Le sens des odeurs


Après la publication de L'Ecrivain d'odeurs de Jean-Claude Ellena, les éditions Nez/Le Contrepoint poursuivent la constitution de leur collection consacrée à la parfumerie. En parfumerie comme en couture, il y a deux types de créateurs : ceux qui créent une cassure, une révolution évidente, qui renversent la table, et les techniciens de haut vol. Dominique Ropion est de ceux-là. Je le comparerai à Karl Lagerfeld. Un travailleur acharné, un champion, qui enchaîne les best-sellers. Pas par facilité mais parce qu'il se plaît à maîtriser les matières premières et les odeurs, que l'exercice lui demande un travail incroyable et que c'est ce qu'il aime par-dessus tout. Faire, refaire, imaginer la perfection, le parfum qui tourne comme une horloge.

Comme la plupart des nez, Dominique Ropion est inconnu du grand public mais 90 % des femmes françaises connaissent, voire ont porté, une ou plusieurs de ses créations : Very irrésistible, Ysatis et Amarige de Givenchy, La Vie est belle de Lancôme, Bois d'orange de Roger & Gallet, Alien de Thierry Mugler, Jungle Elephant de Kenzo, Amor Amor de Cacharel, Flower Bomb de Viktor & Rolf,... 

« Il y a toujours un parfum ou des odeurs associées à un événement, un lieu ou une rencontre, comme un aide-mémoire infaillible et fidèle, une formule pas forcément reconnue mais toujours disponible, en cas de besoin. » Dominique Ropion

Dans ce livre, il parle simplement d'odeurs et raconte leur pouvoir, les émotions qu'elles portent et pourquoi elles le fascinent. Il nous confirme ce que disent beaucoup de parfumeurs : il n'y a pas d'odeurs bonnes ou mauvaises, seulement des odeurs qui évoquent une émotion, un souvenir et des mélanges harmonieux ou manqués. Un parfum est un équilibre, comme un gâteau, comme un tableau.
Un petit livre à savourer comme un poème de Rimbaud.


Aphorismes d'un parfumeur, de Dominique Ropion avec Marie-Bénédicte Gauthier, Ed. Nez / Le Contrepoint, 128 p., 

stelda

3 commentaires:

  1. Merci de cette recommandation qui donne vraiment envie de le lire

    RépondreSupprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox