Vive la rentrée!


Que c'est bon de rentrer chez soi! Quitter les apéros sans fin et retrouver, enfin, un rythme normal. Redécouvrir son frigo vide et qui fait du bruit, sa chaise de bureau décrépite, le scanner qui a une âme de diva, les montagnes de paperasses accumulées durant deux semaines de vacances, les jupes dans lesquelles on ne rentre plus pour cause de rosé-pamplemousse, les gens qu'on a oublié de rappeler il y a trois semaines, les talons qui font mal aux pieds, les sièges de bus qui font mal au dos, les sacs de course qui font mal au bras, la chasse aux cahiers 22x34 petits carreaux sans reliures, l'odeur des joggings neufs chez Kiabi, les cartables à dépoussiérer racheter, les 1387 mails à trier jeter, les rendez-vous chez le docteur, le dentiste, les chaussures à nettoyer, les cinq lessives règlementaires par semaine. Retrouver le bon vieux casse-tête du cours de judo pour Lutin n°1 à caser entre un cours de piscine pour Lutin n°2 et les horaires de boulot, les menus de la semaine pour optimiser le frigo et ne pas jeter parce que jeter c'est mal et pense aux millions de petits Coréens du Nord qui rampent pour avaler un grain de riz, le bonheur d'arpenter les allées pages de ikea.fr, les délices de l'organisation au cordeau, cette année je mange 100 % bio parce que j'en ai marre d'enrichir Monsanto et que je ne veux pas être responsable du cancer des agriculteurs ni de l'infertilité future de mes enfants, je vérifie les devoirs des Lutins tous les soirs parce que sinon, ils finiront analphabètes et leur vie sera ratée et ce sera ma faute et de toute façon, on ne fait pas des enfants pour se faire plaisir, enfin, un peu quand même, mais est-ce qu'on a le droit de le dire, je ne sais pas, si ça se trouve, je vais les traumatiser et leur vie sera encore plus ratée, je vais en parler à mon psy*. 

Sans blagues, la vie, la vraie, ce n'est pas prendre la voiture et hop, décider d'aller se promener au Puy parce que ça nous chante, écumer les vide-greniers, faire la folle deux heures au Musée de la Chaussure, décider de se faire un barbecue à deux. Ce n'est pas non plus se goinfrer de 8 romans en 5 jours. C'est encore moins se nourrir de tomates, d'olives et de melons, surtout au prix où ils sont cette année (la detox devient un truc de riche, pour le prix d'un melon, on a deux sacs de chamallows et un kebab, ça vous cale pour 24 h). C'est pas non plus traîner dans un bermuda beige grand cru made in La Redoute du début des années 90 et un vieux tee-shirt citrouille (notez que même au fin fond de la cambrousse sans FB ni journaux, j'assortis  toujours les couleurs et je porte des pièces collector. On a sa fierté). Non, c'est pas ça, la vraie vie. Il était temps que ça se termine.


*Ajouter les rendez-vous chez le psy à la liste de tout ce qu'il faut faire

stelda

12 commentaires:

  1. Tu me fais beaucoup rire ... c'est tellement vrai ! Bonne rentrée Stelda ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurence! J'ai pensé qu'il valait mieux tirer le meilleur parti de la situation; ) bonne rentrée à toi aussi

      Supprimer
  2. Elle arrive trop vite cette rentrée. Je n'ai encore rien fait. Ni les nouveaux cahiers, ni les baskets et le fameux agenda.
    Au besoin, je fermerai une après-midi la semaine prochaine pour cela.
    Perso, je n'ai jamais surveillé les devoirs de mes enfants. Je sais, je suis une mauvaise mère mais c'est comme cela qu'il bosse le mieux.

    RépondreSupprimer
  3. Je me pose des questions, j'ai un cultivateur marécher bio qui s'est installé pas loin, mais je ne comprends pas comment il peut être 100 % bio alors que ses parcelles sont entourées d'autres parcelles où les autres cultivateurs mettent des pesticides à tout va.... mais bon lui au moins n'en mets pas
    Par contre, d'ici deux mois, j'ai un magasin Bio Planet Colruyt qui va ouvrir à quelques kilomètres, du coup on va acheter beaucoup plus de bio aussi.
    Bon je sais c'est un grand groupe mais au moins on pourra se raprocher du 100 % bio aussi...
    Bonne rentrée Stelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'agence pour le bio explique les contraintes ici : http://www.agencebio.org/faq/environnement/peut-developper-la-bio-proximite-des-exploitations-conventionnelles
      Je suis aussi dubitative que toi sur le sujet mais ces produits seront toujours moins chargés en cochonneries, c'est certain

      Supprimer
  4. Ah làlà, vous nous remontez le moral !
    La rentrée, encore un French Phenomenon...
    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On cultive les particularités bizarres, anxiogènes et inutiles, j’avoue :D

      Supprimer
  5. AH AH ma journée d'aujourd'hui ça (la 1ère version, pas la 2ème, je ne porte jamais de orange ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Woody, je me sens moins seule!

      Supprimer
  6. Je commence à comprendre...Mon Loulou rentre à l'école jeudi je suis sans dessus-dessous moi la reine de l'organisation ��
    Lucie

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox