Lettre ouverte à Cricri chéri


... pour l'alerter des dangers de voir le monde à travers un prisme Haute-couture :

"Cher Christian Lacroix,

Les belles couleurs que vous avez choisies en 2007 pour les TGV égayent les voyages des millions d'usagers de la SNCF. Merci infiniment pour eux : je partage totalement votre amour des couleurs chatoyantes et la couleur, c'est la vie.

Malheureusement, la vie est en 3 D (4, si l'on ajoute l'odeur). J'imagine que le choix des sièges en taille 0 est également dû à votre inspiration haute-couture. Permettez-moi de vous rappeler que, hélas, il n'y a pas que des mannequins qui prennent le train... Preuve en est ce cadre supérieur qui a tapé sur son (très vilain) ordi portable durant 1 h 18 à côté de  contre moi, les coudes largement écartés, me condamnant à voyager tassée contre la vitre à la manière d'une grenouille écrasée. Une position aussi inconfortable que disgracieuse, pas du tout haute-couture, dont je vous tiens pour entièrement responsable.

Bien admirativement,

votre

Stelda"


PS : le malotru n'a pas eu l'élégance de s'excuser, (ni même de s'inquiéter) de me coller ses avant-bras poilus (et son haleine assortie) sous le menton. Par contre, j'ai eu la chance de suivre la préparation (laborieuse) de sa prochaine présentation Powerpoint. Je peux donc vous confirmer que la sous-traitance en cascade sur les chantiers BTP signés par les grands groupes français n'est pas une vue de l'esprit. Maigre consolation.

stelda

17 commentaires:

  1. Quel bouffon ! Aucun savoir vivre, plus d'une heure comme ça, comment as-tu pu te taire ! Si tu ne protestes pas, forcément il n'a aucune gêne. Il t'a fait peur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. J'étais fascinée, je crois, j'ai passé le trajet à l'observer et à réfléchir à l'incidence de ces fameux 50 cm de distance entre les personnes... J'en veux plus à la SNCF qui surdoué le luxe en faisant appel à un couturier mais se tamponne complètement des règles de base de la psychologie et du bien-être.
      Et j'étais plus énervée par le fait qu'il ne se rende pas compte à quel point c'était gênant. Au retour, un monsieur à la carrure de rugbyman s'est assis à côté de moi et s'est excusé de son "encombrement". On a rigolé, c'est bien mieux passé.

      Supprimer
  2. c'est parce que ce sont des associations de couleurs complémentaires.
    En revanche, c'est vrai qu'on est serré...

    RépondreSupprimer
  3. Pour le choix des couleurs, on ne pouvait pas mieux faire. Pour l'espace vital, en revanche... J'étais contente de ne pas aller à Menton.

    RépondreSupprimer
  4. Ton anecdote me fait me souvenir d'une vécue aussi en train (peut-être un tgv). Le train s'arrête en pleine voie. Annonce speaker : en raison d'un suicide. Une femme prend illico son portable, passe un appel et dit à haute voix à son interlocuteur à peu près ceci :
    "Je vais être en retard, il y en a encore un qui s'est jeté sur la voie. Ils pourraient pas aller se suicider ailleurs !".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon Dieu... belle marque d'empathie ^^

      Supprimer
  5. Elle n'a pas du se rendre compte :(
    Je m'en suis voulu de ne pas trouver le courage de lui dire quelque chose, juste de lui faire remarquer. Peut-être, une impression un peu similaire que tu as vécu à côté de cet homme qui ne se rendait pas compte. "Des gens sans gêne" on dit souvent. On s'en trouve gêné pour eux.

    RépondreSupprimer
  6. Mais, Stelda, pourquoi ne pas avoir entrepris une manoeuvre de "contre invasion": mon livre, mon sac, mes coudes, ma tablette, mon tricot....? Son territoire attaqué, ce bouffon se serait replié!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha! La prochaine fois, j'égarerai par mégarde mon talon de 10 sur ses mocassins.

      Supprimer
    2. Superbe idée! essuyer ses talons 10 cm sur les mocassins voire un grand coup des mêmes talons dans la sacoche dite "professionnelle" empiétant sur ton territoire au sol (j'ai aussi vécu ça).

      Supprimer
  7. Je crois qu'en vieillissant je suis davantage capable de m'affirmer ... et donc de récupérer sans vergogne au moins un des accoudoirs !! Enfin, tu m'as bien faire rire avec la taille 0 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "au moins un des accoudoirs" : je rigole toute seule devant mon écran. Merci Laurence!

      Supprimer
  8. Mais c'est si vrai ! Le look avant le confort, n'est ce pas un peu typiquement français - c'est la partie germanique des matchingpoints qui ose dire cela... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais elle a tout à fait raison : c'est 140 % français! Qu'est-ce qu'on est bête, quand même :D

      Supprimer
  9. Il est vrai que visuellement, les compartiments sont beaux mais je préfère le confort des autres TGV.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou il faut voyager en 1ère... Là, c'est vraiment spacieux.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox