Le cas du lagom

 

On connaît (presque) tous le hygge danois, repris à toutes les sauces et parfois de façon un peu artificielle. Toujours en provenance du Nord, mais cette fois, de Suède, voici le lagom. Là où le hygge est plutôt une façon d'embellir le quotidien, le lagom est un mode de vie. Le lagom est une expression, un adjectif, que l'on pourrait traduire par "ni trop, ni trop peu". Et l'idée laisse certains dubitatifs. Si Vogue y voyait il a quelques mois la tendance de 2017, Les Echos jugent que c'est un aller express vers "une vie fade".

Manger un bon gâteau, mais pas tous les jours, acheter une belle robe plutôt que dix, avoir une crème de beauté efficace et multifonctions plutôt qu'essayer toutes les nouveautés qui sortent, travailler consciencieusement mais quitter le bureau à 18h, c'est lagom. En fait, ça me semble très proche du principe de tempérance prôné par les grandes religions (le lagom est d'ailleurs peut-être un héritage luthérien, s'il y a un(e) Suédois(e) dans la salle, ses lumières seront les bienvenues). Ayant été élevée dans ces préceptes-là, ça me parle.

"S'il ne fallait retenir qu'une seule chose du concept de lagom, c'est de consommer moins et se traiter soi-même, les autres et la nature, avec respect. (...) Nous ne pouvons vivre à 100 à l'heure indéfiniment. 
Le plaisir a sa place, ainsi que le dépassement de soi, mais on peut aussi prendre son temps, vivre plus simplement en prenant soin de soi et du monde qui nous entoure." 
in Lagom, d'Anna Brones

En bref, le lagom est la voie royale vers la slow life. Dans son livre, Anna Brones détaille tous les pans du lagom : santé, consommation, décoration, travail... Elle admet des côtés négatifs et c'est peut-être aussi pour ça que j'ai apprécié le concept : elle ne le vend pas comme une formule magique qui rendrait brusquement la vie parfaite. Plutôt comme une réflexion, un héritage, qu'on se transmet de génération en génération et qui aide à construire une société plus paisible. C'est au lagom qu'on doit le design suédois : pratique mais aussi joli, sans être surchargé ; juste assez mais rien en trop, quoi. Lagom.

Pour ses détracteurs, le langom peut virer tristounet : exit les paillettes anglaises, le bigger than life américain, le rococo italien. Mais exit aussi la course effrénée à la perfection à la japonaise, l'épate à la latine. Et je pense qu'on peut construire un lagom à la française : un gâteau décadent (mais une fois par mois), une robe extravagante (une fois par an), des paillettes (mais juste sur les chaussures). 
Non ? Moi, c'est ma voie royale. 


Pour aller plus loin : 
Lagom, Vivre mieux avec moins, d'Anna Brones, éd. Dunod, 224 pages, 14,90 €

PS Le livre et très joli et j'ai vraiment adoré le papier, les photos...

stelda

8 commentaires:

  1. Je pense que je vais me le prendre car il me tente bien ce bouquin. Je suis une fan du hygge avec un cote minimaliste ce qui je pense ressemble un peu au lagom :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a des convergences, en particulier l'idée de prendre du temps.

      Supprimer
  2. Je recherche de plus en plus une voie vers la simplicité. Le livre que tu présentes m'interpelle donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il peut te donner plein d'idées :) Et surtout, il n'est pas culpabilisant!

      Supprimer
  3. On a l'impression que c'est une tendance qui incite à revenir vers l'essentiel. Apres des années de surconsommation et de gaspillage, nous avons déjà connu la détox. Le hygge redonne l'importance à la maison, au confort, au bien-être, le lagom va plus loin en "moralisant" notre mode de vie. Un mode d'emploi sûrement très utile pour nous tous et toutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. Revenir à l'essentiel.

      Supprimer
  4. Voir Lagom partout sur des posts insta sponsorisés me le faisait détester sans le connaître. Mais là tu m'as bien intrigué, moi qui suis à fond dans le développement personnel, je l'ajoute à ma liste! Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partais comme toi et j'ai changé d'idée :)) Bisous et bonne semaine

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox