10 astuces mode pour les futures mamans

Imaginé à l'usage des mamans coquettes, ce blog s'est très vite tourné vers les coquettes tout court car après tout, avant d'être maman, on est coquette et on le reste souvent aussi après (Dieu merci!).
pantalon H&M, 20 €
Il y a tout de même certains moments où la maternité prend le pas sur la coquetterie et où l'on est obligé de ruser pour ramener celle-ci à la place qui lui revient ; la grossesse, bien évidemment, est la première de ces périodes.

Trois grossesses m'ont enseigné le B.A. BA de la fashion maman. De mon temps, en tout cas lors de ma première grossesse il y a 15 ans, on avait le choix entre du moche et du... très moche. Et généralement toujours très cher. Les choses se sont Dieu merci bien améliorées.
Certaines choses, cependant ne changent pas. Comment survivre à ce changement imposé et ponctuel de garde-robe ?
Il faut d'abord voir la bouteille pleine : comme cette période est transitoire, on peut se lâcher et tenter des trucs qu'on a jamais osé porter : une robe hippie, un top à paillettes, du rose ou n'importe quoi qui nous a toujours semblé farfelu. Et mettre ça sur le compte des hormones (pour une fois qu'elles servent la bonne cause). Ce sera peut-être l'occasion de découvrir un nouveau soi.
La bouteille côté vide ? c'est la limite imposée par notre nouvelle morphologie et son évolution constante. Entre le 1° et le 9° mois, on ne peut pas mettre les mêmes vêtements. En gros (c'est le cas de le dire), on change de taille tous les 3 mois.
Comment ne pas y laisser un smic et sauvegarder sa glamouritude ?

Côté mode :
  1. jupe Envie de Fraises
    35 €
    Ne jamais croire les marques annonçant "prenez votre taille habituelle, cette tenue s'adapte du 1° au 9° mois", foi d'ex baleine. Même avec une prise de poids raisonnable (10 à 15 kilos dans mon cas), ben on ne case pas ces 10 kilos supplémentaires dans un 34. Parce qu'ils ne sont pas que sur le ventre, ils se répartissent aussi un peu sur les fesses, les bras, les cuisses (et heureusement ou la silhouette est vraiment disproportionnée, voir Victoria B.). Donc, essayez avant d'acheter et attendez d'avoir du ventre pour éviter d'avoir l'empiècement ventral du pantalon de grossesse qui pende sous votre top. Et ça, c'est tout sauf fashion!
  2. Penser jersey, maille, stretch. Plus confortable et bien sûr, pouvant s'adapter à un kilo de plus ou de moins.
  3. C'est l'occasion de tester le no-shopping forcé. Un an durant lequel on expérimente le dressing minimaliste : 3 bas, 4 ou 5 hauts, un gilet et roule ma poule. C'est un peu raide mais efficace et ensuite on a envie de garder une penderie (un peu) épurée. La base qui sauve la vie ? un jean, une jupe kaki, denim, noire ou taupe, des leggings. Pour 80 euros, vous êtes équipée. Les tops de grossesse sont superfétatoires, sauf si vous adorez les chemisiers cintrés. En général, un t-shirt loose ou un grand pull font très bien la blague.
  4. Ca se complique si vous avez un mariage ; dans ce cas-là, tentez la robe portefeuille. Et n'oubliez pas : vous êtes ENCEINTE ! Autrement dit, on vous excuse quasiment tout. Ce n'est pas une raison pour en abuser au quotidien mais c'est une bonne excuse pour ne pas mettre 200 euros dans un ensemble Formes que vous ne mettrez plus jamais. Mais pour sauvez votre honneur, foncez sur le chapeau, le maquillage, les bijou. La cerise sur le gâteau, quoi.
  5. Faites une croix sur les chaussures à lacets ou à scratch. Passé 6 mois, on commence à se contorsionner pour se faire les orteils... et on finit par ne plus pouvoir même lacer ses chaussures. C'est un peu humiliant de demander à son conjoint de vous chausser le matin, mieux vaut opter pour des ballerines. Et si vous habitez Grenoble ou Besançon, que vous êtes en mode jolie baleine en hiver, on est sympa... on vous accorde une dérogation pour le port d'UGG. Ne me remerciez pas, c'est cadeau. La Botte Gardiane a d'ailleurs des bottes qui ont l'air aussi confortables et sont mille fois plus jolies. Je dis ça, je dis rien...
  6. Gaffe à la dentelle et au synthétique. La peau est souvent très sensible, ça vous gratouille terriblement.
  7. Si vous n'avez pas le budget de Mme Rockfeller (ou ne souhaitez pas y consacrer le budget de la dite dame), quelques boutiques ont des lignes maternité sympa et abordables : Kiabi, Envie de Fraises, H&M, La Redoute. Vert Baudet est un peu plus cher. Prémaman est top mais ça douille. Autre astuce : les boutiques pour enfants de seconde main et E-bay : on y trouve souvent des lots à prix défiant toute concurrence.
  8. Pas envie de fringues de grossesse ? C'est possible aussi, si la tendance est de votre côté. Une de mes amies a eu la chance d'être enceinte une année où on trouvait des robes Empire au coin de chaque portant. Pour Lutin n°3, j'ai usé et abusé de la robe pull prise une taille au-dessus de ma taile habituelle. Une cape ou un poncho peuvent ainsi très bien remplacer le manteau de grossesse.
  9. Ces vêtements "normaux", bien qu'un peu moins confortables que les vêtements de grossesse (rendons justice aux fabricants : le concept de vêtement de maternité n'est pas que du marketing, c'est réellement plus adapté) ont un immense avantage : on les enfile de meilleur coeur après l'accouchement. Le proverbe dit "9 mois pour faire un bébé, 9 mois pour le défaire" et il se justifie. Rares sont celles qui sautent dans leur 38 d'origine pour sortir de la maternité et c'est normal. Mais on a beau le savoir, la grosse ceinture en jersey des jupes ou des jeans qui pendouillent sur le ventre où BB ne trône plus, c'est moyen moins en terme de confiance en soi.
  10. Pour ne pas sombrer dans la déprime post-partum avant même d'avoir accouché (la penderie minimaliste, c'est bien mais au bout de 9 mois avec 3 tenues, on a quand même envie de se jeter par la fenêtre), l'accessoire est notre seul meilleur ami. L'accessoire n'a pas de taille, il a donc l'avantage de pouvoir être toujours porté une fois les kilos perdus, héhéhé.
  11. Le truc auquel on ne pense jamais, c'est le pyjama ou la chemise de nuit. Sauf que là encore, comme pour la lingerie, bien obligé d'y passer. A moins d'accoucher à la maison, où l'on peut traîner dans un grand t-shirt ras les fesses... Eh oui, la maternité ne fournit pas de linge de nuit. Et croyez-moi, on n'a pas envie de se balader dans sa chambre d'hôpital en montrant son anatomie (on l'a déjà montré plus que de raison 40 semaines durant et il y a un moment où l'on est contente de sauvegarder le peu de pudeur qui n'a pas été pulvérisée les mois précédents par les 15 médecins / sage-femmes / kiné / internes / urgentistes / infirmières... qui nous ont examiné sous toutes les coutures).
jean H&M, 15 €

Côté beauté :
  1.  Le meilleur moyen d'éviter les vergetures, c'est de se beurrer soigneusement le ventre matin et soir. Une astuce validée par 99% de mes amies mamans. Pas besoin de choisir une crème à 100 000 dollars, de l'huile d'argan ou d'amende douce fait très bien l'affaire. J'ai utilisé tour à tour de l'huile d'argan et de la crème Nivéa.
  2. Si vous subissez des nausées terribles et ne supportez plus les odeurs (j'avais du mal même avec le savon de Marseille), pas de panique, il y a de très bons produits sans parfum ou avec un parfum quasi insaisissable : la Roche Posay est la plus connue. Omum, une marque destinée aux futures mamans, propose un savon sans odeur ultra doux. Pour nourrir la peau, Karéthic, une jeune marque bio et éthique a un baume non parfumé au beurre de karité pur que je trouve extra. Côté déo, le plus simple est d'opter pour la pierre d'alun : pas d'odeur, pas de risque d'allergie.
  3. J'ai aussi expérimenté la nutri-cosmétique. Késako ? les fruits, la levure de bière, tout ce qu'on peut avaler de bon pour renforcer l'élasticité de la peau. Et ça marche!
  4. Le lendemain de l'accouchement dès que possible après l'accouchement, foncez chez le coiffeur pour une bonne coupe. Changer de tête fait un bien fou et psychologiquement, vous quittez le mode jolie baleine pour réintégrer le mode fashion (maman).
Absolue de karité, bio et sans parfum ni produits ajouté, Karéthic
11,90 € chez Bébé au Naturel
Voilà, je crois bien avoir épuisé mon stock de conseils de vieille routarde. Pardon pour celles qui ne sont pas concernées et, chère Lucie, j'espère avoir répondu à quelques-unes de tes questions. Et toutes mes félicitations!!!

stelda

14 commentaires:

  1. C'est vrai que l'on tourne avec peu d'articles, un jupe et un pantalon pour le bas. J'ai eu la chance de ne porter des vêtements de grossesse les 3 derniers mois et retrouver ma taille voir 2 tailles en moins pour le premier juste après mon accouchement.
    Coté beauté, je n'ai rien fait, une sage femme me disait que les produits n'étaient pas efficace, le mieux était l'huile d'amande douce et je ne l'ai même pas fait.
    Je n'ai pas de vergeture mais je ne suis pas un exemple à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as une bonne peau, sans doute et tu sembles avoir pris très peu de poids : ça limite les vergetures ;-)

      Supprimer
  2. et bien écoute je saurai quoi lire le jour où ça m'arrivera ! je ne savais pas que ce blog avait été tourné au départ vers les mamans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh si! Je voulais rappeler qu'on peut être mère de famille et coquette ;-). Mais finalement, je suis restée sur le mode "coquette" :D

      Supprimer
  3. J'ai pris bonne note, merci à toi!
    Ces prochains mois je les passe les doigts dans le nez :)
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette :). Gros gros bisous, Lucie.

      Supprimer
  4. Qu'est-ce que j'en avais assez de tourner sur 2 ou 3 vêtements durant ma grossesse. Je finissais par exécrer leggings et t-shirts looses.
    Côté beauté, je n'ai jamais eu la peau du visage aussi lumineuse et éclatante que pendant ma grossesse. Pour le ventre, un crèmage matin et soir dès la confirmation de la grossesse n'a pas empêché les vergetures mais elles étaient très atténuées quand même. Et après l'accouchement j'ai effectivement foncé chez le coiffeur pour une bonne et belle coupe ; en voyant le résultat j'ai eu des envies de meurtre et pas dues aux hormones mais à l'incompétence totale de la "femme de l'art" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, c'est le pire du pire : se faire rater par le coiffeur alors qu'on y mettait tant d'espoir. Tu m'étonnes que tu aies ressenti des envies de meurtres.

      Supprimer
  5. Une fois de plus, je prends des notes !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'avais su, j'en aurais parlé plus tôt :D. C'est l'annonce de Lucie qui m'a poussé à le faire mais le sujet semble vous plaire. J'avais peur que ce soit affreusement casse-pieds pour les "non mamans".

      Supprimer
  6. Bonne idée de billet, car sujet épineux, en effet !

    Le pyjama, comme c'est vrai, et même avec un spécial grossesse, le 9ème mois est galère car dormir dans un truc un peu juste, c'est terrible ! Et la cape ! Quand j'ai vu que - quelques années après ma grossesse - les capes étaient à la mode, j'ai bavé d'envie, parce que le manteau en mode grossesse, c'est terrible, froid au ventre tout le temps !!

    PS. les vergetures, je crois que c'est beaucoup une question de nature de peau... mais se tartiner ne peut pas faire de mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas : j'ai eu la chance de trouver un petit paletot mais je rêvais d'une cape et bien évidemment, il n'y en avait nulle part cette année-là. Elles ont toutes déboulé l'année d'après!

      Supprimer
  7. Ok bien post
    merci pour les info, j'aime voter blog

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox