Fashioning Fashion aux Arts Décoratifs



Deux siècles de mode européenne, voilà ce qu'annonce l'affiche de Fashioning Fashion, l'exposition qui se tient aux Arts Décoratifs jusqu'au 14 avril. Deux siècles de mode à travers les silhouettes et les tissus. La majorité des cent tenues présentées provient des collections de deux antiquaires et collectionneurs de costumes, acquises aujourd'hui par le LACMA, un musée américain.

De façon très ingénieuse, l'exposition nous révèle les dessous de la mode, les ressorts de la tenue derrière l'impact visuel de celle-ci. Pourquoi, comment, avec quoi... Ici, on comprend que le couturier part du tissu ou au contraire domine le tissu.  L'importance également des techniques d'embellissage et de confection : l'impression des dessins à la planche de bois (comme pour les papiers peints!) a offert des tons bien plus doux et fondus que des dessins tissés ou brodés, l'invention des oeillets métalliques a permis de créer des corsets beaucoup plus serrés (avant les trous étaient simplement bordés de fil et supportaient donc beaucoup moins de tension lors du laçage), etc.

Corsage anglais ou de l’Inde, vers 1730-1760
Toile de lin brodé soie
© 2010 Museum Associates/LACMA

C'est surtout une leçon d'humilité : coupe, détail, boutons, tissus, broderies sont d'une stupéfiante modernité. Encore une fois, on reconnait mille détails inspirant Galliano, Marc Jacobs, Dolce & Gabbana, Miuccia Prada, Missoni (ou la collection Emporio Armani de l'hiver prochain, revival complet des silhouettes des années 20).

On pense avoir inventé le tee-shirt à message ? que nenni! Ce gilet annonçait déjà la couleur sous la Révolution: "L'Habit ne fait pas le moine" et "Honni qui mal y pense" brodé sur chaque poche.




On redécouvre les costumes masculins, d'une richesse incroyable jusqu'au 19° siècle, à travers des pièces exceptionnelles :

  • un habit de cour brodé de paillettes et de sequins en 1760, 
  • un habit brodé d'argent pesant plus de 4 k!
  • un habit de taffetas rayé violet, à boutons de strass, époustouflant
  • une cravate de dentelle de lin (1795)
  • des barbes et des bonnets d'intérieur qui réchauffaient le crâne des messieurs lorsqu'ils ôtaient leurs perruques

La Révolution le simplifie mais l'Empire remet les broderies d'or à la mode et lance de nouvelles formes : le spencer, le carrick (grand manteau redingote tombant jusqu'aux pieds), le chapeau haut.

Habit complet, Italie, vers 1810
Drap de laine et broderie de fils métalliques
© 2010 Museum Associates/LACMA
Voir ces robes, ces cravates, ces minuscules ombrelles de nacre et de dentelle est terriblement émouvant. quelles femmes, quels hommes les ont confectionnés ? Les ont portés ? Quelles histoires d'amour ou de jalousie ont-ils vécus cachés derrière leurs atours ?
Est-ce que, sortant de chez leur couturières, les dames de l'époque victorienne étaient aussi  excitées que nous sortant des boutiques ?


Détail de robe à la française, Europe, vers 1725
Soie
© 2010 Museum Associates/LACMA

Certains robes sont ravissantes, gracieuses, pleines de douceur et d'autres donnent la chair de poule : cette longue robe noire brodée d'or me semblait sortie d'un mauvais film... Robe de veuve, robe de reine, robe de sorcière ?
Robe de cour de Marie II du Portugal, vers 1845
Satin, broderie de laine
© 2010 Museum Associates/LACMA

Ma pièce préférée est cette cape noire fin 19° : dentelle, rubans de satin, paillettes, plumetis, plissés. Un chef d'oeuvre qui n'a pas pris une ride. 

Cape collet, 1895
Dentelle de coton brodée de paillettes et perles
© 2010 Museum Associates/LACMA
Si vous aimez la mode, l'histoire et les tissus, vous adorerez certainement cette exposition : comme souvent (toujours ?) aux Arts Déco, c'est une réussite. Ce qui m'a beaucoup amusée aussi, c'était les réactions des visiteurs : stupéfaits, rieurs, admiratifs, étonnés mais jamais indifférents. Un seul regret, celui de ne pouvoir photographier les pièces exposées car elles sont vraiment exceptionnelles. On peut se consoler en achetant le livre-catalogue.

Dédicace à Véronique : j'ai pensé à toi tout au long de cette exposition axée sur la silhouette


Les Arts Décoratifs – jusqu'au 14 avril 2013
107 rue de Rivoli ,75001 Paris
 
Tél. : 01 44 55 57 50 
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries 
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

stelda

30 commentaires:

  1. Tu as du y passer des heures. Connaissant ton goût pour les belles choses et les détails qui font toute la différence, je te vois bien, le nez contre la vitrine, imaginant les petites mains des couturières et des brodeuses travaillant sur des robes du quotidien des dames de la cour, comme on le fait encore aujourd'hui dans la Haute Couture. Je regrette de ne pas pouvoir "monter" à Paris plus souvent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma parole, tu étais derrière moi ?? Oui, c'était exactement ça! j'étais le nez contre la vitre, perdue dans un autre monde...

      Supprimer
  2. Ca donne très envie ! C'est vrai que ce qui est dommage de ne pas connaître les heureux propriétaires de ces pièces qui les ont portées... Pas top que ce soit à Paris (en même temps, on le sait !) parce que les pièces et détails ont l'air d'être à couper le souffle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, ce genre d'expo est souvent à Paris... J'ai de la chance, je ne suis qu'à une heure de TGV et je peux y faire un saut de temps en temps mais quand je vois le nombre d'expo que je rate, je suis parfois désolée.
      Les pièces étaient incroyables, on aurait dit qu'elles étaient neuves!

      Supprimer
  3. Effectivement, c'est certainement une très belle exposition que j'espère pouvoir aller découvrir avant qu'elle se termine ! ça me plairait beaucoup de remonter le temps à travers le vêtement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est magique ;-). J'espère que tu pourras y faire un saut.

      Supprimer
  4. Visite de l'expo prévue pour la semaine prochaine. Merci pour cet avant-goût qui donne encore plus envie d'y aller.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique.. dommage pour moi, j'ai prévu un séjour à Paris à partir du 18 avril, ce sera donc terminé... Pour me consoler, un petit tour au musée de la mode à Marseille ?? En tout cas, des pièces splendides, tu as du te régaler à imaginer leurs histoires... Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi de beles expo à la Vielle Charité, même si ce n'est pas toujours sur la mode :). Oui, j''ai passé une heure et demie hors du temps... Bon week end, Claire

      Supprimer
  6. ah ben tiens, je devais trouver une expo à aller voir lors de ma virée pro à Paris, mi avril, pile poil avant que ça ferme!! je vais aller voir ça, tiens!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est ce qu'il te faut. Il y a aussi Mannequin, le Corps de la Mode qui a l'air très intéressante mais je ne sais pas jusqu'à quand.

      Supprimer
  7. Ca donne envie d'aller faire un saut sur Paris pour aller admirer tout ça !

    Je te conseille, si tu as l'occasion, d'aller voir l'expo Futurotexiles 3 à la Cité des Sciences de Paris. Je l'ai vu cet automne à Roubaix et je l'ai trouvé passionnante.
    Je te conseille également le musée du costume et de la dentelle de Bruxelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ce doit être génial! j'espère avoir l'occasion d'y faire un saut. Pour Bruxelles, c'est plus loin mais si j'y retourne, je ne manquerai s pas d'y aller. Merci Gweny :)

      Supprimer
  8. C'est très tentant en effet ! J'adore les arts déco. La bibliothèque Forney devrait te plaire aussi. J'y ai puisé tant d'inspiration, pour mes cartons à tapisserie américaine, entre autres. Il faut faire la visite guidée qui montre la richesse du fonds qu'on ne pense pas forcément à exploiter si l'on n'est pas aiguillé. En plus c'est dans le Marais, après tu fais un tour chez Bobbi brown ou Mac ou Jovoy ou Sabon... Bref, tu ne perdras pas ton temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jovoy est sur ma liste des endroits à voir... Mais j'ai peur d'y passer des heures à tout renifler :D

      Supprimer
  9. je crois que cette exposition me plairait beaucoup! Merci pour ce billet très alléchant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, Eimelle. Les Arts Déco sont mon lieu de pélerinage obligatoire quand je viens à Paris... les expos sont toujours intéressantes ;-)

      Supprimer
  10. Les textures ont l'air génialissimes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tissus étaient fabuleux! Et chaque technique était très bien expliquée, comme par exemple pour le velours ciselé.

      Supprimer
  11. Je vais régulièrement faire des visites dans ce musé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas étonnée que tu l'apprécies ;-)

      Supprimer
  12. Il est vrai que les expositions au Mussée des Arts Décoratifs sont souvent très réussies.
    Je vais surement aller voir l'expo cette semaine et je ne pense pas être déçu, bien au contraire.
    Par contre si on ne peut pas prendre de photos c'est dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les photos sont interdites pour préserver les pièces mais c'est très frustrant...

      Supprimer
  13. Encore une expo qui devrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  14. C'est un endroit génial ! coup de coeur pour la Cape collet elle est magnifique .
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'adore, je me verrais très bien avec :D gros bisous

      Supprimer
  15. Merci pour ce super article. Vous avez atteint votre objectif : j'ai très envie d'y aller maintenant... N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tant mieux! Je n'en ai pas trop dit pour laisser de belles surprises à celles qui iront la voir ;-)

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox