Derrière les machines, les femmes


C'est juste un court-métrage qui montre des usines, la beauté des machines. Le bruit assourdissant. Et des lambeaux de vie. C'est beau et c'est dur. Ca m'a mis les larmes aux yeux.

Le silence énorme, à la fin, quand les machines se taisent. On n'a plus envie de jeter ses fringues, on a vu les femmes qui sont cachées derrière.

Film réalisé par le Collectif Images en transit : 5 artistes de 5 pays (France, Roumanie, Chine, Burkina Fasso et Mali) ont mixé leur travail.

stelda

18 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi ma Stelda
    Bravo de bous le rappeler
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvie . Gros bisous et bonne semaine!

      Supprimer
  2. moi j'adore, avec toi j'en apprends toujours plus !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Stelda de nous avoir fait partager ce court-métrage.

    On oublie trop souvent que derrière un vêtement, il y a des hommes et des femmes qui l'ont fabriqué, qu'il n'est pas arrivé en boutique "comme par magie". C'est là qu'on se rend compte que le métier d'ouvrier est indispensable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est cet aspect "magique" qui est un peu (complètement) fou...

      Supprimer
  4. Tu as raison mais c'est valable pour tant de choses qu'on va finir par ne rien faire et ne pus rien porter. Ceci dit, ce genre de reportage a au moins l'avantage de faire prendre conscience ... alors petit à petit peut-être que les choses évolueront mais j'ai des doutes sur le sens vers lequel c'est parti, je trouve les gens de plus en plus égoïstes.
    PS: je suis un peu en mode pessimiste dans ce com ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, tu n'es pas pessimiste. J'essaie de me limiter à la mode sur le blog (sinon, je partirais dans tous les sens et j'écrirais nuit et jour, ce serait insupportable et vous arrêteriez de me lire!) mais bien sûr, c'est valable pour tout. Comme dit Gweny, c'est l'aspect magique de la société de consommation à outrance qui m'a choquée.
      Allez, on espère que les choses vont dans le bon sens...

      Supprimer
  5. Très instructif ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nyx :) Oui, quand on ne connaît pas le milieu, on n'a aucune conscience du bruit, par exemple... Ou de la poussière crée par les tissus.

      Supprimer
  6. Derrière chaque objet se trouve une personne qui l'a conçu. Ça fait du bien de le rappeler, les petites mains méritent le respect.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et c'est pour ça que je prends de plus en plus soin de mes affaires. J'étais assez négligente quand j'étais jeune. Mais depuis quelques années, je fais bien plus attention.

      Supprimer
  7. Merci de rappeler une vérité à laquelle on ne pense presque plus, comme si le vêtement allait de lui-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les nouvelles collections toutes les 3 semaines, il y a de quoi imaginer qu'il tombe du ciel ;-)

      Supprimer
  8. Vraiment édifiant. Bien sûr on doit avoir du respect pour ces femmes au labeur répétitif, peu créatif le plus souvent et pour certaines d'entre elles mal rémunéré, même si certaines aiment ce qu'elles font, travail précieux, heureuses d'avoir un travail dans un monde où la pauvreté gagne du terrain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vu un autre documentaire sur des usines au Bangladesh (il faudrait que je le retrouve) dans lequel les ouvrières disaient à quel point elles étaient fières de fabriquer des vêtements. C'était aussi émouvant.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox