Julien Fournié : reines du désert


Julien Fournié a une qualité rare chez un créateur : la cohérence, qu'il sait garder malgré des collections éclectiques et fortes. Chacune est un univers, elle est toujours différente de la précédente, et pourtant, pas une silhouette n'est discordante.  Tout est fluide.  

Lorsque la première mannequin s'avance, son calme, sa prestance, impressionne. Ici, les modèles marchent doucement, sans affectation. Je regarde les chaussures avec angoisse : pourvu qu'elles ne cassent pas tout! Il y en a beaucoup, des erreurs d'accessoires, des godillots ou des talons sur-dimensionnés qui jurent avec une robe ravissante. Non, les chaussures sont parfaites : assez jolies pour qu'on les admire, assez légères pour qu'on les oublie. Sûrement parce que Julien Fournié a aussi travaillé comme styliste accessoire (pour Givenchy et Jourdan, en particulier).

Dès la troisième silhouette, on s'en doute, au cinquième passage, on en est sûr : le couturier nous présente ses reines du désert. J'ai aimé les visages frais des mannequins, leur bouche rose, leurs yeux juste étirés, les revers des manches qui se relèvent comme deux petites ailes. Pas de mise en scène, pas de superflu. On aime bien être ébloui, mais revenir à l'essentiel, le vêtement et la femme, c'est apaisant. Et puis, si le styliste fait bien son boulot, les vêtements racontent eux-même leurs histoire. On est assez grand pour imaginer le sable, le vent et les pierres chauffées au soleil. 

Formé à l'Ecole de la Chambre syndicale de la couture parisienne, Julien Fournié mêle les techniques ultra classiques de la couture à des expérimentations plus modernes (grâce au FashionLab, un incubateur mode/technologie créé par Dassault Système). Si on ne le sait pas, on ne le voit pas : ses innovations se fondent à la tradition perpétuée par les petites mains.

Vous pouvez voir le défilé complet en vidéo sur le site officiel de la maison de couture.


Deux silhouettes parfaites.  Le cuir doré secoue la maille aux motifs d'inspiration berbère.


Démonstration de l'importance de l'accessoire sur deux silhouettes basiques : les derby à semelle épaisse à gauche, et à droite, le sac, qui était à se pâmer.


Ci-dessus, on retrouve LA silhouette et des détails qui rappellent la saison précédente : l'empiècement plastron, les boutons pressions... et plus loin, d'impressionnants colliers baroques.








Le clin d'oeil final ? Les chaussures du styliste, coordonnées à celles de ses mannequins.














Julien Fournié a fondé sa maison en 2009. Depuis 2011, il est membre invité de la haute couture et défile, deux fois par an, pendant la Semaine de la Haute Couture.

stelda

12 commentaires:

  1. Superbe collection. J'aime cette sobriété associée à quelques folies de style. Merci pour cette découverte, je suis nulle en haute couture ;(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de te faire découvrir ce couturier, alors. Cette année, je ne parle que des "petits", je trouve ça plus intéressant.

      Supprimer
  2. La 1ère mannequin j'ai cru que c'était Scarlett Johansson, super belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mannequins étaient vraiment canons.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout, merci ne nous montrer cette collection. La robe blanche sur l'avant-dernière photo est sublime ainsi que l'immense collier qui l'orne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette coupe m'a rappelé sa collection Hiver 2014-2015. L'ampleur de la jupe est très belle.

      Supprimer
  4. Superbe. Sur tes premières photos, la collection est vraiment portable pour tous les jours. Les dernières, moins mais les robes et accessoires font rêver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les 10 premières silhouettes étaient du prêt-à-porter, les suivantes des robes du soir. Tu as vu la vidéo ? C'est toujours mieux de voir les vêtements "portés pour de vrai", en mouvement.

      Supprimer
  5. Une découverte pour nous, et il est vrai, une belle première impression (du coup on a même regardé les chaussures qui paraissent humaines, en effet, et les mannequins ne font pas trop la g...). Assez original le mélange de couleurs comme la terracotta et le bleu. Très féminin, élégant et moderne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, une amie m'a dit la même chose ce matin : "Les chaussures, ça peut être terrible". Julien Fournié les conçoit lui-même (avoir été styliste chez Jourdan, ça aide...)

      Supprimer
  6. Magnifique! La silhouette robe bordeaux avec cet immense collier bleu est incroyable! Et je veux les mêmes derbies! Merci pour cette belle découverte stelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de vous faire connaître le travail de Julien Fournié. il est vraiment intéressant et ces chaussures sont justes parfaites.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox