Dix pour cent : cent pour cent fan


Vous avez toujours rêvé de connaître la vraie vie des acteurs ? La série 10 pour cent vous raconte tout, le meilleur et surtout le pire, via une plongée dans un cabinet d'agents artistiques. 

Bienvenue à l'agence parisienne ASK. Ici, quatre agents frappadingues gèrent d'une main de fer la carrière des stars du cinéma français. Inspirée de l'expérience et des souvenirs de Dominique Besnehard et Michel Feller qui ont travaillé chez Artmédia, la plus grosse agence française d'acteurs, chaque épisode révèle les dessous du métier d'acteur. Leur peur de vieillir (et de rater des rôles dans les superproductions américaines), le placement de produits, les caprices sur les plateaux, la gestion de leur image... vous saurez tout. Les réalisateurs ne sont pas épargnés et apparaissent tous bons pour une psychanalyse en urgence. On croise Cécile de France prête à se faire un lifting pour un rôle, Line Renaud réglant ses comptes à un enterrement, Julie Gayet et Joey Starr se crêpant le chignon en costumes d'époque.

Grosses angoisses et petits secrets, arriérés d'impôts, phobies, difficultés à retrouver du boulot (et la ligne!) après une maternité : les acteurs aussi ont des problèmes. Et c'est aux agents de les régler, de jour comme de nuit, pour leur permettre de garder leur image qui envoie de la paillette (et trouver du travail). Bien sûr, les acteurs qui ont accepté de jouer leur propre rôle ne sont pas nécessairement aussi zinzins dans la réalité mais les anecdotes sont réelles. 

Il y avait un bail que je n'avais pas ri devant une série française ni autant ragé en réalisant qu'il faudrait attendre plusieurs mois avant de voir la saison suivante. 10 pour cent a réussi cet exploit. Les séries françaises ne sont pas réputées pour la finesse de leur scénario ni leur jeu d'acteurs mais celle-ci est une heureuse exception. Sarcastique mais plein d'affection pour ces grands enfants dont le métier est de nous faire rêver, rire ou pleurer, le scénario est ficelé comme un paquet cadeau de grande marque. Décidément, les meilleures séries françaises sont celles qui ne prennent pas au sérieux. Cf Kaamelott.
Il y a bien quelques moments façon Plus belle la vie mais ils sont vite enterrés sous quelques répliques dignes d'un tweet de Loïc Prigent, comme celle-ci : "On ne ment pas à une actrice, on ne lui dit pas la vérité" (un agent) ou "Si tu voulais Laure Manaudou, fallait prendre Laure Manaudou!" (François Berléand). Mention spéciale à Camille Cottin, qui joue  à la perfection et à sa garde - robe, parfaite. 

Vivement la suite!

10 pour cent : le mercredi soir,  sur France 2. 

stelda

24 commentaires:

  1. ah faudra que j'y pense mercredi prochain!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rigolais toute seule devant mon écran

      Supprimer
  2. Bien résumé, les séries françaises ont souvent un côté un peu clownesque ou niais (voire les deux), celle-ci sonne plutôt juste, on rentre tout de suite dans leur univers et on y croit, les acteurs semblent avoir la bonne distance par rapport à un quotidien qui est probablement le leur à certains égards.
    Une autre assez réussie en ce moment, c'est Ainsi soient-ils sur Arte,dans un tout autre registre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On manque souvent d’autodérision, surtout quand pour traiter des milieux un peu intello, artistiques, etc ou ça tombe vite dans la caricature.

      Supprimer
  3. J'ai raté mais je pense que sur Pluzz ça doit être dispo une semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûrement, oui. La saison n’a que 6 épisodes, hélas.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ça donne envie de voir Cédric Klapisch sur d’autres séries.

      Supprimer
  5. J'ai adoré! vivement mercredi prochain!

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Les acteurs qui ont accepté de jouer leur propre rôle vont gagner 1000 points de capital sympathie, je pense.

      Supprimer
  7. Je n'ai lu que des éloges sur cette série. Comme je travaille le soir, il faut que je me fasse un coup de replay !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est vrai : un succès critique + un succès d'audience, c’est rare, surtout sur une série française!

      Supprimer
  8. Nous l'avons loupé, mais on va essayer de retrouver ça quelque part...

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que c'est pas mal comme série. Et j'ai ri une deuxième fois hier midi en entendant ma collègue se bidonner devant le replay.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, tu vas adorer l'épisode 6, il décape.

      Supprimer
  10. Haaan mais tu les as déjà tous vus, Stelda ? Moi je me disais justement, on est mardi, c'est demain la suite ;-) Comme ça va vite passer, autant faire durer un peu ! J'aurais voulu lire en entier l'interview de Fanny Herrero sur le site des Inrocks mais impossible car je refuse de m'y abonner, les 3/4 des articles étant décevants (sauf celui là bien sûr...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j'avoue, j'ai triché. Mais c'était pour la bonne cause, je voulais écrire la critique, hihi!

      Supprimer
  11. Une excellente série avec laquelle j'ai tout de suite accroché ! Et pour avoir travaillé dans ce milieu et avoir côtoyé certains des personnages que tu cites, je peux dire que certaines situations sont plus qu'inspirées de faits réels. Enfin une série française qui change, avec la juste dose d'autodérision qui a toujours manqué au milieu du cinéma :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu confirmes ce que m'a dit une collègue qui a aussi côtoyé les agences de stars :). L'autodérision, c'est le grain de sel qui relève beaucoup de plat. Dommage qu'elle soit si rare en France.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox