L'affaire Slimane



Closer a fait trembler la République avec le scoop du président à scooter, c'est au tour de Gala de fissurer la forteresse mode en révélant la vérité, toute la vérité, sur Slimane. 

Les rumeurs enflent depuis des semaines : le styliste de Saint Laurent serait en train de se barrer. Ou d'être viré. Enfin, bref, la période de grâce de Messire Slimane serait révolue. Ce qui est plus rare, c'est que Gala recense par le menu tous les faux pas du styliste. :

  1. Il est tyrannique (oh, pas méchant, mais du genre enfant roi)
  2. Il coûte cher, très, très cher
  3. Il a ruiné l'image couture de Saint Laurent
  4. Il a fait fuir les clientes historiques
  5. Si elles osaient, les ¾ des rédac' mode se moucheraient dans ses collections.

 Extrait :
"Vivant depuis 2007 à Los Angeles, Hedi impose par ailleurs d’y orga­ni­ser son studio de créa­tion et oblige donc les Français avec lesquels il travaille à d’in­ces­sants aller-retour avec jet lag salé à la clef. Dans la maison, les couples de cadres très haut placés vacillent. Madame ou monsieur ne sont plus jamais là, ils sont mobi­li­sés quinze jours par mois pour aller voir le boss. Et le groupe Kering compte les miles. Pas ques­tion de faire voya­ger tout ce petit monde autre­ment qu’en busi­ness et dans des hôtels de luxe. En Cali­for­nie, les affaires se font tôt le matin. Les employés prennent des somni­fères pour encais­ser les déca­lages. L’in­con­fort s’ins­talle. Allez envoyer un mail et attendre une réponse dans l’im­mé­diat quand huit heures séparent les deux continents."
Bref, l'article vaut son pesant de rouges à lèvres. Si la planète mode connait une partie de la face cachée de Slimane, c'est bien la première fois qu'elle est déballée au grand public. La question est : pourquoi ? Après le manifeste anti-fashion de Li Edelkoort, le coup de gueule du maroquinier Jérôme Dreyfuss, les déclarations au lance-flamme de Cara Delevingne, le livre de Victoire sur les dessous du mannequinat et celui de Benedetta Blancato sur les agences de modèles, l'omerta se briserait-elle enfin ? Si c'est le cas, investissez dans une paire de bottes Aigle : quand une digue de cette hauteur craque, c'est torrent de boue garanti.

Ou bien est-ce, comme le suggérait une amie, une fuite savamment orchestrée par le groupe Kering, le propriétaire de Saint Laurent, pour cramer les vaisseaux de son (devenu fort encombrant) poulain ? 

Ou, plus simplement, la presse people a-t-elle moins de révérence pour le milieu et relaye-t-elle les infos, toutes les infos ? 

PS : Selon la journaliste, ce serait Anthony Vaccarello qui serait en tête de liste pour remplacer Slimane.

stelda

16 commentaires:

  1. en même temps, faire fuir a clientèle historique, ça me paraît un grief tout à fait fondé! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça l'est dans toutes les maisons, même si elles l'avouent rarement.

      Supprimer
  2. Je dois vivre dans une énorme bulle. Je n'avais pas lu ce style de rumeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca court depuis un mois ou deux... à suivre :)

      Supprimer
  3. En meme temps on n'apprend rien de nouveau dans les faits cites. C'est plus le ton qui me surprend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'apprends rien parce que tu es du milieu :) Pour Madame-tout-le-monde, c'est une bombe!

      Supprimer
  4. J'ai lu l'article après que tu l'aies partagé sur FB, et j'ai été surprise de lire ça chez eux, mais tu as raison, c'est plus difficile à évoquer chez les Elle, Vogue et consorts, s'ils veulent encore avoir des places en front row ;-) C'est bien ça, le drame...
    Sinon, ayant une amie chez SL, c'est clair qu'il a fait grimper les ventes en flèche, et la participation des salariés aussi, donc ils ne doivent pas tous râler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le prochain fera peut-être encore mieux, qui sait ? Je le souhaite aux salariés, en tout cas.

      Supprimer
  5. on va dire que j'ai mis mes tablettes à jour avec ton billet ! Je ne suis qu'à moitié surprise ... le fond reste moins surprenant que la forme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en profite pour te remercier : tu m'as donné envie de lire Soeurs de miséricorde. Ta critique m'a mis l'eau à la bouche!

      Supprimer
  6. Et entre nous, ses fringues et ses campagnes de pub étaient surtout horribles, ça fait déjà une très bonne raison ah ah grâce à lui ysl à perdu son y et son glamour féminin, si en plus il a perdu les meilleures clientes. ..la porte c'est par là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement horribles, comme les campagnes lunaires de Wang, beurk!!!

      Supprimer
  7. J'ai toujours regretté le fait que le Y a été enlevé du YSL, espérant qu'il le remette un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus bizarre est de l'avoir enlevé à la mode alors qu'ils ne pouvaient pas l'enlever aux cosmétiques. Du coup, le nom perd sa cohérence.

      Supprimer
  8. Slimane ne fait que de la mode, certainement pas de la Haute Couture.Il était temps que le groupe Kering s'en aperçoive!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec vous! Et comme une autre rumeur parlait d'un retour de Saint Laurent sur les podiums haute couture, les choses doivent se compliquer un peu...

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox