Chic, on peut (enfin) laver sa robe!

Un article de Fashion Mag a réussi à me faire exploser de rire ce matin. Pourtant, ces jours-ci, je n'ai pas le cœur à rire : entre un dossier géopolotique sur le Liban (un pays de 4 millions d'habitants qui croule sous environ 1 million de réfugiés syriens), une session d'assise où des mecs de 20 ans collent 3 coups de couteau à un gamin de 17 ans, un partiel de droit et une étude de cas,  mon quotidien baigne dans le gris-noir.

Mais heureusement, une nouvelle de taille a embelli ma journée : le styliste Giles Deacon a créé une collection lavable...


C'est dit sans rire.

Je me demande si quelqu'un a relu le communiqué. Un vêtement qui se lave, waouhhhh, quelle innovation! En réalité, il s'agit d'un partenariat avec le géant de la lessive Procter & Gamble, dans le cadre de leur Recherche et Développement. Mais je trouve que le concept illustre bien l'absurdité de la com' : un vêtement jetable, ce n'est tout de même pas la norme, si ? Et aujourd'hui, même le cuir et la plume se lavent...  

Je vous laisse avec l'un des responsables du projet : son explication est un morceau de bravoure, un solide mélange de naïveté et de déconnection du réel. Il révèle, je crois, toute l'absurdité de certaines actions de communication :

"Nous avons réuni ces experts pour faire le point sur les tendances d'aujourd'hui et sur les besoins futurs des consommateurs. Les vêtements et surtout les tissus sont de plus en plus complexes et mélangent les matières. Les gens ont par ailleurs de nouvelles exigences. Ils veulent des vêtements qui résistent toute la journée et ne s'abîment pas au fil du temps, faciles à entretenir. Cette initiative organisée à Milan marque pour nous le point de départ d'une nouvelle phase d'innovation de produits, dans laquelle nous voulons être davantage connectés au monde de la mode, à l'évolution des tissus et au nouveau lifestyle du public" explique Andres Franco. 

C'est vrai, qu'est-ce qu'on devient exigeants... voilà qu'on veut des vêtements qui ne se déchirent pas en deux au bout d'une demi-journée et on refuse l'usage unique. Les consommateurs sont vraiment d'une intransigeance, je vous jure. 

stelda

29 commentaires:

  1. ah ouais!! quelle découverte!! le consommateur ne veut pas apporter ses t-shirts au pressing??? il exagère,quand même... (je suis sans doute parmi les pires, alors: je demande même à pouvoir mettre mon imitation peau lainée à la machine (fait avant hier à 30°C PG laine, et résultat: parfait - alors que sur l'étiquette : NO LAVAR en énorme (lobby pressing??)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fabricants se couvrent à mort pour éviter un procès :). C'est très énervant, du coup, tu ne sais jamais si tu peux oser le lave-linge ou pas. J'y vais en général au feeling (au bout d'un moment, on reconnaît à peu près ce qui va finir en bouillie et ce qui va résister). Mais c'est parfois la roulette russe!

      Supprimer
  2. lol en effet il y a de quoi rire dès le matin, en tout ça a le mérite d'être intrigant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes! La preuve : j'ai lu l'article...

      Supprimer
  3. Hahahhaaha ! Merci pour cette belle découverte, depuis le temps que je voulais des vêtements qui se lavent ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu es une consommatrice exigeante ^^

      Supprimer
  4. Ah ben ça alors, en voilà une idée ! Plutôt de chercher à être "davantage connectés au monde de la mode", pourquoi ne pas songer avant tout à se connecter avec la réalité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop compliqué... Sérieusement, oui, je trouve que certains planent bien haut, quand même. Loin de nous, en tout cas (ou c'est nous qui sommes trop bas ?)

      Supprimer
  5. Je vois qu'on a les même sources de lectures ;)
    J'ai tout autant ri, c'était magnifique de bon matin ! Bientôt la lessive qui lave vraiment peut-être ?
    J'ai adoré cette partie aussi: "C'est la première collection créée par un designer 100 % lavable en machine. Pour l'instant, elle ne sera pas commercialisée."

    Dis donc, c'est la première fois dans l'histoire de la mode qu'on va pouvoir laver nos affaires, si c'est pas génial tout de même ! Mais attention, c'est un processus hyper technique pour le moment, donc elle n'est pas commercialisée (et sinon, on leur dit que tout le monde s'en fout ?!).

    Experts, équipe complète pour se pencher sur ce sujet, ô combien passionnant...N'y a-t-il pas des questions un peu plus importante à résoudre dans le monde que...ça ?!

    Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, laver une jupe, c'est un processus hyper technique et original. Là, c'est toi qui me fait mourir de rire :D. Fashion Mag est une mine, je ne m'en lasse pas!

      Supprimer
  6. Il y en a vraiment qui ont les pieds qui ne touchent plus terre ...

    C'est la Mère Denis qui va être contente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pauvre, elle va se retourner dans sa tombe médiatique!

      Supprimer
    2. C'est ben vrai ça !!!

      Supprimer
  7. Quelle grande avancée dans la mode :-D. Heureuse de voir que des gens sont payés pour réfléchir à ça et encore plus de constater que nous avons une belle longueur pour le coup ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on est carrément des trendsetteuses de folaï : on lave nos fringues, wouuuuh!

      Supprimer
  8. J'ai aussi lu cet article. Juste incroyable.
    Bon courage pour tes études.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine <3. Ca me manque parfois de ne plus pouvoir écrire tous les jours mais tu sais ce que c'est aussi ;-).

      Supprimer
  9. Comment ça ? Plus d'aller-retours au pressing pour la moindre fringue ? Je vais bientôt devoir laver mes petites culottes toute seule ? Quelle horreur ! ^_^
    Et dire qu'il y en a qui font des études et qui sont payés pour se pencher sur des questions aussi cruciales !
    Merci pour cette tranche de rire Stelda ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, c'est hyper choquant. J'en suis navrée, Manal mais il va falloir te résoudre à ce nouveau mode de fonctionnement : la technologie est en marche et rien ne l'arrêtera!

      Supprimer
  10. Faut-il en rire ou tout simplement secouer la tête ?
    Si Coluche était là, il trouverait bien un sketch, comme son "lave encore plus blanc"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "... que si tu ne le laves pas " ^^. C'est vrai qu'il trouverait bien quelque chose!

      Supprimer
  11. Oh, que tu es dure avec eux !! :) C'est vrai que l'accroche semble un peu naïve mais elle a fait son effet ! Après je me demande si l'intérêt était de montrer que Procter & Gamble peut proposer de la lessive qui lave en machine sans abîmer des vêtements qui ne sont pas fait pour y être. Sincèrement, si on peut se payer du Giles Deacon, est-ce qu'on fait sa lessive soi-même ou bien on amène tout au pressing ?
    Ou bien faire un pied de nez à toute une industrie qui ne propose que des vêtements à utilisation unique pour que les consommatrices achètent encore et encore ET que donc P&G se place du côté des clients en créant des lessives qui permettent de ne pas abîmer des tissus PQ (utilisable qu'une seule fois si je ne m'abuse ! ;) )

    Bon, ca vire au scabreux par là, donc je vais m'arrêter !

    Bises Stelda ! et bon courage pour ... TOUT ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus sérieusement, même certaines clientes aisées ont dû revoir leurs modes de vie et d'achat. P&G se met sur le créneau et il a raison. Mais l'argument est quand même fort mal amené.
      Merci, Laetitia et plein de bisous <3

      Supprimer
  12. Mais naaaaaaaan c'est pas possible c'est un fake ?!? MDR XD ("de nouvelles exigences"...)
    J'en ris à voix haute ! Merci pour le coup de barre \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, nan, c'est vrai de vrai. Et ils ont fait notre journée. Merciiiii, P&G!

      Supprimer
  13. J'ai bien fait de lire ton billet, ma journée est éclairée, quelle bonne nouvelle …
    Ceci dit, c'est intrigant et ça fait causer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic alors :D. Oui, finalement, c'était peut-être une bonne idée pour créer le buzz ;-)

      Supprimer
  14. Eh oui, c'est quand même cool des vêtements qui se lavent et qui tiennent le coup. Et franchement, même chez les marques, les vêtements tiennent de moins en moins la route je trouve. Ca bouloche, ça se troue en moins de 2, ça devient informe après avoir été porté 2 fois... Quelle tristesse de ne pouvoir garder ses vêtements aussi longtemps qu'on aimerait parce que la qualité est très très rarement au rendez vous. Merci pour cet article qui m'a bien fait rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claire. oui, c'est rageant d'autant que non, toutes les clientes n'ont pas envie de racheter des vêtements tous les ans. On est parfois ravie de trouver un basique qui nous va parfaitement et on rêve de le porter des années.

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox