Le cas du maquillage de fête




Le réveillon, c'est souvent la seule fois de l'année où l'on ose se lâcher un peu. Belle occasion donc de plonger dans son vanity et de sortir enfin les trucs extravagants qu'on achète parce que c'est trooooop joli mais qu'on n'utilise jamais. Au hasard : les faux cils papillon, les vernis à paillettes, les rouges à lèvre argentés, les crayons vert lagon... Je vous laisse compléter la liste à votre guise, elle peut être longue selon notre taux de résistance à la fantaisie et à l'achat compulsif.

C'est pas pour autant qu'il faut complètement perdre les pédales. L'idée des grosses paillettes présentées ci-dessus, par exemple, c'est très joli sur l'écran mais c'est un coup à s'en prendre dans l'oeil toute la soirée. Oubliez (sauf si vous voulez draguer aux urgences ophtalmiques toute la nuit du 31).

 

La dégoulinade de fard est aussi à oublier si vous avez deux mains gauche et / ou des amis taquins et / ou hermétiques à toute fantaisie, sauf à entendre toute la soirée : "Tu t'es pris une porte dans l'oeil ?"  ou, pire : "T'avais pas de miroir ?" Et être prête à l'assumer.



Mauvaise idée également de sortir le rouge doré : teint de navet garanti. La bouche dorée attirera en effet tous les regards mais elle ne fait pas rêver, elle est juste étrange. Et ce rouge souligne la moindre imperfection de peau et / ou gerçure. En plein hiver, c'est aussi risqué que conduire sans les mains sur la glace.


Là, par contre, le résultat est magnifique. Parce que le rouge est ultra brillant, que l'or tire sur le cuivre et contraste avec la peau. Bonne chance quand même pour trouver ce type de rouge, j'ai tapé rouge à lèvre effet vinyle or, j'ai trouvé que dalle. 


Si vous avez la chance d'avoir la peau noire, ce maquillage sublime est pour vous. Effet déesse inaccessible et fascinante garanti. Avec ça, pas besoin d'investir dans une robe de soirée : un jean et un tee-shirt suffisent.


Si vous êtes au niveau 1, normal d'aptitude au maquillage, comme 80 % des filles, misez sur le fard à paupière cuivre ou or, le mascara de couleur (so 80's, donc 2016, foncez), la bouche ombrée (oui, je sais, ça date du printemps donc a priori périmé mais on l'a si peu vue en vrai dans la rue qu'on l'a déjà oubliée).



Si vous êtes au niveau 2, avec un peu d'entraînement, tentez la vraie fantaisie, celle qu'on voit sur les podiums et dans les magazines. C'est le jour ou jamais de faire péter l'eye-liner graphique.

stelda

4 commentaires:

  1. Je proteste, la paillette chez moi, c'est toute l'année!
    Effet boule disco sur le vernis au bureau et puis tant pis, j'assume! :)
    (il faut bien mettre un peu de lumière dans les journées grises)
    Par contre, pour l'application du fard et de l'eyeliner, je suis encore au niveau - 42, malgré des années d'expérimentations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison : la paillette n'a pas de saison:)

      Supprimer
  2. Npus n'aimons pas trop nous déguiser en sapin de Noël, alors nous nous maquillons un peu plus, mais les paillettes restent réservées pour les tops...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les chaussures, c'est très chouette aussi ;)

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox