Une robe moche peut être parfaite



A 7 h 45, en peignoir, en train de boire mon café tranquillou sur la terrasse, le nez sur Twitter, bam. 

Bam, bam, bam. J'ai failli en faire tomber ma clope. Marine Le Pen sur tapis rouge. MARINE LE PEN SUR TAPIS ROUGE. Enveloppée de mousselines froufroutantes bleu nuit.

Le choc de ma vie. Marine, tu la visualises parfaitement les bras en l'air à une tribune, en bain de foule devant un commissariat, l'oeil perdu derrière son pupitre au Parlement Européen ou la moue sarcastique face à Macron. Mais assise entre Kim K, Paris Hilton et Michelle Obama ? Na. Un peu surréaliste. En fait, totalement fou. 

Hormis un magnifique casque d'or qui prend bien la lumière, la petite dame n'est pas vraiment à son avantage : la robe semble en synthétique, le drapé sur les seins lui fait un buste de matrone et les épaules dégagées une carrure de déménageur. Mais, mais, mais... dépassons les apparences et réfléchissons. Je partage complètement l'analyse de Samir Hammal dans le Huff : 

"À première vue, dans cette robe, Marine Le Pen ressemble à une jeune provinciale, peu habituée à ce genre de mondanités. Mais, il ne faut pas s'arrêter à cette première impression. Marine Le Pen n'est pas une Nathalie Kosciusko-Morizet, une Rachida Dati, ni une Marisol Touraine et elle l'a prouvée une fois encore. Cette robe semble sortie d'un mauvais supermarché de province". 
"Marine Le Pen aurait pu choisir une robe de créateur, parfaitement coupée et ajustée, note Samir Hammal. Une robe Oscar de la Renta ou Dior. Elle a eu l'intelligence de ne pas le faire. Cette tenue est une robe anti-establishment. Sur ce tapis rouge, Marine Le Pen a cotoyé Kanye West, Kim Kardashian ou encore Bradley Cooper. Au milieu de toutes ces stars, elle fait partie du système. Sa robe est là pour dire l'inverse. Elle se devait d'être là pour montrer qu'elle compte tout en faisant attention à ne pas s'éloigner de son électorat. En ce sens, ce choix de tenue est un coup de com' parfaitement réussi."
Tout est dit. Quand on voit la cote de Dati, NKM ou Marisol Touraine, il semble en effet que l'habit bien coupé n'aide pas tant que ça à grimper les marches du pouvoir... Surtout si on met ces personnalités en parallèle avec Angela Merkel ou Christiane Taubira.

Si Marine Le Pen avait acheté une robe griffée, elle aurait clairement montré qu'elle entrait dans le système "pouffe enrubannée qui fait de la com' sur son physique parce qu'elle est une femme". Pire : "pouffe enrubannée qui prend le temps d'aller se faire le maillot au lieu de s'occuper d'économie et de sécurité." On souhaite pour ces malheureuses qu'elles aient tout de même le temps de faire une épilation de temps en temps si ça leur chante mais il ne faut pas que le Peuple s'en aperçoive.

En prime, avec une robe à 3 zéros, Marine aurait clamé qu'elle jetait l'argent par les fenêtres (pas du tout en adéquation avec son discours politique). S'en faire prêter une ? aucune marque n'aurait acceptée, sous peine d'une lapidation en place publique. Donc parfois, une robe moche est la robe parfaite. Et Samir Hammal aurait pu ajouter qu'elle a gardé ses "marques" : du bleu, une cape noire de Zorro de Walkyrie. 

Et sinon, si j'ai failli cracher mon café sur ma cigarette, c'est bien que la présence d'une femme dont je ne perçois que le côté politique me semblait terriblement déplacée à un raout couru par les stars. Pourtant, il est plus logique que le Time choisisse comme personnalités marquantes des politiques que des chanteuses, Bush a tout de même plus influencé la vie des humains que les fesses la voix de Rihanna. Mais ces tapis rouges, ces murs de logos, ce côté people et apprêté... cette soirée m'a rappelé le décalage entre les modes de vie américains et français.

Vous me suivez toujours ? 

J'arrive à la conclusion qui enfonce un peu les portes : la tenue des femmes politiques (et de plus en plus, celle des hommes) a pris une influence terrible sur la vie politique. La tenue en général, d'ailleurs. Après tout, est-ce que Sarkozy s'est planté en 2012 à cause de ses talonnettes ? non, bien sûr. 

Un esprit malin me souffle que c'est parce qu'il est naze qu'il voulait des talonnettes. Ok, la tenue dit peut-être quelque chose de nos personnalités politiques. 

stelda

28 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je ne pensais pas voir ça un jour, en fait. Je crois qu'en France, personne n'imagine réellement que Marine Le Pen puisse avoir une place à un niveau international.

      Supprimer
  2. super ton article... rien à voir: j'ai adoré l'humour de Hollande l'autre jour sur Canal quand il a repondu à la journaliste "moi président je choisis mes costumes" . PTDR

    RépondreSupprimer
  3. Bien vu ! Elle fait tout à fait la plouc provinciale, mais comme nous vivons une époque de com, vous avez raison, ce choix n'est pas un simple hasard...
    C'est vrai, pour les femmes politiques, ce n'est pas évident, bien plus difficile que pour les hommes ! Pensez à Ségolène, une belle femme en somme, mais si terriblement mal fagotée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que ses tenues habituelles sont toujours impeccables : classiques, bien coupées, discrètes. Je ne crois guère au hasard, sur ce coup-là.
      Ségolène était canon lors de sa campagne présidentielle de 2007.Les tenues Paule Ka, étaient faites pour elle.

      Supprimer
  4. En te lisant, je n'ai pas envie de faire de politique (cela tombe bien) : c'est hyper compliqué de choisir la bonne tenue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes... Ce doit être l'enfer.

      Supprimer
  5. Mais pourquoi donc Time a invité Marine Le Pen ??!!! Visiblement, chez Time aussi, la flemme de vérifier ses sources sévit ou quoi ? Comment désormais prendre un tel magazine au sérieux quand on entend une journaliste déclaré qu'elle ne connaissait pas vraiment qui était Mme le Pen... Sais pas, suis perplexe sur les journalistes (ok raccourci pour te faire bondir eh eh). Quant à sa robe, bof, m'en fout, c'est moche mais bon pas plus que certaines tenues sur lesquelles les modeuses s'esbaudissent hein !Maintenant si c'est de la com, bravo, mais bon, suis pas certaine que les ricains, prennent ce genre de com, s'en foutent plutôt. En tous les cas, j'espère qu'elle a bien mangé, c'est essentiel ça dans les rencontres, le buffet ou le dîner !! Ah depuis que j'ai un nouveau boulot, suis plus en forme moi ! Bon sur ce, je vais aller déjeuner !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu dis Xi Jinping à un dîner de journalistes lyonnais, suis pas sûre que tous le connaissent non plus, haha.
      J'aime bien quand tu es en grande forme, tu sais :) J'espère que ton déjeuner était bon.
      ,

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup ton billet. Je trouve tout cela...surréaliste...
    La France est-elle à ce point inintéressante pour les Américains pour qu'un magazine digne de ce nom invite une personne telle que Marine Le Pen avec l'image - et accessoirement - les idées qu'elle véhicule à une soirée mondaine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rachel :) Non, cela n'a rien d'un mésintérêt vis-à-vis de la France, je crois. Le choix du Time se fait en fonction de l'influence que ces personnalités ont sur le champ public et celle de Marine Le Pen est de plus en plus importante. Le président de la Chine était aussi nommé, ainsi que Raoul Castro. Rien de Mère Thérésa chez eux non, plus, je le crains...Malgré tout, ils influencent énormément les choix politiques dans le monde.

      Supprimer
  7. J'ai fait un bond quand j'ai vu ça ! Arghhhhh... Pour que ça colle avec son électorat, faut qu'il trouve la robe chouette, ou bien ? Parce que des robes pas chères et sympas, ça existe !
    PS : me souviens plus du nom de ton exfoliant visage sans grains miracle, ni d'où tu l'avais trouvé, et c'est pile poil ce dont j'ai besoin, tu peux me rafraîchir la mémoire stp ?? Merci :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que des robes pas hors de prix et sympa, ça existe. Mais là, je pense que le message envoyé est "Je ne suis pas habituée de ce genre de soirée, ni des robes de bal, donc j'ai choisi ma tenue du mieux que j'ai pu" :D.
      Le gommage, c'est celui-ci : http://www.mademoiselle-gabrielle.fr/3-gommage-visage-douceur-3770004105021.html

      Supprimer
    2. Merci ! Je viens de le commander sur leur site :-)

      Supprimer
    3. J'espère qu'il te conviendra aussi bien qu'à moi :)

      Supprimer
  8. elle est quand même hyper moche cette robe, et dieu sait si je ne suis pas une spécialiste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons... très 90's :) Mais c'est à la mode, paraît-il, hihi.

      Supprimer
  9. C'est sa tenue pour les bals néo-nazis où elle est invitée en Allemagne ??? un peu "bavaroise" lalalahiho !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la cape a une certaine allure :)

      Supprimer
  10. Une robe de supermarché de province pour un électorat qui fréquente bêtement les supermarchés de province... ça colle!

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ton billet!!! Le pire c'est que j'avais un peu zappé cette info. J'avais halluciné de voir que le Times s'intéressait à ce qui se passait en France, puis j'ai été intriguée et un peu inquiète de voir que maintenant les réacs sont de plus en plus pris au sérieux. Et du coup, j'ai oublié de voir de plus près notre Marine et sa robe. L'analyse de Samir est super juste. Merci de la relayer. Là aussi je ne pense jamais à lire le Huff. Mais figure-toi que j'avais repéré (en revanche) le changement de style de Marine. Jadis, lorsque son père était le capitaine, elle avait une allure plutôt bourgeoise. Puis aux commandes, elles a choisit un look plus populaire. Tu as repéré ses robes Desigual ou ses manteaux à volants totalement improbables? C'est là que je vois que je ne serai jamais une femme politique. Prendre le style d'un électorat pour une carrière? Jamais! Ce serait au-dessus de mes forces de porter du Desigual ou du "moche Sentier".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Isabelle. Tu connais ma passion pour "les habits du pouvoir" : il y avait un moment que je n'avais pas eu une si belle démonstration à me mettre sous la dent, je n'allais pas manquer cette occasion.
      Très juste, ce que tu dis sur le style de Marine : elle a délaissé ses chemisiers en popeline ou en Oxford rose pâle... Dommage, je les préférais largement à ses nouveaux tops en jersey (mais côté moche tops, Christiane Taubira remporte la statuette haut la main!).

      Supprimer
    2. Hello Stelda ! Merci pour cet article :-)
      Connais-tu le livre de Dominique Gaulme ? Passionnant !
      http://www.amazon.fr/Les-habits-pouvoir-histoire-politique/dp/2081242923
      A bientôt !

      Supprimer
    3. Je voulais l'acheter mais le prix m'a un peu refroidie, j'avoue. Comme tu me le conseilles vivement, je vais le glisser sur ma liste de Noël :). Merci Maïté.

      Supprimer
  12. Coucou
    Merci pour cette analyse ! Elle a beaucoup de sens.
    Je t embrasse fort

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox