La petite discrète : Cacharel

modèle SS 2013 - source : Cacharel 
Le voilà enfin, cet article sur Cacharel! Il a un peu de retard car j'ai eu la très bonne idée de contacter Cacharel juste avant les salons! Forcément, ce n'était pas très sympa pour eux... Ils ont très gentiment accepté de compléter mes recherches en répondant à mes questions mais j'ai dû attendre que l'ouragan (= salons, présentations, etc) passe. Cacharel, c'est une marque qui me tient à coeur. Comme beaucoup de filles de ma génération, j'ai grandi sous l'égide des ses fleurettes et de ses parfums : je revois encore la pub Loulou scotchée au mur de ma chambre, à côté de Claudia Schiffer en perlouses et tailleur Chanel. Quand la marque m'a répondu, j'ai ressenti une vraie simplicité de leur part et c'est rare. C'est bête, mais ça m'a touchée. Leur site est à leur image : sincère et frais (pas dans le sens évoqué ici, hein!). Ca m'a donné encore plus envie de me pencher sur son histoire.
Cacharel a imaginé un concept ultra novateur, le haut de gamme pour les jeunes filles. La petite discrète a tout d'une grande : elle a carrément inventé une nouvelle couture, c'est la grande soeur du style Carven by Guillaume Henry, une idée qui fait toujours tomber les filles comme des mouches. 

Crée à Nîmes par Jean Bousquet, Cacharel tient son nom d’un oiseau cher au fondateur de la marque, la sarcelle d'été, rebaptisée cacharel en Camargue.
timbre édité pour la St Valentin - 2005
Les années 60 sont légères et féminines : Jean Bousquet est pile dans l’air du temps. Avec un CAP de tailleur puis une expérience de modéliste, il lance sa marque en 1962. Très vite, ses petits chemisiers en crépon et en liberty deviennent mythiques, on dit « un chemisier Cacharel » comme on parle d’un « foulard Hermès ». Il détourne le crépon de coton, alors utilisé en lingerie pour ces fameux chemisiers légers. En Une de ELLE en 1966, puis porté par Brigitte Bardot, le chemisier Cacharel devient LA pièce qu'on s'arrache.
Lorsque Jean Bousquet est rejoint par la photographe Sarah Moon, encore inconnue, puis Robert Delpire, un publicitaire, les 3 associés conjuguent leurs compétences et inventent l'univers poétique et délicat toujours indissociable de Cacharel. C'est la naissance d'une marque globale, qui réussit le tour de force de concilier sexy et fraîcheur. Pas évident, pourtant...


photo de Sarah Moon pour Anaïs, Anaïs

En 1978, deuxième idée de génieJean Bousquet veut aller plus loin et il se lance dans le parfum avec le partenariat de l'Oréal. Ce sera Anaïs, Anaïs, le premier parfum pour jeunes filles. Une prouesse olfactive et commerciale qui fait entrer les adolescentes dans le monde de la parfumerie. Je me rappelle avoir vu ce flacon trôner sur les coiffeuses de toutes mes petites camarades. Ca nous semble banal aujourd'hui mais à l'époque, il n'y avait rien entre l'eau de toilette au chèvrefeuille d'Yves Rocher et le Chanel n° 5. Eau Jeune s'installait depuis un an seulement sur le créneau du parfum pour ado et Anaïs, Anaïs s'en différenciait par sa complexité (un vrai jus) et sa diffusion en parfumerie. Surtout, comme les parfums pour "femmes", il était associé à une marque de vêtements haut de gamme. Il devient l'un des parfums les plus vendus au monde. "C'est le parfum auquel je suis restée le plus longtemps fidèle", m'a confiée une amie récemment. 



Ce succès se poursuit en 1987 avec l’arrivée de Loulou, hommage à l’actrice Louise Brooks, Eden, en 1994, Noa en 1998 dont la petite bulle nacrée flotte encore dans les mémoires. Puis c'est Amor Amor, en 2004, Promesse l'année suivante, Scarlett en 2009 et Catch Me en 2012.
Le deuxième atout de Cacharel, c'est sa lingerie. C'était là encore, une révolution! Princesse Tam Tam n'existait pas et entre les chemises Petit Bateau et les soutiens-gorge en dentelle noire, c'était le néant. La lingerie Dim était encore balbutiante. Qu'à cela ne tienne, ce futé de Jean Bousquet lance une ligne de vraie lingerie en coton, rassurante pour les mères et séduisante pour les jeunes filles. La marque a d'ailleurs crée cet hiver une édition limitée pour Dim.


Au fil des 50 dernières années, la maison collabore avec les plus grands noms de la mode : Agnès B, Corinne Cobson, Azzedine Alaïa, Cédric Charlier. Leur ligne enfant fait un tabac, c'est le Bonpoint de l'époque un style très Jacadi, des coton tout légers, bref, parfait pour les petits. 
La marque connaît un sérieux creux en 2000. Après des années difficiles, Cacharel se reprend en main et décide de devenir Cacharel Paris au lancement des collections hiver 2013-2014. Cacharel m'explique que  "la marque souhaite renouer avec son identité parisienne d’origine et retrouver sa place sur le marché français. Ces dernières années, notre distribution était plus forte à l’internationale qu’en France(9 distributeurs en France contre 250 à l'étranger!) Une e-boutique est en projet pour 2014-2015.


Robe et bloomer, collection SS 2013 - source : Cacharel
Mais lifter le nom ne suffit pas et Jean Bousquet le sait. Là encore, la marque fait très fort avec une tactique complètement innovante et à contre-courant du marché. Pour reconquérir les clientes, quand beaucoup de marques pensent qu'il faut vendre cher pour être reconnu, il a opté pour la stratégie inverse! Cacharel a choisi de baisser ses prix. Cette nouvelle, surréaliste dans le milieu de la mode, m'a été confirmée par la marque : "Pour la femme, les prix d'entrée sur la maille, par exemple, tourneront autour de 90/100 €, les manteaux ne dépasseront pas les 600 euros et les robes seront en moyenne entre 250 et 300 euros.
Voilà, le fondateur de Cacharel a encore une fois tout compris des attentes des clientes. Beaucoup de jeunes marques ont fonctionné à marche forcée ces dernières années : elles ont multiplié les ouvertures de boutiques et vendu à des prix frôlant le luxe, dans une sorte de bluff. Mais c'est une stratégie qui trouve ses limites en temps de crise. Quand il faut se serrer la ceinture, on y regarde à 2 fois avant d'acheter un top à 200 euros.

La collection de l’été 2013, conçue par le duo de stylistes chinois, Ling Liu et Dawei Sun, est à l’image du Cacharel de notre enfance : doux, féminin, charmant. Les imprimés sont modernisés mais n’ont rien perdu de leur fraîcheur, les coupes sont gracieuses. Je n'aime pas tout (par exemple, des imprimés à grosses fleurs floues, les bermudas ou les jupes transparentes) mais il y a de très belles choses, beaucoup de tissus naturels : coton, soie, fidèles à l'esprit de la maison.

modèle SS 2013 - source : Cacharel

modèle SS 2013 - source : Cacharel
modèle SS 2013 - source : Cacharel

modèle SS 2013 - source : Cacharel

modèle SS 2013 - source : Cacharel










































"Cacharel a toujours privilégié les belles matières et les belles finitions pour ses produits. Cependant nous sommes ouverts à toutes les nouveautés techniques de notre secteur, la nouvelle collection Homme présente une maille tricotée imprimée, résultat d’un nouveau procédé, ainsi  que l’utilisation d’une nouvelle matière technique japonaise," m'explique la Maison.

Pourquoi un duo, alors que tant de maisons ont déjà du mal à gérer un seul styliste ? "Ce n’est pas vraiment le fait qu’il soit un duo qui a motivé notre décision de les engager : c’est en observant leur travail réalisé pour leur marque Belle Ninon que notre décision s’est faite. Leurs créations étaient modernes, élégantes et très féminines. Le fait qu’il soit un duo est la cerise sur le gâteau : c’est comme ça qu’ils fonctionnent, ils sont très complémentaires, Ling est très douée en ce qui concerne le flou d’une collection, Dawei se concentre beaucoup sur la coupe et la structures des vêtements."
C'est vrai : en couture, c'est comme en cuisine. Si on est rarement doué pour les sauces ET les pâtisseries, un styliste a également du mal à maîtriser totalement le flou ET le tailleur. Ce sont deux approches très différentes, qui font l'objet de deux formations séparées (comme boulanger et pâtissier).
Et la collection de cet hiver était une vraie réussite : j'adore les faux cols, les gros noeuds souples à l'encolure, les robes en maille doudou, les petits chapeaux cloche, les bouches fushia. Mention spéciale à la robe en cuir bouton d'or.


Pour aller plus loin : le site officiel de Cacharel et son très joli carnet d'inspiration.

Dédicace à La P'tite Madeleine

stelda

41 commentaires:

  1. Que de souvenirs! Je me rappelle des pubs des parfums que je découpé et et les transformaient en enveloppe pour envoyer mes lettres aux copines. Vu qu'internet n'existait pas, on utiliser la poste.Je n'ai jamais porté le parfum Cacharel mais j'ai eu une chemise portée jusqu'à l'usure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est vrai : on fabriquait des enveloppes avec des pages de magazine... La tête de La Poste si on faisait ça aujourd'hui :D. J'ai eu deux chemisiers Cacharel, portés jusqu'à l'usure aussi!

      Supprimer
  2. roooo la jupe longue est magnifique !!!! j'ai toujours aimé cette marque, je trouve qu'elle a été vraiment actualisée dernièrement !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est moderne et frais, j'aime beaucoup.

      Supprimer
  3. J'adore la petite robe ! C'est une grande nouvelle qu'ils baissent un peu le prix ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi une grande première : je ne connais d'autre marque qui l'ait fait. Mais c'est une bonne idée!

      Supprimer
  4. cacharel réveille également en moi des souvenirs d'adolescence, scotchée que j'étais à ses parfums anais et lou ! je me souviens surtout de leurs créations avec leurs tissus petites fleurs et c'est vrai que depuis plusieurs saisons, c'est une marque dont on entend pas vraiment parler et qu'on trouve rarement en boutique. J'espère donc que leur " ré-organisation " leur sera bénéfique car c'est une jolie marque made in sud de la France ! et très bonne idée de baisser leurs prix ( qui restent tout de même élevés ) car cacharel représente plus une marque de prêt-à-porter bien fait ( comme les fées de bengale, par example ) qu'une marque de luxe ! Je leur souhaite en tout cas plein de bonnes choses pour 2013... et je file jeter un oeil sur leur site !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère aussi. Ce ne sont pas toujours les marques les plus tapageuses qui sont les plus intéressantes ;-).
      Tu me diras si tu as aimé leur site , Je l'ai trouvé charmant!

      Supprimer
    2. Oui, j'ai bien aimé leur site. et j'aime beaucoup leurs produits.. Je vais m'y intéresser dés les beaux jours ! ;-)

      Supprimer
    3. Suis encore une fois le diable :D

      Supprimer
  5. Il m'est arrivé de temps à autres ces dernières années de craquer pour une pièce chez Cacharel. C'est vrai que la marque n'est pas "hype" comme on dit, mais quand je veux un bel imprimé, un top féminin mais pas neuneu, de la couleur, et une qualité supérieure à mon trio préféré (c'est ironique) Maje-Sandro-Pierlot, je préfère encore me tourner sans aucun complexe vers Cacharel.
    Quand j'habitais à Paris, dans le 14ème, j'adorais aller fureter dans leur outlet. J'y ai trouvé un trench noir canon, limite pour le prix d'un Zara, je l'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je parlais des "marques qui fonctionnent au bluf", bizarrement, je pensais à ce trio diabolique :D.
      Un outlet ? tu crois qu'il existe encore ? Si oui, j'y ferais bien un saut.

      Supprimer
  6. J'ai été parfumée Cacharel (Anaïs-Anaïs), j'ai adoré leurs pubs par contre j'ai toujours eu du mal avec les vêtements. Mais là il y a une silhouette qui me plaît beaucoup, celle de l'avant-dernière photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai offert une tournée générale de nostalgie, cette fois-ci : on a toute un souvenir avec Cacharel :)

      Supprimer
  7. J'adore ce défilé : les manteaux, les collants, etc ...C'est une jolie marque et c'est sympa de nous la rappeler car elle ne fait pas grand bruit... Ce bleu glacier, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les couleurs sont ravissantes. Je ne suis pas surprise que ce bleu te plaise ;-)

      Supprimer
  8. Oh que de souvenirs d'adolescence en voyant Anaïs Anaïs une vraie madeleine de Proust!Même si déjà petite je préfèrais les jus capiteux, orientaux... Du coup plus tard j'ai eu droit à Loulou qui me correspondais plus mais mes premiers parfums ont été Anaïs Anaïs et Ô de Lancôme! Que de souvenirs et quelle fierté je ressentais en regardant mes 1ers flacons de parfums de grande! Je n'avais que 12 ans et il m'a semblé le jour où nous étions allés, ma grand-mère et moi, aux Galeries Lafayette chercher les précieux flacons vivre une sorte de rite de passage, une étape vers l'adolescence!
    Pour ce qui est des vêtements Cacharel je crois n'en avoir jamais eu ni même avoir eu la curiosité de regarder! C'est drôle parce qu'en voyant les modèles de ton article je me dit qu'ils font de jolies choses. Par exemple j'aime beaucoup l'ensemble short et la robe. Affaire à suivre donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça! C'était de vrais parfums "de grande", quoi ;-)

      Supprimer
  9. alors moi, Cacharel c'est à la fois le parfum le plus catastrophique qui soit et que j'aie eu (Loulou, une puanteur, à mon nez du moins! et pourtant, je l'ai porté), et à la fois LA chemise de Mr Jicky qu'il porte depuis genre 15 ans et qui n'a pas bougé d'un pouce!

    RépondreSupprimer
  10. ps: ds le défilé, j'adore la robe bleu-gris manches 3/4 + mitaines. (par contre les shoes ont l'air très immarchables; les filles tanguent!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, toi aussi t'as flashé sur cete robe ? Celle avec le col démontable , Elle est ca-non!
      Pour les shoes, franchement, ça m'étonne toujours que les mannequins ne tombent pas plus souvent lors des défilés : elles sont improbables 99 fois sur 100. le pire, c'était chez Dior il y a un an.

      Supprimer
  11. Intéressant la façon dont tu montres en quoi ils ont été visionnaire sur la jeune fille...
    Mais J'aime beaucoup les quelques modèles que tu montres de leur nouvelle collection, et pourtant je ne suis plus du tout une jeune fille, c'est grave Docteur Es Mode ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas très bien placée pour te répondre parce que j'adore aussi :D. Tu crois qu'on est des grandes filles montées en graine ?

      Supprimer
  12. Aaaah les chemisiers Cacharel...! :D

    RépondreSupprimer
  13. j'aime beaucoup cette marque ! :) les coupes sont féminines, les couleurs tout.. rolala ça me fait rêver ^^

    RépondreSupprimer
  14. Génial cet article, une marque qui avait vraiment beaucoup de succés dans les années 80
    Ils font une belle remontée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que l'avenir leur donnera raison. Gros bisous, Sylvie

      Supprimer
  15. bel article sur la marque moi aussi j'ai des souvenirs d'ado notamment avec le parfum et reccemment avec le rtour du liberty, me susi prise l'envie de recraquer mais ne l'ai pas fait... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été forte ;-). Bises, Valentina

      Supprimer
  16. Anaïs Anaïs a été mon premier parfum, et depuis j'ai toujours une once de nostalgie en pensant à Cacharel... dont j'aime encore aujourd'hui la patte si innocente, insouciante de femme enfant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un parfum marque plus encore qu'un vêtement ;-). Cacharel a vraiment une image très forte, on s'en souviens 20 ans après... Ils ont su garder cette patte en la modernisant subtilement.

      Supprimer
  17. Je crois que je retiens plus les parfums de la marque que les vêtements, j'ai toujours associé cette marque aux prix forts, c'est bien s'ils rendent plus abordables leurs prix, ils font de jolies choses, j'ai vu des robes pull en tricot et des jolis pulls qui me plairaient ... :-) Comme toujours Stelda, tes articles sont toujours enrichissants et intéressants. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me fais plaisir, tu sais :). C'est moi qui te remercie de m'encourager et de me lire avec autant d'enthousiasme <3

      Supprimer
  18. Que de souvenirs vous me rappelez avec Anaïs !
    J'ai flashé sur la petite robe en haut de l'article.
    J'aime bien cette nouvelle collection. Les shorts ne sont pas mon dada, mais j'adore le chapeau cloche... je trouve que c'est frais, moderne et romantique à la fois. Par contre les chaussures, bouhhh, les mannequins ont l'air de pauvres flamands roses maigrichons !
    Vous continuez à partager de très chouettes articles... je vous lis en retard, mais je vous lis hein... Biz. - N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nina. Quand je vois à quel point cet article nous emmène toutes dans nos souvenirs, je me dis que Cacharel est le meilleur exemple qui soit d'une marque forte :). Bisous :)

      Supprimer
  19. Je crois que la seule chose à laquelle je n'ai jamais adhéré chez Cacharel c'est le parfum Loulou !
    Merci pour ce billet, j'adore le look bermuda et top déstructuré en bleu marine ... je piste tout ça !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! Hâte de voir la collection prochaine...

      Supprimer
  20. Pleased to discover your site and also the excellent pictures you have regularly!

    LOL elo boost
    Buy FUT 14 Coins

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox