Croqueuse de diamants

Je n'aimais pas spécialement les diamants jusqu'au jour où j'ai rencontré un joailler.
Un artisan tellement passionné par son travail qu'il transformait ces petits cailloux en magie. Il pourrait en parler des heures, vous expliquer la différence entre un rubis chauffé et un rubis naturel, une taille émeraude et une taille princesse.

Alors je me suis intéressée à ces petits cailloux. Derrière les diamants, il y a toute une imagerie. Les diamants ont mauvaise réputation, c'est la pierre des rois et des femmes entretenues. L'expression croqueuse de diamants est tout un symbole. D'ailleurs, à la Renaissance, la poudre de diamant passait pour un médicament... jusqu'au jour où un Pape mourut après en avoir avalé et où elle fut utilisée ensuite comme poison! Le diamant est paradoxal par essence : quelques modifications physiques près, la goutte de lumière se transforme en poudre noire.
En Inde, où l'on trouvait d'importants gisements, il était considéré comme le fruit des étoiles. En Occident, ce sont les pierres du diable : le diamant est éternel, certes mais souvent taillé dans le sang. Des gens tuent pour les voler, d'autres meurent pour les trouver... et tout ça pour quoi ? un agglomérat de carbone. Vu comme ça, ça ne donne pas tellement envie.
LPourtant, le monde du diamant est fascinant : un milieu à part, hors du temps, dans lequel certaines traditions se perpétuent. On y fonctionne encore au top-là, c'est la réputation du vendeur et de l'acheteur qui va nouer ou dénouer l'accord. Une parole donnée doit être respectée. Chez les diamantaires, tout se sait et la mémoire y est aussi éternelle que les pierres.
De la mine à notre doigt, caché dans une simple feuille de papier (le fameux pli), le diamant passe entre plusieurs mains : le diamantaire, le lapidaire, le joailler, le bijoutier...

Lorsque la pierre est extraite de la mine, elle est achetée par un négociant, puis confiée au diamantaire qui la taille. Elle est ensuite montée par le joailler et enfin vendue par le bijoutier. Certains négociants sont au milieu de la chaîne : ils négocient le diamant brut, le font tailler puis le revendent. Tel-Aviv, la province du Gujarat et Anvers sont réputés pour leur maîtrise de la taille du diamant. Je ne sais pas s'il y a un musée du diamant à Anvers mais il y en a un à Bruges qui vous apprendra tout, tout, tout sur ces petits cailloux.
les 5 étapes de taille du diamant

A l'état brut, on dirait un vieux morceau de verre poli par la mer. La physique intervient lors de la taille. C'est cette étape très particulière qui lui donnera son éclat. La taille en brillant, la plus courante, a été théorisée en 1919 et finalisée dans les années 50. Depuis des milliers d'années, donc, des lapidaires s'acharnaient à calculer la disposition et le nombre de facettes mettant le mieux en valeur cette pierre jusqu'à parvenir à un résultat presque parfait.
Chaque diamant que vous achetez doit être certifié par un laboratoire de gemmologie qui va le classifier en estimant sa pureté. C'est l'un des plus célèbres diamantaires, Rapaport, qui a créé un tableau complet de calcul de la valeur d'un diamant. Cette règle est aujourd'hui appliquée par tous les professionnels et fixe le cours du diamant. C'est Rapaport qui a le premier tiré la sonnette d'alarme contre les diamants sales. Il jouit d'une réputation incroyable dans le milieu et pourtant, malgré sa renommée, les Etats et les professionnels ont traîné la patte pour mettre en place un système de contrôle pour neutraliser les "diamants de la guerre" (finançant les conflits armés), le Kimberly Process.

La qualité et la valeur d'un diamant se base sur les 4 C que l'on peut traduire en français par coupe, clarté, couleur, carat comme moyen mnémotechnique.

- Coupe ou fini de la taille : c'est la façon dont il a été taillé. La coupe doit être symétrique, mettre en valeur la pierre tout en gardant le maximum de matière car bien sûr, au prix du carat, on limite les chutes. La plus connue et la plus aboutie, c'est la taille brillant (en rond) qui comporte 58 facettes. Je vous laisse imaginer les calculs et la minutie nécessaires à ce travail.


- Carat : le mot viendrait du caroubier, dont les graines pèsent environ 200 mg. C'est l'unité de poids des pierres précieuses. 5 carats = 1 gramme et ça fait déjà une sacrée bagouze (6,5 mm de diamètre si le diamant est rond, par exemple). Aucun risque de se faire une entorse au poignet à cause d'un diam's.

- Couleur : le diamant incolore peut tirer sur le jaune. Il perd alors de sa valeur. Ou bien il faut qu'il soit carrément jaune. Car le diamant existe dans toutes les couleurs : rose, marron, noir, gris, bleu... J'avoue un faible pour le rose. Il y a une échelle très précise : 
CodeCouleur
DBlanc exceptionnel
EBlanc exceptionnel
FBlanc extra +
GBlanc extra
HBlanc
I et JBlanc nuancé
K et LLégèrement teinté
M à ZCouleur teinté

A partir de H, on estime que c'est un diamant d'une belle couleur. Les D et les E sont très rares.

- Clarté ou pureté : ce n'est pas le tout d'être incolore, encore faut-il être transparent. La hantise du diamantaire, ce sont les inclusions. Une petite tache et patatras, le prix est divisé par deux. Du coup, l'échelle est encore plus précise : 
CodeSignification
IF (Internally Flawless)Absence d'inclusions avec un grossissement de 10 fois
VVS1-VVS2 (Very Very Small inclusions)Minuscule(s) inclusion(s) très difficilement visible(s) à la loupe avec un grossissement de 10 fois (1 étant la meilleure qualité)
VS1-VS2 (Very Small inclusions)Très petite(s) inclusion(s) difficilement visible(s) à la loupe avec un grossissement de 10 fois
SI1-SI2-SI3 (Small Inclusions)Petite(s) inclusion(s) facilement visible(s) à la loupe avec un grossissement de 10 fois
I1-I2-I3 (Imperfect)Grande(s) et/ou nombreuses inclusion(s) visible(s) à l'œil nu
Donc si votre bijoutier essaye de vous refourguer un diamant noté K et SI2, partez en courant. Mais si Mr veut vous offrir un diamant, n'exigez pas 3 carats F VVS1 : pour information, une pierre de cette taille vaut dans les 200 000 euros.
D'autres critères entrent en compte comme la fluorescence mais ça devient trop technique pour moi!

Les diamants se revendent très bien ; mais un diamant ancien sera souvent moins cher qu'un diamant "neuf" à cause de la taille, moins aboutie. Sur le tableau ci-dessous, vous reconnaîtrez peut-être la taille du diamant de votre grand-mère...
De cette rencontre avec le joailler, j'ai retenu une autre chose. Il est vraiment dommage, pour acheter un diamant, d'aller au Manège à Bijoux ou chez Maty. Un joailler ne vous fera pas payer votre bijou plus cher (dans mon cas, ç'a même été le contraire!) et il vous expliquera d'où vient votre pierre, comment elle est taillée, pourquoi elle est monté sur griffes ou sertie. Idem si c'est un antiquaire spécialisé chez qui vous achetez un bijou ancien. Et même si c'est un tout petit diamant, autant s'offrir aussi son histoire, non ?

Pour aller plus loin : Diamants infos, un site très complet (d'où sont extraits ces illustrations)

La révélation d'un énorme gisement découvert en Russie : 110 fois les réserves répertoriées dans le monde.

Les tailles dans tous leurs états :

Les tailles brillants
Pierres précieuses
Les tailles anciennes
XVIIIè siècleXIXè siècleDébut XXè siècle
Taille XVIIIè siècleTaille XIXè siècleTaille XXè siècle
Pierres précieuses
Les tailles récentes
Demi taille (1930)Taille moderne rond
Taille demi taille 1930Taille moderne rond
Pierres précieuses
Les petites pierres
Pierres précieuses
8/816/16 ou swiss-cut
Taille 8/8Taille 16/16
Pierres précieuses
Les tailles à facettes (Tailles « brillant » formes fantaisie)
Pierres précieuses
OvalePoire ou PendeloqueMarquise ou Navette
Taille ovalTaille poireTaille navette ou marquise
Pierres précieuses
CoeurTaille royale
Taille coeurTaille royale
Pierres précieuses
Les tailles à degré
Pierres précieuses
ÉmeraudeBaguette
Taille émeraudeTaille baguette
Pierres précieuses
Les tailles en rose
Pierres précieuses
Rose couronnée (hollandaise)Rose simpleRose anversoiseEcu
Taille Rose couronnée (hollandaise)Taille Rose simpleTaille Rose anversoiseTaille Rose ecu
Pierres précieuses
Les principales formes de taille du diamant
Pierres précieuses
Diamant Brillant RondDiamant PrincesseDiamant OvaleDiamant PoireDiamant Radiant
Brillant RondPrincesseOvalePoireRadiant
Diamant MarquiseDiamant CoeurDiamant EmeraudeDiamant CoussinDiamant Trillion
MarquiseCoeurÉmeraudeCoussinTrillion
Pierres précieuses
Dédicace à Mr, qui m'a offert un diamant et une belle rencontre avec un artisan passionné
et clin d'oeil à Anne, qui aime tant les bijoux

stelda

49 commentaires:

  1. Valérie { Atelier rue verte }24 septembre 2012 à 06:50

    whaou, Mr a de bonnes idées :))
    Voilà, maintenant je vais rêver diamant toute la journée et merci pour l'info sur les classements des diamants , toujours bon à connaître !!!! Beau sujet , bien traité ...comme d'hab :)) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr est un ange avec une répartie de démon :)). Merci Valérie! bonne journée à toi

      Supprimer
  2. Valérie { Atelier rue verte }24 septembre 2012 à 06:51

    Euh ... le clic est fait, of course ;)

    RépondreSupprimer
  3. ah... le diamants... Sans aucun doute une très belle pierre.
    Merci également d'avoir parlé des diamants "sales", qu'il ne faut pas oublier. J'ai d'ailleurs eu la chance de voir un reportage sur les diamants et les conditions de recherche en temps "normal". L'horreur en fait, même s'il s'agit de diamants cette fois "propres". J'avoue que ce documentaire m'a vraiment refroidie, c'est fou jusqu'où le monde va pour cette petite pierre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca reste un travail très dur : la boue, l'humidité, l'obscurité quand les filons sont enterrés... oui, c'est un travail de forçat mais ça l'est aussi pour l'or, le pétrole, et tout ce que l'on doit chercher en creusant, hélas! Je pense qu'on a vu le même reportage et c'est vrai que ça calme vraiment. Mais en discutant avec des gens du métier, on se rend compte qu'ils ne voient pas les choses comme nous : pour eux, c'est normal.

      Supprimer
  4. voilà, tu m'as encore appris quelque chose ! je ne m'y suis jamais intéressée et pourtant il y a tellement de choses à savoir, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, très peu de personnes s'intéressent aux pierres précieuses :)) C'est même étonnant!

      Supprimer
  5. Cela me donne envie d'aller à Anvers dans le quartier diamantaire! Je n'y ai fait que le musé de la mode.
    Tu as eu un beau cadeau et une belle histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si le quartier des diamantaires se visite vraiment ; je pense que tu dois t'y sentir un peu étrangère.
      Oui, j'ai vraiment été gâtée!

      Supprimer
  6. @Christine, j'y suis allée l'année dernière, et à mon avis, il faut avoir bien lui et intégré ce post de Stelda, parce que le quartier est truffé de diamantaire, avec souvent une impression de "chelou" indéfinissable qui peut perturber et à mon avis, il vaut mieux s'y connaître avant de mettre un pied là dedans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas très étonnée ; c'est comme le Sentier (enfin, c'était, en tout cas, car il y a un bout de temps que je n'y ai pas mis les pieds) : des quartiers d'affaires très fermés où tu ne te sens pas forcément à ta place si tu viens en touriste. Mais tu as de la chance d'y avoir été ; ce devait être fascinant!

      Supprimer
  7. quel article super bien documenté, je ne savais pas tout ça moi j'ai eu des diamants tard offert par mon homme un petit sur une bague solitaire et, un coeur de diamant en pendentif que je ne quitte jamais mais je ne connaissais pas toute son histoire, des bises et merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, maintenant tu connais un peu le chemin suivi par tes bijoux ;-). Bises, Valentina

      Supprimer
  8. Article très intéressant, même si au départ, ce n'est pas trop mon truc. Distraite comme je suis, je l'oublierais bien sur le bord du lavabo d'un restaurant ;((. Que vont-ils trouver pour maintenir des prix élevés après la découverte russe? Car en toute logique, cela devrait faire baisser leur prix, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas tellement, ce gisement serait utilisé pour l'industrie (encore plus gourmande en diamants que nous!).

      Supprimer
  9. très intéressant! Bon pour le moment, le solitaire en diamant c'est pas pour tout de suite mais je me tiens informée comme ça :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Et comme le joailler en question est tourangeau, je te filerai son adresse ;-)

      Supprimer
  10. Wouaw, si maintenant on est pas des expertes du diamant je ne sais pas ce qu'on est :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des croqueuses de diamants ?! bonne soirée, Zoé :))

      Supprimer
    2. Diamonds are a girl's best friends :-)

      Supprimer
  11. Mazette, quel bel article, j'ai appris plein de choses ! C'est très poétique, cette idée du diamant "fruit des étoiles". - N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous avais promis de revenir à la mode... et les diamants sont un objet culte, n'est-ce pas ?

      Supprimer
  12. Hello Stelda,
    Cette pierre fait tellement rêver !
    Il y a deux ans je crois, j'ai fait une visite guidée des ateliers et de la bijouterie Mellerio (rue de la paix à Paris) à l'occasion des Journées du Patrimoine c'était passionnant. A faire si tu en as l'occasion ;-)
    Bises <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement le genre de visite que je rêverais de faire! Tu as dû en prendre plein les yeux !!
      bisous ;-)

      Supprimer
  13. C'est sympa cet article, on en connait plus de ces bijoux d'amour
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvie : s'ils sont très connus, on en parle pourtant très peu, je trouve. Ca m'a titillé!
      Gros bisous

      Supprimer
  14. J'ai appris pleins de choses sur le diamant, une pierre précieuse qui fascine, ton chéri t'as gâté, je crois quel diamant noir est pour moi, dans mes rêves je précise, des bisous j'ai pas oublié de voter pour ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le diamant noir, c'est magnifique! Mais bon, dans les rêves, plus loin encore que le diamant rose :D
      Merci pour ton clic <3

      Supprimer
  15. Diamant Princess, Mouaaaaaw j'adore !!

    RépondreSupprimer
  16. Coup de coeur pour ton article, il est vraiment super intéressant ! J'ai appris plein de choses :D

    RépondreSupprimer
  17. Comme quoi, les histoires de bijoux de sont pas que futilité ! C'est super intéressant ton billet ... et tentant of course !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurence ; oui, dans le cas des pierres, elles sont aussi mathématiques, physiques et violentes comme le rappelle Vic.

      Supprimer
  18. J'ai passé trop de temps à regarder ton article, merveilleux et dangereux.
    Du coup, j'ai des persistances rétiniennes qui m'empêchent de t'écrire un commentaire... C'est donc quasi à l'aveugle que je te remercie pour cette dédicace adorable.
    Des bisous (A kiss on the hand... quite continentale, but...)
    Anne, croqueuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était pour toi! je l'avais commencé en pensant à toi il y a plusieurs mois et puis il était coincé quelques part au fond d'un carton.
      Tu le vaux bien :)) Gros bisous, Anne

      Supprimer
  19. Super article sur les diamants, ce soir je me coucherais moins bête ;)
    Je préfère la forme de diamants classique à celles ovales ou en coeur d'ailleurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi : ils brillent déjà assez, restons simple ;-)

      Supprimer
  20. Je suis allée en vacances dans le Jura et j'y ai appris plein de choses car il y a encore des lapidaire par là-bas.
    En fait, le diamantaire taille uniquement des diamants et le lapidaire taille toutes les autres pierres (fines, précieuses, naturelles ou synthétiques).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca alors! je ne savais pas que le lapidaire spécialisé en diamant portait le même nom que le négociant. Merci de l'info, Gweny. Ils taillent quelles pierres, dans le Jura ?

      Supprimer
    2. Le lapidaire fait toutes les pierres sauf le diamant...


      Supprimer
    3. Je vais rectifier, l'article, alors ;-). Merci Gweny!

      Supprimer
  21. Tu as de la chance avec Mr, je tanne le mien depuis des lustres pour en porter un (message subliminal...). Je connaissais les grands points, je m'étais renseignée un peu mais merci pour les infos :)

    RépondreSupprimer
  22. Du rêve, du rêve dans ce post... et du technique ! J'ai eu la chance de pouvoir m'intéresser à la question il y a quelques temps, grâce à mon homme qui m'a offert une magnifique bague de fiançailles. Nous avons écumé Drouot pour trouver un vieux mais néanmoins superbe caillou, avec sa taille ancienne et ses imperfections qui font tout son charme.
    D'ailleurs, les salles de vente, leur ambiance si particulière et leurs trésors, ça serait un beau sujet de post ? A moins que tu n'en ai déjà parlé dans ces pages ?

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox