Soyons normcore !


On a accumulé tous les it visibles : sac Céline, espadrilles Chanel, manteau Stella McCartney, jus Jovoy. On a aligné l'absence de logos. On a name-droppé / psalmodié chaque nom incontournable du moment de la semaine jusqu'à plus soif. On a rajeuni notre déco avec plein de petits riens en série limitée à 3 zéros. On est chaussé exclusivement de collections capsules.
Y a un moment où on est tellement hype, qu'on ne peut plus aller plus haut. On est dans la stratosphère. C'est l'angoisse. Que faire ? Devenir normal. Enfin, prendre l'allure que certains croient être celle des gens normaux : charentaise, tennis avachie, pull étriqué, coiffure approximative.

Bienvenue chez les normcore (normal + hardcore). Plus hardcore que normal, d'ailleurs.

Le Huffington canadien en a répertorié une belle galerie. Si vous souhaitez pointer au club, il vous suffit :

  1. de jeter les coordonnées de votre coiffeur
  2. de porter une polaire moutarde ou bleu glacier
  3. d'enfiler un 501 d'époque qui remonte sous les aisselles
  4. d'investir dans une vieille paire de baskets éculées
  5. de brandir une besace en skaï (et en bandoulière).
Attention, la règle d'or reste le no logo, l'absence de détail, de coupe ou de couleurs modernisants. Pas de twist, de dédramatisation. Un look 100 % no style. Tu viens comme tu es (et si tu sembles échappé d'un rayon Leclerc Vêtements des années 80, c'est gagné).


PS : la photo ci-dessus est bien sûr un exemple à ne pas suivre. Le K-Way revisité léop' est bien trop recherché. Misez sur un poncho Decat'.

Spéciale dédicace à Eudoxie, en souvenir de notre discussion sur les normcore!

16 commentaires:

  1. Quand je pense qu'il y a deux décennies, ces premiers de la classe dont on se moquait entre deux cours étaient des visionnaires plus in que in ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ringards d'hier sont toujours les rois de demain... et ça ne se vérifie pas que pour les fringues. Je me rappelle de filles ou de garçons moqués toute leur scolarité qui sont devenus des champions dans leur catégorie ;-)

      Supprimer
  2. Juste essayer de jongler avec les tendances sans en devenir addict, s'en inspirer et surtout porter ce que l'on aime, ce dont on a envie ... it ou pas it !!! ... et mine de rien, la " galerie " du huffington canadien, il y en a partout dans la rue ! Faut qu'il sorte à l'extèrieur, le journaliste ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croies que le journaliste rigolait aussi :). Ce truc du "normcore", ça ne fait vibrer que 3 marketeux déconnectés. Ca s'appelle le zéro style et ça existe en effet partout et depuis la nuit des temps.

      Supprimer
  3. Ho, j'ai vu apparaître ce terme il y a quoi, une semaine ? Je ne sais pas si cette "tendance" va réellement prendre, mais bon, si cela peut amener un peu de nouveauté dans la vie de certains, qui n'ont, de toute évidence, pas grand chose à faire (si leur seul but est de se demander comment être tendance), j'ai envie de reprendre une expression bien vieillotte: ma foi...(avec haussement de sourcil et coup d'oeil vers le côté) !
    Bises (et bon week-end !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être sur l'Express ? Ils en ont parlé. Et M a épinglé l'invasion des claquettes de piscine...
      Comme tu dis, franchement, ils font ce qu'ils veulent :) Mais ça ne passera pas par moi (ou bien je serai au dernier stade de la dépression). Bises, Lilly

      Supprimer
  4. Je passe. Je préfère le coup de cœur qui va à ma morphologie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as bien raison : c'est absurde de suivre aveuglément ce qu'on nous inflige à tous les coins de portant!

      Supprimer
  5. Hello !!!
    Je n'en suis pas encore à cette étape (et ça m'arrange bien ! !)
    Vic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras jamais normcore ;-). Tu es trop... toi!

      Supprimer
  6. Warf !!! Enfin, moi je le mettrais bien encore mon 501 d'époque mais je n'y rentre plus mon ventre !
    Bon WE Stelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça peut te rassurer, je ne rentre plus mon popotin dans le mien!!! Bonne semaine, Laurence

      Supprimer
  7. ah ouais .... on va faire des économies quoiii !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes! Par contré, Pépé Charles et Tata Monique ne vont pas apprécier qu'on leur pique leurs chaussons et leurs gilets...

      Supprimer
  8. drôle ton article comment être in sans être addict et comment aussi ne pas tomber dans le no look, une réponse, facile mais difficile juste être soi même, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus je vieillis et plus je crois aux basiques avec une touche de fantaisie. mais pitié, des pièces qui respectent un peu notre morpho...

      Supprimer

 

S'abonner à la newsletter

Translate ?