Agatha, mon amour



Pour la rentrée, je veux des crayons. Des jupes crayons, des fards en crayons. Une obsession induite par une dose massive d'Agatha Christie. Agatha, c'est ma copine de vacances. Je pense avoir lu tous ses policiers (88, je crois). Je vous déconseille formellement ses romans à l'eau de rose (j'en ai lu le quart d'un et j'ai failli mourir d'ennui) mais ses polars sont impérissables.

J'en relis plusieurs chaque année en ce moment, j'en avale un tous les 2 jours. Je me glisse avec délice dans cette Angleterre des années 30 ou 50, gavée d'élégantes buvant du champagne en flirtant avec des capitaines gomminés, de vieilles dames qui offrent du thé du saut du lit au tomber de la nuit en arrosant leurs plate-bandes. Je m'étourdis de bruits d'étoffe, de robes cyclamen, de bracelet de diamant délicatement ciselé.


J'ai une passion pour son style désuet et Agatha le mâtine d'une ironie qui l'empêche de glisser dans le sirupeux. Sans oublier qu'au milieu de toutes ces charmantes choses, la mère Christie empile les cadavres comme une blogueuse les petits fours.
Je suis d'ailleurs loin d'être la seule à être sous son charme : Agatha est l'écrivain le plus lu dans le monde. Entre 2,5 et 4 milliards de livres vendus... (C'en est démoralisant : on se croit unique et puis paf! on s'aperçoit qu'on a les mêmes goûts qu'un milliard d'autres, qu'ils habitent au Japon, en Turquie ou au Canada. Bref...). Petite fierté : je suis certainement la seule de ses lectrices que ses romans ont rendue accro au vernis.

Donc, voilà. Je veux une jupe crayon, des sacs de dame, et un joli rouge un peu rose (mais mat) pour égayer tout ça. En chasse!

PS : pour le rouge, je vais regarder les Velvet de Bourgeois. Merci à Vic et Laurence. Ok, ce ne sont pas des crayons mais ils semblent parfaits.

PPS : j'ai choisi une photo d'Agatha jeune. On nous la montre toujours vieille mais on ne naît pas à l'âge de 70 ans, hein ?


agatha1

agatha1 par stelda utilisant jupe en cuir

stelda

15 commentaires:

  1. Ah le pouvoir de la littérature ! C'est une très bonne source d'inspiration !

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une source inépuisable. Et il y en a pour tous les goûts.

      Supprimer
  2. J'en lis tout au long de l'année : ces bouquins me détendent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les polars ont ce pouvoir d'évasion assez unique. En même temps, certains ont une écriture fabuleuse. Ces auteurs sont parfois de vrais créateurs de "genres".

      Supprimer
  3. "la mère Christie empile les cadavres comme une blogueuse les petits fours" J'adore :D

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai, la littérature ou même un film peuvent nous influencer, nous faire rêver d'une mode.Vous l'avez bien adaptée à notre vie actuelle. "Downton Abbey" nous avait fait rêver aussi, mais nous n'avons pas de domestiques pour laver nos robes en soie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Perry m'a fait cet effet-là. Un raz-de-marée de robes de soie, de corset et de réticules. Ca fait rêver (mais je crois que nous serions assez embarrassées de descendre les escaliers du métro avec ces robes à faux culs...)

      Supprimer
  5. Moi, ce sont les films qui me donnent des envies de changer de garde robe, ou de la limiter à une saharienne et une chemise blanche. Quand je vois Lauren Baccall ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui :) Il y a de très beaux livres sur les tenues des reines de l'écran. J'en ai (qui est dans l'onglet Biblio). Et je crois qu'on peut trouver un livre de patron, chez Eyrolles, il me semble.

      Supprimer
  6. C'est bien vrai, y en a marre des photos d'Agatha en mamie ! Je trouve que la jupe crayon donne beaucoup de style à la silhouette (et en un minimum d'effort, qui plus est). Je chéris les miennes ! J'aime le sac au centre de votre composition polyvore, il m'en faudrait un dans ce genre, mais j'ai toujours peur que ça m'écrase la silhouette pour le coup :-/.
    Chouette article, comme toujours ; merci à vous ! Nina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes clientes me regardaient comme si j'étais folle quand je leur disais "Essayez le sac!" mais il n'y a pas de secrets : il faut que vous alliez en boutique essayer des modèles. Selon la souplesse du cuir, la longueur des anses, etc, un sac peut rendre de façon totalement différente. On a de bonnes ou de mauvaises surprises.
      Mais il ne faut pas s'interdire un accessoire a priori : c'est trop dommage!
      Bises!

      Supprimer
  7. J'en ai lu beaucoup aussi mais ca fait des années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu le premier à 10 ans. C'était Les Dix Petits nègres. J'ai détesté. J'y suis revenue quelques années après et je suis restée accro :)

      Supprimer
  8. J'en ai lu un paquet quand j'étais ado, en même temps que les Arsène Lupin, Rouletabille et les Conan Doyle ! Maintenant, je fais plus dans le polar scandinave, mais faut avouer que c'est bien plus glauque...

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox