Petit manuel de survie perso

 

Une fois de plus, difficile de reprendre le chemin de ce blog comme si de rien n'était. Encore cette boule dans le ventre, cette difficulté à respirer, en lisant mon fil Twitter. L'horreur de voir les gens s'habituer, les bras ballants, même plus envie de défiler, de poser des fleurs et une bougie. Beaucoup n'osent même plus évoquer l'attentat de Nice. A quoi bon ? Ca va recommencer. Et peut-être que ce sera moi, l'un de mes enfants, les vôtres. Tout se mélange, s'englue dans notre esprit. L'impuissance qui monte et, presque pire que tout, les commentaires abyssaux sur les réseaux sociaux, les déclarations pré-mâchées des politiques. Ne parlons pas des articles pédalants et rétro-pédalants des journaux. Ce terroriste était fou, mais en fait non, il avait tout prémédité. Il était solitaire mais en fait non, il avait des complices. Il n'était pas musulman puisqu'il buvait mais en fait si, il cachait son islamisme. C'est la faute de Hollande mais en fait, non, Sarko a fait pire et si on vote FN, ce n'est pas la solution. mais on ne sait plus trop pour qui voter, du coup, puisque les deux sires pré-cités sont nazes. Sortir, pour ne pas céder, mais flipper, tout le temps. Devant un feu d'artifice, à une table en terrasse, dans un aéroport. 

  

Bien, bien. Alors comment ne pas devenir dinguotte ? Je pense que c'est important d'échanger avec des amis ou des proches. Pas pour hurler avec les loups ou jouer au jeu du #Pasdamalgame mais pour poser ses idées, vider sa colère, sa peur. En vrai. Pas en collant un com' sur FB ou sur Twitter. Je suis en colère, je suis triste, j'ai peur et bordel de bonsoir, j'ai le droit. Le droit à l'émotion n'est peut-être pas inscrit dans la Constitution mais c'est bien le premier des droits de l'homme. Et l'émotion ne mène pas forcément à la bêtise, elle peut aussi mener à l'empathie. Ingrédient dont nous avons, je pense, besoin de nous injecter en doses massives actuellement.

Ma deuxième étape clé : fuir les réseaux, la couverture médiatique et retrouver l'info à la base, pour prendre du recul. Je ne suis pas d'accord avec Salman Rushdie qui disait aujourd'hui dans Le Parisien : "Ne les laissez pas vous changer". Je pense au contraire que si notre monde en est là, ce n'est pas par hasard et qu'il y a un paquet de choses à changer, à commencer par notre vision des choses : la liberté, la religion, la politique. Et "réfléchir, c'est commencer à désobéir", dit Jacques Raillane. Désobéir à la peur et aux manipulations, d'où qu'elles viennent. Quelques sites vont heureusement plus loin que le bout de notre fil FB. Pas de leçons, pas de tribune, pas de "point de vue engagé". Je les consulte régulièrement, car ils m'aident à comprendre :
  1. La lutte contre le terrorisme : le blog Abou Djaffar, tenu par un ancien des Renseignements. 
  2. Le Moyen-Orient grâce à son histoire et ses mouvements :le  site du Gremmo, groupe universitaire de recherches sur la région
  3. La géopolitique et les stratégies internationales en général : le site: d'IRIS, un groupe de réflexion sur le sujet. 
  4. Quelques comptes Twitter sérieux à suivre
 
Et bien sûr, le livre d'Alain Chouet dont j'ai déjà parlé il y a quelques mois (bis repetita, hélas). 


Dernier point de ma stratégie : faire des orgies de pizzas avec mes amies, embrasser fort mes enfants le matin, mettre de la musique. Et lire. Encore, et encore. De préférence des histoires vraies de gens ordinaires prêts à mourir pour des inconnus. Si un type est capable d'écraser aveuglément des hommes, des femmes et des bébés, d'autres ont risqué leur vie sans réfléchir pour les sauver. Ca me semble bien plus difficile et bien plus grand.

PS : et ajoutez une bonne dose d'humour noir à la marseillaise
Photo : Ballet Eifman

stelda

10 commentaires:

  1. Je rentre demain et je suis partante pour une soirée pizzas ou tout autre denrée. Bises et bises,
    Maeve

    RépondreSupprimer
  2. Retenons l'humour noir à la Marseillaise (nous sommes du coin...) et les orgies !

    RépondreSupprimer
  3. Les réseaux sociaux...on pourrait en parler pendant des heures de ces trucs.
    Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est pourquoi tout le monde est d'accord sur le fait qu'il faut lutter mais que personne n'agit concrètement, en boycottant les médias qui nous jettent à la tête des infos puisées sur le vif sans recul et qui au final servent la cause des terroristes par exemple...
    Bref!
    J'ai lu le Roman de Romain PUERTOLAS que tu conseillais la dernière fois et j'ai ADORE.
    Merci Stelda. Lucie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que le roman de Puertolas t'ai plu! Et je suis ravie de te lire Lucie <3.

      Supprimer
  4. Juste après que "cela" ait eu lieu, j'ai pensé (véridique) "ca y est les chiens sont lâchés et le bon sens va disparaitre avec l'esprit critique...". J'ai aussi dit que j'avais peur pour la France et la démocratie ... et j'ai raison hélas. Je continue de vivre comme avant, ce qui n'empêche en rien que j'y pense, que je compatis, que je prie (encore plus vrai depuis l'assassinat dans une église...). Mais j'ai vraiment peur quand je vois, lis et entends ce monceau d'exces et d'immondices verbaux (et verbeux) et s'affichent sans plus de vergogne désormais. J'ai fais les soldes, j'ai bu du vin, j'ai pleuré, j'ai ris et surtout, j'ai vécu. Sinon, "ils" ont gagnés. Après Charlie Hebdo, je suis allé passé quelques jours aux UK et, en discutant avec mon hôte, je disais que les français marchaient trop à l'émotion et l'irrationel : pour un peuple qui se réclame cartésien, quel ironie ! Nous en avons encore la preuve hélas. J'ai acheté des bouquins aussi, dont un en portugais, pour élargir mon horizon et les limites de mon cerveau et de ma pensée. Je serais aussi ravie de faire une orgie de gateaux ou autres (je te laisse les pizzas), de vin ou de thé, avec toi et d'autres à Tours. A bientôt peut être alors ...??? PS : arrête de lire les réseaux sociaux, si c'étaient des endroits de réflexions et d'intelligence, ça se saurait !! Au contraire, bien planqué derrière son écran/téléphone, toutes les horreurs, conneries et ignorances s'y déversent. Quel progrès !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison : les Français sont des Latins, très émotifs, en fait. Descartes est l'exception qui confirme la règle :). Pour ce qui est des réseaux sociaux, c'est malheureusement impossible de les zapper dans mon métier. Mais je crois que pour la première fois, je vais totalement me déconnecter pendant mes vacances.
      Tu viens à Tours ???

      Supprimer
    2. Oui je passerais bien un week end à Tours où je suis passé trop vite il y a quelques années. J'espère que tes vacances se passeront bien.

      Supprimer
  5. Ever wanted to get free Twitter Followers?
    Did you know that you can get them ON AUTOPILOT & ABSOLUTELY FOR FREE by registering on Like 4 Like?

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox