Dessine-moi une robe


Quand on est l'heureuse maman de 2 filles, on est fatalement confrontée aux fameux "carnets de styliste", ces espèces d'immondes livres-valisettes à la couverture rose bonbon qui te proposent de dessiner tes Petshops/ tes robes de Barbie / tes coiffures de princesse. J'ai lâchement cédé, j'avoue. Je préférais encore ça à Adibou, que je trouvais vraiment abrutissant. 

C'était les années 2000, l'édition était dans une faille spacio-temporelle (orgie de dessins criards et d'albums parlant de caca-boudin) et le choix de livres pour la jeunesse et parlant de la mode était plus que limité. Faute de mieux, mes filles ont donc assouvi leur passion effrénée pour les fanfreluches et le coloriage grâce à ces livrets méga kitsch. 

Bon, ça, c'était avant. Les choses sont en train de changer, le dessin, la mode et les éditions jeunesse ont repris du poil de la bête. Une jeune styliste a eu la bonne idée d'additionner les trois, de secouer le tout et de concevoir une collection toute mimi, Petite Leçon de mode. Elle voulait transmettre sa passion de la mode à ses enfants. Sous le pseudonyme d'Impératrice Plum, la voilà qui conçoit une série d'albums pour les 5-9 ans, dans lesquels elle raconte l'histoire du costume : Petite Histoire de la robe de princesse et Voyage dans la malle du prince aventurier.

Ici, les années 30 : des habitués des courses à Superman!
in Voyage dans la malle du prince aventurier (17 €)

Toutes les aléas de la mode sont croqués, de la Préhistoire à nos jours. Mais la mode au sens large : c'est une mini leçon d'histoire. L'auteur rappelle le contexte historique, indique les prénoms portés à l'époque et détaille chaque élément du costume. Elle ne prend pas les enfants pour des quiches et je crois que Lutin n° 3 va vite me mettre la pâtée sur les toges, les crevés, les fraises et les coiffures à la Titus. 

Elle a aussi réalisé le petit livret-jeu de l'exposition Paris-Haute Couture 2013, que l'on peut télécharger gratuitement sur son site. Et pour les assoiffées de coloriage, elle a imaginé un Carnet de coloriage.

A chaque période, l'auteur propose un mini carnet de style : motifs, couleurs, dont l'enfant peut s'inspirer (ou pas)


J'ai trouvé sa démarche extra. Une version pour ado est en préparation, j'avoue que j'ai hâte de la découvrir. 

Pour découvrir Mini Monde : le site officielLes livres existent en français ou en anglais. 

Un grand merci à Amélie et l'Impératrice Plum qui m'ont offert ce beau livre

et dédicace à Eudoxie, wonder mum-illustrator

stelda

18 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, il est très soigné et bien fait.

      Supprimer
  2. Valérie { Atelier rue verte }10 janvier 2014 à 08:28

    wOW, j'adore aussi , merci pour cette découverte, ma puce de 10 ans adore ce genre de livre et est "déjà" fan de mode . Je compte sur toi pour nous dire quand la version ado sort , bises Stelda !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la version ado sera très chouette. J'en parle dès que j'en sais plus, promis ;-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Elle présente vraiment l'histoire du costume et ses liens avec la société, ce qui est rare (surtout dans la littérature jeunesse)

      Supprimer
  4. Sympa ce livre! Mais j'ai encore le temps avant de l'offrir à ma fille. Je vais déjà attendre qu'elle naisse ! ;o)

    RépondreSupprimer
  5. Bonne idée de nous présenter de jolis livres.
    Question féministe que nous ne sommes pourtant pas : toutes les petites filles veulent être chanteuses ou top-modèles (nous c'étaient des princesses ou maitresses d'école ou docteurs...), ne les renforce-t-on pas dans leurs goûts trop show-business ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, non, vraiment pas. Le livre n'est pas du tout show off et elle ne présente pas que des habits "de cour". Pour les garçons, il y a aussi les tenues militaires, pirates, sportifs, etc.
      Mais comme elle parle de mode, elle présente bien sûr des tenues emblématiques.

      Supprimer
  6. Coucou, les dessins ont l'air fins, délicats, le genre d'ouvrage que j'acheterais très volontiers. Mais je regrette qu'on se trouve encore confronté aux stéréotypes traditionnels : ouvrage pour fille = princesse, ouvrage pour garçon = aventurier. C'est d'un triste !!! Bises. - Nina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nina :) J'ai trouvé le clivage garçon/fille évident puisqu'on parle de l'histoire du costume. Mais on peut bien sûr offrir celui de princesse à un garçon ;-). Le titre fait référence aux costumes. Les aventurières en pantalons existaient mais restent assez rares jusqu'au 20° siècle, je crois.
      Je ne pense pas qu'elle ait pensé du tout au stéréotype, elle voulait juste présenter les tenues. C'est juste super mignon, super bien fait et les enfants apprennent ce qu'un ruché, un corset, des braies, une toge ;-) Bises

      Supprimer
  7. Et bien je te remercie pour l’idée ! Je vais aussi le monter à mon fils, histoire de voir s’il va trouver ça mieux qu’Adibou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espère ;) Dans le cas contraire, tu as le droit de venir te plaindre ici !

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox