Le tour des podiums


modèle J. Mendel hiver 2016-2017

J'ai trouvé ce cru haute couture Hiver 2016-17 très sage. C'était  plein de longues jupes amples, de volants, de fourreaux, de mousselines, de sequins, de satin duchesse, de broderies. Il devait y avoir un prix sur la paillette en gros : c'était un concours de robes pailletées du col à l'ourlet : chez Elie Saab, bien sûr, mais aussi J. Mendel, Gaultier... Oui, la collection de Valentino était très belle mais il lui manque un petit truc. L'ensemble est très émouvant, avec une musique magnifique, des coupes superbes mais qui donne tout de même l'impression d'entrer dans un film d'époque. 


Un genre de McQueen raisonnable. Chez Mabille, j'ai aimé une multitude de détails et j'ai vu de jolies idées comme cette longue robe en satin blanc avec un petit col chemisier.Super idée également d'avoir placé un miroir au bout du podium, pour permettre aux spectateurs de voir la robe sous toutes les coutures.

Elie Saab se bonifie avec le temps. Ses modèles sentaient les années 40, Hollywood. Les femmes ont la bouche rouge foncé, la taille cintrée ou soulignée d'un oiseau, d'un soleil, d'un truc en plumes ou à paillettes. Ca brille, on en prend plein les yeux (mais là aussi, trop de pastel liquoreux à la fin).

backstage Elie Saab
Au milieu de ces collections un peu lisses, Schiaparelli a apporté une dose de fantaisie. Le styliste Bertrand Guyon réussit à préserver la tradition tout en ouvrant des portes, un exercice périlleux dans une maison à l'identité aussi marquée : il a apporté des clashs de couleurs, du court, des shorts, sans sacrifier le côté "couture" classique.  Carton rouge pour le décor, en revanche, qui étouffe les silhouettes.


Mention spéciale à Pierre Cardin. A 94 ans, il a fait défiler une centaine de modèles dans le Luberon. "Je délocalise", a-t-il dit avec un certain humour. Et il fallait bien le doyen des couturiers pour délocaliser des dizaines de journalistes hors de Paris. Un joli pied de nez de sa part, quand on se rappelle qu'il a été banni par ses confrères pour avoir osé passer au prêt-à-porter et aux licences. 

Et je vous invite à regarder le défilé de Jean-Paul, celui que je trouve le plus intéressant, malgré une grosse dominante de marron (ma couleur détestée!). Pas renversant pour du Gaultier mais un cran au-dessus de ses confrères, vraiment. C'est l'un des plus longs de la fashion week, avec 22 minutes de présentation... au cours desquelles on ne s'ennuie pas une seconde. Chaque robe est pas tout à fait la même, pas tout à fait une autre. 

PS : la mono boucle d'oreille perce. Chez Elie Saab, les mannequins portaient, comme sur le défilé J. Mendel, une seule grosse boucle d'oreille. Une bonne nouvelle pour celles qui en perdent régulièrement une. 

stelda

9 commentaires:

  1. suis d'accord avec toi: JPG c'est sublime. Et moi le marron c'est plutôt MA couleur préférée, avec le bleu... enfin, le marron chaud, il faut qu'il contienne une bonne dose de rouge sinon c'est terne (exit les marrons beige foncé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JPG a mis pas mal de rouge dans son défilé. Autre chose : j'ai regardé le défilé de Guo Pei et celui de Chanel à la suite et le contraste est frappant.

      Supprimer
  2. D'où vient cette manie de faire marcher les mannequins comme sur un fil, un pied devant l'autre ; perchés sur les talons de 20cm, on a l'impression qu'elles vont se casser la figure ! On vient de regarder la vidéo de Schiaparelli : il y a un décalage entre l'âge et la maigreur des gamines et les robes censées être portées par de "vraies" femmes. Eternel sujet, mais apparemment toujours de l'actualité...Dommage parce qu'il y a quelques belles pièces !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'a aussi marquée : j'ai vu dans plusieurs défilés des jeunes femmes tellement maigres qu'elles avaient presque une tête de mort.

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup JPG mais en effet un peu terne : j'ai la tête dans mes commandes d'été 2017 et l'hiver me semble triste tout d'un coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce décalage de saison est toujours déstabilisant

      Supprimer
  4. Je suis toujours fan des créations de JPG.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent réussi, avec des idées qui lui sont propres.

      Supprimer
  5. BlueHost is ultimately the best hosting provider with plans for all of your hosting needs.

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox