Eté 2015 : ce que disent les tendances


Le hic des tendances, c'est qu'elles sont pensées 3 ans à l'avance et il est difficile d'anticiper un évènement comme celui que nous venons de vivre. Je suis convaincue que ce 7 janvier est un séisme sociétal, même s'il fut précédé de secousses de moindre ampleur (et du coup, à peu près ignorées), un séisme qui va influer notre façon de vivre, de penser, de désirer et d'acheter. Et donc, les futures tendances. 

En revanche, les courants décryptés par les chasseurs de tendances en disent autant (et bien plus poétiquement) qu'un sondage IPSOS sur nos aspirations. 2015 voit exploser la spiritualité. C'est un courant fort depuis deux ans, visible à travers beaucoup de légèreté, des tissus éthérés, des couleurs impalpables.

Les propositions des agences mettent également en avant la nature (matières texturées, grand retour des matières naturelles), la violence, une technique omniprésente (coupes acérées). Rien de tout ça n'est antinomique, nous savons à quel point nous pouvons avoir l'esprit de contradiction. Et une fois encore, la mode est le reflet de notre société de plus en plus schizophrène. De certaines pensées aussi que le discours politique et/ou médiatique nous oblige à réfréner par peur de ne pas être politiquement correct. Par exemple, on a le droit d'avoir peur de la violence et d'aimer la nature : ce n'est pas honteux. Ce qui est appelé en langage médiatique sentiment d'insécurité et souci de développement durable, les tendances le révèlent en nous proposant depuis quelques mois des vêtements qui ressemblent à des armures (manteaux très carrés, chaussures à plateformes épaisses) ou des couleurs volées aux perroquets et aux orchidées.

En 2015, tout s'accentue donc on trouve tout et son contraire. J'avoue, je vais avoir du mal à jouer les Madame Irma, sur ce coup-là. Les palettes de couleurs proposées sont d'ailleurs moins "cohérentes", moins resserrées, que les années précédentes. On s'y perd : il y a du gris, du marron, du vert, du bleu, du rose, ... Ca va être le binz sur les portants! Mais tant mieux : en 2015, on s'habille comme on a envie. Et toc. 

Le long semble en voie de disparition, sans doute parce que ça coûte trop cher en tissu. Retour au mi-cuisse et au midi mais fin du maxi. Le patte d'eph' tente une énième percée... Je n'y crois que pour les aventurières. Sauf si les fabricants retirent brutalement tous les slips, jeans droit et autres mummy jeans, le patte d'eph me semble difficile à vendre à toutes les femmes de 16 à 60 ans. Idem pour le pantalon à pont.

C'est la fin des fleurettes et imprimés à petits motifs, je vois plutôt des aplats de couleurs, des rayures et des bandes. Savoir si ça vous plaira, ça, c'est autre chose. Personnellement, je déteste : trop seventies pour moi, ça me rappelle le papier peint à grandes rosaces marrons qui était dans la salle à manger de mes parents quand j'étais petite (ce papier est sans doute à l'origine de ma phobie des vêtements marrons). 

Côté chaussures, on est aussi dans le tout ou rien : les sandales plates ont une semelle de l'épaisseur d'une crêpe, les sandales à talons ont de gros talons façon seventies. Les pulls aussi : ils sont énormes et ressemblent à des cocons, ou très près du corps, comme des secondes peaux et deux pièces qui étaient devenues introuvables reviennent : le tee-shirt tunisien et le twin set. Une nouvelle qui réjouira les petites poitrines! La maille a de plus en plus de succès et c'est tant mieux : enfin une matière qui s'adapte à nos morphologies! 

Les cuirs sont de plus en plus travaillés : colorés, tressés, fluo, floqué, peints... j'avoue que c'est bonheur dans mon petit coeur, je suis une admiratrice de cette matière longtemps cantonnée au noir et au camel.

Source : Première Vision, été 2015

Le denim a encore de beaux jours jusqu'à l'hiver prochain. On passera ensuite à des couleurs plus profondes et plus excentriques (pourpre, bleu nuit, violet,...) ou plus crayeuses. 

Je termine avec le symbole de cette nouvelle ère du "Je fais ce que je veux" : le it-bag est bien enterré. Non seulement LE it-bag (LE modèle de telle maison) mais le style de sac. On trouve du cabas, du sac à main dadame, de la minaudière, de la besace, de la pochette (même si elle se raréfie). Ces satanés stylistes ont enfin compris qu'un sac, c'était notre totem et que pour nous, l'essentiel, c'était de trouver celui qui correspond à notre mode de vie. Les filles, on a gagné!!!

Le bijou ? Là aussi, plus de tendances... le bijou minimaliste a fait un retour remarqué et c'est l'occasion de garder ceux qu'on aime vraiment : son alliance, un bracelet grigri, une médaille de baptême, une chaîne offerte par une amie, des bagues empilées au fil des années. Ou de s'amuser, pour un soir, à coiffer des oreilles de lapin en velours ou une couronne avec des strass. Et basta.

Pour résumer : en 2015, on fait ce qu'on veut et on se moque que ce soit à la mode ou pas. La mode, c'est vous, c'est moi qui la faisons, avec nos envies, nos souvenirs, ce qui nous correspond. 


stelda

18 commentaires:

  1. En 2015 on fait ce que l'on veut ? Un peu comme en 2014, mais en mode affiché ? Je sens que je vais aimer... ;)
    Merci pour ce tour des tendances que j'ai lu avec plaisir. Je suis persuadée également que le séisme de ce début janvier aura des répercussions.
    Wait and see...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à bas les diktats! Après tout, c'est nous qui achetons et surtout, qui portons tous ces vêtements :)

      Supprimer
  2. Merci pour ces previsions.
    Je dirais bien oui à une jupe en faux cuir de la couleur magenta que tu presentes.
    Pourpre, bleu nuit, violet pour l'hiver prochain... alors vite cette collection hiver, d'ailleurs j'achète très peu dans les collections été.
    Quand aux bijoux je prèfère des plus gros, bracelet manchettes par exemple,( même si Christina dit que les petits gabaris n'y ont pas droit, je choisis ce que j'aime, na )
    Oui on fait ce qu'on veut, on choisit ce qu'on aime même si c'est pas à la mode, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison de choisir ce que tu aimes. J'ai hâte aussi de voir les collections d'hiver. les couleurs me tentent... je crains un peu les coupes, en revanche. Bises

      Supprimer
  3. Super intéressant :D ! J'ai hâte de voir ce que cela va donner. J'espère que nous trouverons encore de longues robes fluides à motifs foulards, paisley... à assortir avec des bottines à talons et un blouson en jean (indémodable ?). J'en ai eu envie en septembre et c'était un peu tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'en trouves pas en boutiques, pense aux magasins de seconde main et vintage :). C'est THE astuce pour trouver ce qui n'est pas "à la mode"

      Supprimer
  4. ..."En 2015, on fait ce qu'on veut et on se moque que ce soit à la mode ou pas". En voilà une bonne nouvelle ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est temps de rendre cette année positive, je crois :). Et ça commence par là!

      Supprimer
  5. Il y en a vraiment pour tous les gouts dis donc! En 2015, je continue à changer d'avis et d'envie toutes les semaines (et à accepter que oui, j'ai pris deux tailles et qu'il faut que je change de look)... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait quelque fois du bien d'être obligé de refaire sa garde-robe. Un bon tri, on repart à zéro et on ose des nouvelles couleurs ou coupes qu'on ne portait jamais. C'est parfois une révélation.

      Supprimer
  6. Un vrai BLOG MODE qui analyse, décrypte les tendances. Un article de fond comme je les aime. Merci pour cette petite introspection des tendances 2015 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre gentil commentaire :)

      Supprimer
  7. Super pour les cuirs, ceux que tu montres, (surtout le turquoise foncé, fabuleux), sont ravissants ! Chouette pour le bleu-nuit pour plus tard aussi....

    RépondreSupprimer
  8. Hum hum... Les prévisions sont bien vagues.. Toutes les couleurs semblent permises, même le noir heu "caviar "
    Je fais du mauvais esprit dis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, tu as raison, Vic. Ca m’a frappée aussi. Plutôt que déplorer ce boulgui-boulga géant, préfère en garder l'aspect positif : faisons ce qu’on veut !

      Supprimer
  9. Les twin sets et T-shirts tunisiens, ça me parle bien. Je verrai si j'en vois de chouettes en boutiques. En tout cas j'aime bien que la mode soit de faire ce qu'on veut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore les t-shirts tunisiens! Je suis ravie qu'ils reviennent.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox