraiment mirco 15 x 7 x7, genre...

      Supprimer
  4. c'est là que je me dis que je pèterais un câble si j'en portais lol, pourtant c'est vrai que c'est quand-même très classe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pochette exige une bonne dose d'abnégation :D

      Supprimer
  5. Oui c'est joli mais j'aime trop les sacs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, la pochette a beau se faire passer pur un sac, elle n'appartient pas vraiment à cette famille ;-)

      Supprimer
  6. J'avoue que j'adore les pochettes, mais qu'elles sont tout bonnement impossible à utiliser dans ma vie quotidienne. et je ne parle même pas de sortir avec le soir, je suis quasi sûre de rentrer sans...

    RépondreSupprimer
  7. J'aime les pochettes et j'ai pratiqué il y a longtemps : fort peu pratique effectivement car comment loger tout ce qu'il y a dans mon sac, même s'il n'est pas très grand ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même un trousseau de clés a du mal à rentrer dans certaines pochettes ;)

      Supprimer
  8. C'est fou cette histoire de pochette... Quand la mode des pochettes est apparue, en 2007-8? Je ne me souviens plus exactement mais c'était au moins un an avant que je démarre mon blog. J'avais mis en garde une cliente auprès de qui j'intervenais comme conseillère en style. Je lui avais dit que c'était tellement inconfortable que la mode ne durerait pas longtemps... Et voilà que environ 5 ans après elle marche toujours...
    Comme quoi, on aurait tort de penser que seul le coté pratique ou le confort l'emportent sur le succès commercial d'un produit.
    J'y vois là comme un retour ou une envie de féminité et de chic. Car la pochette en confère indiscutablement à tel point que perso, si je n'en porte pas souvent c'est pour son allure "je me la pète" qu'elle donne - un peu - quand même - avouons-le ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vers 2007. J'en ai fabriqué en 2004 : à l'époque, c'était la mode des cabas et des sacs hobo. Et les seules qui m'achetaient des pochettes, c'étaient les Japonaises. J'ai alors pensé "la pochette va cartonner d'ici 2 ou 3 ans".
      Je ne pensais pas non plus que l'engouement serait si fort! Comme quoi, les femmes décident aussi elles-même ce qu'elles aiment, c'est rassurant ;-).
      L'arrivée des tablettes et des micro-portables a certainement joué : les grandes pochettes sont devenues le moyen le plus chic de planquer l'objet. Parce que les housses d'ordi noir et gris en polyester, beurk!
      Comme toi, j'y vois aussi le désir d'une certaine "féminité gratuite".
      Et, oui, la pochette vous classe vite :D

      Supprimer
  9. Il faut l'avouer, les pochettes, c'est quand même très sympa. Peu pratiques, assez chères pour ce que c'est, mais quel look cela donne. A réserver aux grandes occasions ou lorsqu'on n'a pas besoin d'emmener sa maison avec soi (c'est-à-dire quasiment jamais, soyons honnête). Ou le jour où on foulera un tapis rouge (jamais non plus). Ok, cet accessoire ne sert à rien...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toute la beauté de la chose :D. Merci pour ton joli commentaire tu as fait ma journée Lilly :))

      Supprimer
  10. C'est vrai qu'une pochette c'est jolie! mais tellement petit! ce qui est pratique en fait ce sont les mini sacs avec une bandoulière que l'on peut rentrer dans le sac et hop on la ressort quand on en a besoin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la solution idéale ! Mais la bandoulière remplit souvent à elle seule le sac :D

      Supprimer
  11. J'ai des tas de pochettes qui restent des coups de coeur, mais qui restent aussi au placard sauf pour les photos du blog. Très jolies je dois l'avouer mais carrément impraticable......
    Accro aux minaudières également mais là plus collectionneuse je dirais, c'est mon pêché mignon ;) Cependant pas plus de contenance, donc placard également, mais souvent admirées.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Collectionneuse de sacs, quel joli passe-temps ;-). Si tu fondes un club, j'adhère!

      Supprimer
  12. La pochette pour moi, c'est un peu comme les escarpins hauts perchés... Je trouve ça magnifique, et même que j'en achète parfois, mais je ne me sens de les porter chaque jour... Comme si ça n'allait pas avec ma personnalité, enfin surtout avec mon train de vie en fait.
    Alors je les réserve aux très grandes occasions plutôt rares...
    Mais la mode, accessoires et vêtements confondus, ça sert aussi à faire rêver, et je suis convaincue qu'il faut qu'il y ait du rare dans les belles pièces.
    Je crois que les pochettes font partie, en ce qui me concerne, du rare.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison : la mode sert aussi à rêver et à s'offrir un moment un peu particulier, que ce soit en se mettant du rouge à lèvre ou en portant un accessoire inhabituel. Le rare est précieux ;-)

      Supprimer
  13. J'ai une pochette dont je ne me sers pas souvent pour toutes les raison que tu invoques ... mais c'est quand même si chic !!! Par contre, le pire reste la pochette molle qui ne ressemble à rien si tu ne la garnit pas intelligemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça... ça ne ressemble à rien!

      Supprimer
  14. Ouch,
    devoir tout le temps porter un truc à la main et me priver des trésors de mon sac : pas pour moi !
    Je reste modérée : un sac à main de taille normale, et porté en andoulière même si pas la bonne forme !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les besaces te vont très bien, c'est tout à fait toi, je trouve. Tu as plus de bon sens que moi ;-)

      Supprimer
  15. Je ne peux que dire BRAVO encore une fois tu as tout bon, c'est vrai que ce n'est pas pratique car trop petit
    Mais tu sais comment nous sommes...
    Gros bisous Stelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui! De grandes fofolles :D Gros bisous, Sylvie

      Supprimer
  16. J'ai la pochette dans mon sac. Pour un diner resto, je laisse mon sac dans la voiture et ne prends que la pochette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roooh, je devrais faire ça, tiens. Merci de l'astuce, Christine

      Supprimer
  17. J'ai investi dans une minaudière pour le mariage à ma soeur... et ça a été l'horreur pour caser les objets indispensables (portable, mouchoir, RAL et carte de crédit : le minimum quoi !). Pourtant, qu'est-ce que c'est classe... pour moi, on peut sortir en pyjama (ou presque) avec une pochette : on est habillé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes bras, on est bien d'accord! La pochette, c'est la galère avec la classe.

      Supprimer
  18. J'ai beaucoup aimé ton article, je l'ai trouvé très drôle. Et il met le doigt sur un problème capital (n'ayons pas peur des mots) : comment trouver le juste milieu entre le chic et le pratique? Et est-ce que le chic-pratique est possible ?
    Moi la pochette je trouve ca super joli... sur les autres. J'ai toujours un sac "maison" avec moi et je dois souvent emmener mon ordi portable dans mes déplacements. Alors tant que Marie Poppins ne me filera pas son sac, je resterai avec mon sac éléphant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute la schizophrénie de la mode est là : faut-il sacrifier l'esthétique au confort ? Sont-ils compatibles ? C'est une question quasi philosophique :D.
      Mais un sac éléphant, ça peut être très joli ;-).

      Supprimer
  19. La pochette c'est toujours THE dilemne...! Toujours pas résolu pour ma part hé hé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et avec une poussette, ça ne va pas s'arranger :D

      Supprimer
  20. Avant j'avais de gros cabas où j'entassais aussi bien des choses de la plus haute importance que des choses inutiles apâtée par le volume que pouvait contenir le sac.
    Ayant de gros problèmes au dos j'ai dû me résoudre aux petits sacs en bandoulière qui ne contiennent que l'essentiel puis avec l'arrivée de la petite dernière c'est quand même vachement pratique.
    Et là tu dois te demander où je veux en venir et quel est le rapport? Et bien je suis aussi fan des pochettes qui habille n'importe quelle tenue. Alors quand j'ai vu la pochette Zadig Et Voltaire dôtée dans une cachette d'une anse longue pour un porté bandoulière et une courte pour un porté épaule j'ai immédiatement craqué. Parfois je pars avec la pochette puis si la soirée deviens dansante hop bandoulière ou selon la tenue hop version porté épaule. GENIAL!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu trouves la pochette pratique, faut foncer.

      Supprimer
  21. Moi je suis une fan absolue des pochettes, parce-que justement j ai un style assez casual (autre mot pr dire lazy style), donc ça upgrade tout de suite style mon look, mais c 'est vrai que j'en mets rarement en hiver que pr des sorties . Sinon j 'ai deux astuces pour rendre pratique la pochette, la première c est de la mettre entre ses jambes quand on doit utiliser, ses deux mains (pas glamour je sais ) et la deuxième vraie astuce c'est de s'offrir que des pochettes qui ont des espèces de bracelets, du coup on a vraiment les deux mains libres. En tous cas j'ai bien aimé ta chronique drôle et fine à la fois. Que la Mode soit avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la dragonne est LA solution qui sauve la vie et ne casse pas le style de la pochette. Merci de le rappeler et merci pour ton adorable commentaire :). Longue vie à ta collection de pochettes et à bientôt, Khalida :).

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox