Lettre ouverte aux mariées de 2013...


Les mariées de 2013 ne connaissent pas leur chance. Elles se rendent malades pour préparer une journée parfaite, passent des heures à choisir la couleur du papier de chaque mini religieuse (oui, le cupcake est out, mes chéries), ... alors que les mariées reviennent de loin!

wedding
Oui... c'est moche.

Il y a 12 ans, on avait le choix entre :
  • Des chaussures de mémé ou des chaussures de pouffe
  • Un chapeau so kitsch ou un diadème de Barbie
  • Une french ou les ongles nus
  • Une robe meringue ou une robe carcan
  • Un chignon ultra laqué ou un chignon ultra laqué.

Pas de headband, de cheveux lâchés, de Repetto (sauf pour BB), le tailleur était vaguement toléré dans le cadre d'un remariage.
Toutes les filles de ma génération se laissaient pousser les cheveux un an à l'avance. Hors du chignon Dallas, pas de salut. Le soir de notre mariage, j'avais tellement d'épingles et de laque que je n'arrivais pas à les enlever. Je suis restée coiffée 2 jours.
Mes chaussures étaient si laides que je ne les ai jamais remises : qui auraient envie de se balader avec des trotteurs nacrés à bouts carrés ?? Je vous le demande...

Côté déco, ce n'était guère plus brillant. Pour les faire-parts, c'était papier crème ou truc avec des caricatures genre Boule et Bill, choisir un bouquet de roses rouges était presque obscène.
Le pâtissier avait tellement peur qu'on le poursuive ensuite qu'on a dû signer une déclaration sur l'honneur comme quoi on renonçait de notre plein gré à chapeauter notre pièce montée d'un couple en plastoc. On était quasi sacrilège.

Aujourd'hui, les mariées ont tous les droits et surtout, tous les choix : faire-parts en 3D, pop up, save the date animé, robe vintage, alliance en or noir, chaussures de couleur ou de princesse, bijoux de pacotille, pièce montée de tagada ou de petits beurres, c'est open bar! Elles peuvent afficher des ongles roses vif, violet ou pailletés d'or. C'est une révolution. Tout ça me donnerait presque envie de divorcer pour pouvoir me remarier (avec le même Mr, of course).

wedding 2
Vous pouvez même oser les oreilles de chat. Elle n'est pas belle, la vie ?

Alors mes chéries, profitez! Ne vous roulez pas par terre si vous ne trouvez pas de papier rose indien pour vos faire-parts, savourez votre chance d'avoir des faire-parts de couleur. 
Et même si vous pouvez passer 23 h/ 24 sur les blogs mariage, si vous avez l'impression que votre mariage vie sera ratée si vous ne pouvez trouver ces merveilleuses lanternes en papier ou si les Louboutin que vous vouliez sont sold out, respirez. L'essentiel, c'est tout de même de ne pas faire fuir votre fiancé avant le jour J. Et des préparatifs obsessionnels peuvent lui siphonner gravement le moral. Je n'ai jamais entendu parler de fiancé sautillant et piaillant : "oh, ouiiiiiii, trop mignon, ces macarons vert anis! Je les veux, je les veux, je les veux". En général, ils s'en tapent le coquillard. Ils veulent juste se marier, quoi. Autrement dit, la seule chose qui les fassent sautiller en piaillant, c'est vous.

stelda

35 commentaires:

  1. J adore ta dernière réflexion!
    Tellement d accord avec toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une blogueuse mariage l'avait aussi gentiment rappelé à ses lectrices. Il y a parfois une telle pression qu'on perd la boule et certaines oublient l'essentiel ;-)

      Supprimer
    2. C'est tellement vrai.

      Merci pour cet article Stelda, que je vais partager avec une future mariée de 2014!

      Supprimer
    3. Je t'en prie. Surtout, qu'elle profite de son amoureux :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ouf, j'avais peur d'être rabat-joie :D

      Supprimer
  3. Un post qui me fait beaucoup rire. je n'ai jamais vécu ce genre de problème tellement j'ai simplifié mon mariage (il va y avoir 17 ans...)
    Pour la fête, grand méchoui sur la plage, donc pas de coiffure, de chaussures et une jolie robe de plage toute simple que je peux remettre tous les ans.
    Je ne sais même plus le dessert de ce jour J : pas de menu mais je me rappelle du soleil, des rires, des enfants qui jouaient dans l'eau...

    RépondreSupprimer
  4. j'en suis encore loin mais c'est vrai que tout ça a bien changé, c'est plus libre et ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et il faut garder cette liberté. Il y a un nouveau syndrome dépressif, celui du post-mariage! C'est fou, quand même.

      Supprimer
  5. C'est tellement vrai! On ne se rend pas compte de la chance qu'on a: - d'avoir trouvé le bon,
    - de pouvoir enfin TOUT se permettre ce jour là!

    Je me suis mariée avec des chaussures violettes et mes choux étaient vert et violets, on s'est éclatés à tout préparer (enfin surtout moi!).
    Il faut vraiment profiter à fond de ce moment parce que ça passe tellement vite!
    Je suis la seule à me dire des fois que je me remarierai bien tous les ans pour recommencer?
    Des bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je me marierai bien tous les ans aussi ;-). Gros bisous, Lucie

      Supprimer
  6. Oh oui sortons des clichés du mariage !
    Et dans 10 ans ce qu'on porte aujourd'hui pour l'occasion, le coup de la photo avec des accessoires à enfiler, les lipdubs vidéos.... paraitront bien ringards

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais carrément! Quand je me revois, je me dis OMG!! Vivement dans 30 ans que cela prenne le charme du vieillot :D. Mieux vaut investir du temps dans l'essentiel : l'amoureux.

      Supprimer
  7. Haha c'est exactement ça! Je repense à ma nièce qui s'est mariée l'année dernière, ses parents tombaient des nues chaque fois qu'elle proposait un truc (enfin, proposait... saoulait tout le monde jusqu'à l'avoir). ET le save the date en magnet, et les photos prises dans le métro avec sa robe de mariée, et ses lunettes de soleil au mariage civil... Mais bon elle était sublime ET hyper heureuse (de se marier et aussi d'avoir pu faire tout ce qu'elle voulait) (quoique les centres de table JE VOULAIS PAS CE ROSE-LA!!!!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas pensé aux parents 2013. Ils doivent être complètement dépassés! Les centres de table étaient roses ou roses-roses ??

      Supprimer
  8. Finalement je me demande si ce n'est pas plus compliqué aujourd'hui ? Très drôle ton article !
    Moi je suis plus que "vintage" question mariage (cf ton post chez la Défraîchie :)), mariée un samedi de Pâques 76, années hippies -baba cool, et pas de carcan et de choucroute pour moi, heureusement, on ne m'a rien imposé, sauf le jean interdit, je l'ai eue mauvaise, c'est sûr. j'étais en soie de couleur et ne supportais pas l'idée d'un achat de fringues juste pour ce jour là, jour que je n'ai voulu que sur un plan "alimentaire" (j'ai eu une bourse pour mes études) mais qui me révulsait idéologiquement, même uniquement civil.
    Bref, les hippies sont passés et les jeunes filles veulent toujours une belle robe longue, une coiffure comme-ci et des décos comme ça ! Eternel recommencement, comme la mode ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que sous des airs plus libres, la pression reste aussi effarante qu'il y a 30 ans. L'essentiel est de se marier pour soi et pas pour renvoyer une image de "réussite" ;-). J'adore l'idée du mariage : à mon avis, c'est l'une des dernières folies humaines (avec les enfants) mais le mariage en tant que vitrine, j'ai vraiment du mal à comprendre ;-)

      Supprimer
  9. Je partage votre avis : à vouloir la perfection, on en oublie le plaisir de passer juste un très bon moment avec ses proches. Et ça vaut pour beaucoup de choses dans la vie ! Bises. - N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui : les repas de Noël, les fêtes d'anniversaires, bref, tous les moments familiaux ou amicaux souffrent souvent de cette quête éperdue... Bisous Nina

      Supprimer
  10. Oh Stelda, tu fais mon bonheur !
    Ce que tu racontes, c'était il y a 12 ans... et le détail de ta coiffure laquée me fait hurler de rire :) Mais il y a 11 ans, c'est une autre histoire (que je te raconterai en détails si tu le souhaites... à tes risques et périls).
    Le nombre de fois où j'ai emmerdé mon mari en lui demandant : "mais si on le refaisait, tu me chanterais une chanson ? et tu écrirais des voeux ? et je pourrais avoir 5 robes différentes ? etc. etc." On a tout de même de bons souvenirs de ma robe Barbie Reine des Fleurs et de son audace de porter sa chemise col ouvert, on fredonne la chanson débile interminable dont mes soeurs avaient adapté les paroles, tout ça.
    Mais surtout, comme toi, quand l'envie me prend de me remarier (devant les robes de lorafolk par exemple), j'imagine 1000 détails... pourtant l'important, c'est que je ne changerais pour rien au monde le casting du groom !!!
    Gros Bisous.
    Anne, desperate housewife comblée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a envie de se remarier avec le même, c'est qu'on ne s'est pas trompé sur l'essentiel. Alors robe à paillettes ou pas, hourra! Mais je veux bien voir une photo de la robe ;-)
      Gros bisous

      Supprimer
  11. Oh qu'est-ce que tu m'as fait rire et pourtant avant quelle barbe les mariages et ces robes meringues y a pas photo, aujourd'hui tout ça est bien loin, c'est un rêve de se marier. Ca doit être pour ça que j'ai attendu si tard ah ah ah pour profiter de tout ça ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la faute de Lady Di et son mariage de princesse. Une génération complète a été traumatisée!

      Supprimer
  12. Je me marie en 2014, et tout ce que je vois sur les blogs de mariage me fait flipper... On fera au plus simple possible (ce qui n'est pas si facile quand il y a beaucoup d'invités), et surtout pas "tendance" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des idées très chouettes mais quand je vois certaines questions cruciales (genre "où trouver des topings en forme de bateaux pour les bouchées à la St Jacques"), je me dis que le diable est bien dans le détail :D. Il y a de quoi devenir folle. Je suis sûre que tu garderas la tête sur les épaules :)

      Supprimer
  13. Je doute me marier un jour mais j'avoue que c'est vrai qu'il ne faut pas faire toute une histoire pour telle ou telle chose. C'est plutôt une chance oui d'avoir le choix, je ne m'étais pas posée la question avec le "avant"... c'est vrai qu'on assimilait plus le mariage à une mode un peu ringarde, comme les menus présentés sur des cartes avec connotation religieuses, un peu les mêmes que l'on avait quand on faisait sa communion. :-)
    Rien que pour les idées que tu donnes, ça donnerait envie de se marier :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahah, c'est le 2° effet kisskool de l'article! Je n'y avais pas pensé :)).

      Supprimer
  14. En tant que future mariée 2013, je te dis MERCI :D ! J'adore ce billet, drôle... et tellement vrai !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère mariée 2013, je suis contente de t'avoir détendue :). Tous mes voeux de bonheur et quoi qu'il en soit des centres de table, si l'amour est là, tout va ;-).

      Supprimer
    2. Il ne faut en effet pas perdre de vue l'essentiel ;)

      Supprimer
  15. Excellent ton article :)
    J'estime avoir eu de la chance du coup hé hé
    Le jour J moi c'était ballerines Repetto ^^ (je m'étais dit que j'allais pouvoir les reporter mais mon dégât des eaux en a décidé autrement....c'est évidemment ma seule paire qui a été flinguée snirf)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec ce dégât des eaux, tu n'as vraiment pas eu de chance, ma pauvre Pipou :(

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox