La beauté et la force : Joséphine Douet

Bizarrement, ces deux mots sont souvent opposés l'un à l'autre ; la beauté est pourtant une force qui pousse en avant et élève, la force peut aussi être belle par ce qu'elle va générer.
Quoi qu'il en soit, je n'ai pas trouvé de meilleurs termes pour décrire le travail de Joséphine Douet. Elle avait laissé son lien sur le blog de Mode Personnel(le) et, petite curieuse que je suis, j'ai cliqué (je clique sur presque tous les liens, ce qui explique peut-être la fragmentation avancée de mon cerveau) et comme bien souvent, je ne l'ai pas regretté.
Je ne remercierai jamais assez Isabelle de tenir un salon aussi chaleureux : que de belles rencontres faites grâce à elle! Jicky, Frédérique, Véronique, Gaëlle... et aujourd'hui Joséphine.

 photo de Joséphine Douet, pour Conde Nast
Joséphine Douet est photographe. Je ne connaissais rien d'elle quand j'ai regardé ses photos. Mais j'ai eu un coup de coeur, j'ai ressenti beaucoup d'émotion et de sensibilité dans ses oeuvres. Alors prenant mon courage à deux mains, je lui ai demandé si elle acceptait une petite interview par mail.
Elle m'a répondu très vite, avec une gentillesse incroyable. Je n'avais pas envie de lui demander son âge, où elle est née, son parcours : cela ne me regarde pas et surtout tout ce qui est important est dans ses photos, elle y partage ce qu'elle aime, ce qu'elle voit.

Chanel, backstage défilé juillet 2000 - photo de Joséphine Douet

J'ai présenté plusieurs photographes morts qu'il m'aurait été fort difficile d'interviewer. Avec Joséphine, je me suis rattrapée et j'en ai profité pour lui demander ce qu'elle ressentait, car c'est bien le plus hermétique : il est facile de décortiquer le graphisme, la lumière, le sujet d'une photo mais comment savoir ce qui guide l'artiste ? C'est aussi mystérieux qu'une mélodie ou un poème. Pour quoi, pour qui ? Comment ? Plutôt qu'une biographie classique, Joséphine nous ouvre une porte sur ce qu'elle ressent. Elle livre ici un peu d'elle-même et je la remercie de tout mon coeur.
  • Qu'est-ce qui vous a menée à la photo, Joséphine ?
Une vocation assez écrasante depuis toute petite. Je suis issue d’une dynastie d’artistes un peu extravagants (architecte, peintre, photographe..) et comme je n’ai aucun talent pour le dessin, j’ai très vite attrapé un appareil pour regarder le monde comme je l’entendais.
  • Que ressentez-vous derrière l'objectif ? 
En général il me protège. Je suis terriblement sensible, et j’aime la distance qu’il met par rapport au sujet et la sensation que je peux transformer ce sujet sans qu’on me voit. C’est ma baguette magique, mon chapeau de sorcière.
  • Qu'est-ce qui vous donne envie de prendre une photo ? 
Le risque. La photographie me fait sortir de ma zone de confort, m’oblige à avoir un avis tranché sur ce que je vois et vis. Je ne peux pas être seulement contemplative, je dois montrer, participer, interpréter. Il y a aussi une grande part d’égocentrisme. Finalement, chaque photo est un autoportrait, qu’on le veuille ou non. Et j’adore le fait que ce soit irrépétible, si c’est passé, c’est passé et c’est trop tard. Il faut savoir anticiper et attraper le papillon en vol.
  • Est-ce qu'il y a des photos que vous regrettez d'avoir prises ?
Aucune. Il ya des photos que je regrette de ne PAS avoir prises, par contre. :)
  • Pour vous, une photo peut-elle finir par se substituer à un souvenir ?
En aucun cas. Elle peut par contre être une fenêtre ouverte sur ce souvenir, un point de départ à partir duquel plonger dans la mémoire ou dans un autre univers, selon le moment.

Joséphine réalise des photos de mode pour Woman, Elle, Conde Nast... mais aussi des portraits d'artistes, des photos de danseurs, de musiciens, de créateurs. En lisant ses réponses, j'ai trouvé qu'elles étaient en accord complet avec son travail. J'aime cet aveu "d'auto-portrait", je crois que c'est très vrai : une oeuvre est toujours un peu un portrait de soi-même, figuratif ou fantasmé et peu d'artistes l'avouent.
Je trouve que cette honnêteté de Joséphine transparaît dans ses photos et lui permet de dégager la force des personnes qu'elle photographie, de mettre en avant leurs imperfections, leurs fêlures ; ces aspérités, elle s'y accroche et par son empathie, permet à ses sujets de lâcher prise et d'accepter qu'elle les révèle comme elle les ressent. Pour tirer ainsi le meilleur des gens, il faut être une belle personne, non ?
Je ne vous montre qu'une petite partie de son travail, bien sûr. J'ai adoré sa série de photos prises en backstage des défilés : elle saisit des instants de silence et de solitude au milieu de l'effervescence d'un défilé de haute-couture.

Chanel, janvier 2006 - photo de Joséphine Douet
Armani, juillet 2008 - photo de Joséphine Douet

Dior juillet 2009 - photo de Joséphine Douet
Ballet National d'Espagne - photo de Joséphine Douet
Chose rare, ses photos en couleurs ont la même force que ses photos en noir et blanc. Elles ne sont pas lissées, on voit le grain de peau, les rides, les tendons et l'oeil de Joséphine nous montre que la vérité a une beauté et une force qu'il ne faut jamais oublier dans la photo.

Diego el Cigale - photo de Joséphine Douet pour Vanity Fair
Concha Buika - photo de Joséphine Douet pour ELLE

Eva Hache - photo de Joséphine Douet pour WOMAN

En 2010, elle a suivi la tournée de José María Manzanares l'un des matadors les plus célèbres, et a réalisé un livre sur la tauromachie : Peajes. Sa patience, sa délicatesse et sa discrétion ont impressionné le milieu de la tauromachie.
Peajes, 2010 - de Joséphine Douet 
Peajes, 2010 - de Joséphine Douet
Peajes, 2010 - de Joséphine Douet
Merci Joséphine, pour cette beauté entre ombres et lumières.

Vous pouvez suivre Joséphine sur son blog
et consulter son portfolio en ligne ici.

 photo de Joséphine Douet

stelda

36 commentaires:

  1. Moi aussi je clique sur beaucoup de lien et c'est grâce à cela que je suis arrivée sur ton blog.
    Le temps me manque pour aller plus loin dans les découvertes et la tu nous mâche le travaille : c'est chouette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regrette de ne pas avoir le temps de vous en montrer plus... c'est vrai qu'il y a tellement de belles découvertes à partager!

      Supprimer
  2. J'ai eu l'occasion de la découvrir au travers de la tauromachie. J'avais été touchée par l'émotion qui se dégage de ses photos... L'interview que tu nous offres confirme ce sentiment. Merci infiniment.
    Je m'efforce de ne pas cliquer sur tous les liens : trop chronophage. Mais j'aime quand même faire des découvertes, dont ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses photos de tauromachie m'ont également impressionnée. Merci de ta visite et de ce gentil commentaire, Chris.

      Supprimer
  3. Bouhouhou, j'avais laissé un super commentaire et la connexion a foirée :'(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince alors :(. Tu n'as pas le courage de le retaper ?

      Supprimer
  4. Magnifiques photos. Je ne connaissais pas Joséphine et c'est un ravissement d'images que tu nous offres. Merci Stelda une fois encore pour cette découverte (enfin, pour moi ...), et si elle passe par là, bravo à Joséphine pour cette sensibilité à fleur d'appareil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sensibilité à fleur d'appareil, quelle jolie expression! je trouve que ses clichés sont plus en valeur sur son site. Ca vaut vraiment le coup d'aller sur son portfolio.

      Supprimer
  5. Merci du partage, c'est vraiment magnifique j'adore
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aimes, Sylvie.
      Gros bisous à toi!

      Supprimer
  6. merci du coup de nous faire découvrir aussi, elle a beaucoup de talent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime partager mes coups de coeur, je sais que c'est toujours une bonne occasion d'en discuter entre nous ensuite ;-)

      Supprimer
  7. superbes ces photos, que de découvertes en ce moment, des bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valentina. Gros bisous à toi aussi!

      Supprimer
  8. Superbes ces photos je suis fan !
    Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joséphine a un oeil très féminin, plein de sensibilité, n'est-ce pas ? bisous, Lilly

      Supprimer
  9. Quelle belle découverte !! Ces photos ont une âme. C'est souvent le cas pour la tauromachie ou la danse mais plus rare dans le monde de la mode, j'adore ces jeux d'ombres et de lumières qui font ressortir tant de présence de la part des sujets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui vis dans le Sud Ouest, ça doit d'autant plus te parler ;-) On retrouve le soleil et la force du Sud...

      Supprimer
    2. Oui ça me parle ... et que l'on soit pour ou contre, les photos sur le thème de la tauromachie dégagent une force incroyable.

      Supprimer
  10. Elles sont magnifiques ces photos. Il y a une émotion, une atmosphère.
    J'ai repéré cette photographe grâce à la photo pour Dior en noir et blanc, qui me fait penser à du Norman Parkinson (photographe que j'adore).
    Une interview très intéressante, et un talent à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dimitri ; j'ai été si heureuse que Joséphine accepte de répondre à mes questions! Je suis contente qu'elle trouve un écho chez vous aussi

      Supprimer
  11. Les clichés sont "forts", c'est vrai. Chapeau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elles sont à l'image de cette photographe ;-)

      Supprimer
  12. Oui !!! Moi aussi j'avais suivi le lien de ModePersonnel(le), je fais ça tout le temps, même que j'ai tendance à lire tous les commentaires (la dinguo...) (mais bon, pas quand il y en a des centaines, hein) (mais chez toi et chez ModePersonnel(le), je le fais, bref)....
    Sinon, a voté ! mais y'a pas moyen, des fois, de voter plusieurs fois pour un même blog après un refresh ? je dis ça, je dis rien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, moi aussi je lis tous les com' :D.
      Pour les Golden Blogs, tu peux voter aussi sur la page FB si tu es sur FB. Et voter du boulot ou de ton téléphone, si tu peux ;-) Mais figure-toi que je suis apparemment dans les 20 blogs mode de tête!!! c'est incroyable, je n'en reviens pas! Un énorme merci, Gaëlle <3

      Supprimer
    2. Voter sur la page FB ? Ben j'aime déjà la page et je ne vois pas où on peut voter... Bon, pas grave, j'ai voté à nouveau sur le blog ;-)
      Bravo d'être dans les 20 premiers blogs ! Il faudrait faire un compte-rendu pour tes fans !

      Supprimer
  13. Hello Stelda,
    Merci pour cette présentation, j'aime beaucoup la photo pour Chanel dans les tons bleus, elle dégage qu'elle chose de très particulier !
    Bises <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ellen. Oui, la photo Chanel m'a touchée aussi...
      Bisous!

      Supprimer
  14. Je ne la connaissais pas du tout et j'ai vraiment eu un coup de coeur pour ses photos. Il y a un réel point de vue et une sensibilité qui se dégage de ses photos qui me touchent énormément. Je file voir son blog !
    Merci pour cette découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, Lilly. Je suis vraiment contente de faire connaître le travail de Joséphine, je trouve qu'elle le mérite ;-)

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox