Le rire est-il soluble dans la pub ?


En décembre, j'ai été invitée à une conférence sur les tendances sonores dans la pub. Vous connaissez ma passion pour ce qui a trait à la communication, à la pub et aux tendances et vous vous doutez que je m'y suis jetée ventre à terre.

La conférence était organisée par le syndicat des régies publicitaires (pub TV, quoi). Intervenaient des experts et un bureau de tendances. Et j'ai été un peu effarée par leur côté sclérosé. C'était terriblement lisse et cérébral. Pendant une heure et demie, on a regardé des slides et écouté l'analyse point par point de camemberts : 38 % des personnes préfèrent les sons aigus, la musique d'opéra est assimilée au sérieux par 48 % des auditeurs, etc. Bref, vous voyez le genre. Sachant que la conférence s'adressait à des journalistes ou à des responsables d'agences de pub, ils pouvaient être un peu pointu, personne n'aurait été blessé.

J'étais atterrée. Au point de je me tourner vers mon voisin en lui demandant si lui aussi il trouvait ça convenu ou si c'était moi qui faisait ma blasée. "Non, me répondit-il, vous avez raison". 


On nous expliquait que les tendances actuelles sont repérées dans les films en tête du box-office, les chansons à la mode, les jeux vidéos. Parmi les grandes lignes dégagées par les intervenants, on trouvait "l'émergence rétro futuriste", "le refus de la nostalgie", "l'ego-idolâtrie"... illustrées par des campagnes Gucci, Versace ou Alexander Wang tristes à mourir et qu'il me semblait avoir vu 50 fois. Inspirées, bien sûr, des oeuvres de Sofia Copola ou d'Assassins Creed. Aucune mention sur la spontanéité, l'humanité, l'humour.

Pourtant, lorsqu'on regarde le top 100 du box office français, derrière l'insubmersible Titanic, vient Bienvenue Chez les Chtis, Intouchables, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, La Grande Vadrouille, les Visiteurs... Sur les 20 premiers films français, 13 sont de franches comédies. L'humour et les relations humaines (familiales ou amicales) sont fédérateurs. On en a besoin, on aime rire ou sourire, on aime les clins d'oeil et les histoires qui finissent bien.
Cette recette-là humour+amour (sans sexe), trop souvent zappée par le monde du marketing, est donc très efficace. Et en prime, elle fait du bien au moral. Femme qui rit, un pied dans son lit, dit l'adage. On pourrait le compléter par  Spectateur qui rit est un consommateur déjà à moitié conquis.

Faut-il se prendre au sérieux pour faire les choses sérieusement ? "Ils sont frileux, ils ont peur de se planter et de perdre des budgets alors ils ne sortent pas des rangs", me confia mon voisin, directeur d'une agence de pub. Je l'aurais embrassé. Enfin quelqu'un qui parlait sans langue de bois.

La dernière campagne Alexander Wang est sinistre. Si le luxe, c'est ça... je vais chez H&M. Peut-être même que je retourne chez Zara.



campagne SS 2013 Alexander Wang

Je préfère largement la vision d'Hermès ou celle proposée par Roger Vivier. Une preuve que l'humour et la fraîcheur fonctionnent ? la pub de la Petite Robe Noire de Guerlain a fait un carton (et les ventes avec, héhéhé). Vous pouvez lire mon analyse chez Tentaculte.

stelda

28 commentaires:

  1. ben ouais, la pub Alexander Wang que penser d'autre en voyant l'image, que: "ohlala la pauvre elle a tellement dépensé dans ses bottes que:
    -elle n'a plus rien à se mettre
    -ça l'a rendue anorexique
    -elle songe à aller chez le psy
    -elle a survécu à un accident nucléaire et lui reste plus que ses bottes
    -elle va tourner dans les Ailes du Désir remake 2095 post Apocalypse

    ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je penche pour "l'inspiration" n°4. J'ai rarement vu une pub aussi sinistre mais elle est en accord avec la collection (vue en défilé, on dirait la sortie d'un goulag).

      Supprimer
  2. Valérie { Atelier rue verte }9 avril 2013 à 06:59

    Tu as entièrement raison .... l'humour, il n'y a rien de tel ...ET cette pub, elle fait froid dans le dos , je n'accroche pas du tout . Bises Stelda et bonne journée ... (avec au moins un fou rire) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je ne ris pas de la journée, je suis malheureuse comme une pierre! Gros bisous et belle journée à toi :))

      Supprimer
  3. Pire Jicky, j'ai pensé à l'holocauste en voyant les images. Quelle horreur !!
    En ce moment, mes pubs préférées sont celles d'Ikea, je guette les nouvelles !
    La mode ferait bien de s'en inspirer, déjà que leurs tissus sont sympas et pas chers, si un jour ils font des fringues en gardant cet esprit, ça va faire mal ! NJUT 😄

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai loupé les pubs Ikéa! C'est vrai qu'elles sont souvent drôles.

      Supprimer
  4. Jicky et Sophia : hahaha. Totalement d accord!

    RépondreSupprimer
  5. La pub d'alexander Wang est déprimante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La campagne Saint Laurent est guillerette, à côté ^^

      Supprimer
  6. un peu d'humour ne fait jamais de mal, je suis bien d 'accord avec toi !!! lourde cette pub !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'optimisme est bon pour la santé :).

      Supprimer
  7. C'est vrai que j'aime les pubs qui me font sourire, me donnent envie de chanter ou danser. Mon fils est étudiant en communication et il trouve que la grande majorité des pubs est triste, sans intérêt, sans ressort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il pourra s'exprimer. C'est en tout cas une très bonne nouvelle : la relève arrive et elle fourmille d'idées, chouette :))

      Supprimer
  8. Hum, ce sont les limites des analyses de tendance : on y décrypte l'existant, on ne fait pas le boulot des créas, inventer autre chose !

    En même temps, "suivre la tendance" ou "l'inventer", ce sont 2 choix stratégiques pour les marques. Je veux dire qu'il y a des marques qui se positionnent comme "suiveuses", c'est leur fond de commerce, on n'en attend pas de trucs trop pointus.

    Après, le risque, en période de crise, c'est qu'on choisit souvent la première option, alors que la 2ème peut au contraire permettre de se faire remarquer, comme tu l'expliques bien sur la petite robe noire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu résumes bien le problème : c'est au créa d'inventer... mais on ne leur laisse plus assez de libertés. Etre suiveuse pour une marque de luxe, je trouve ça vraiment dommage.

      Supprimer
  9. Les produits qui ont le plus cartonné sont souvent ceux qui s'attiraient au départ le plus de rejet de la part des consommateurs (trop nouveau, trop différent, quelle horreur). Bref, pour vraiment sortir du lot, il faut OSER! Et l'humour, je suis pas contre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça. L'audace (qui n'est pas forcément le grand n'importe quoi) est la mère de l'innovation :)

      Supprimer
  10. Ça fait froid dans le dos cette campagne Alexander Wang en effet... :|
    Trop de prise au sérieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est... lunaire, glacé, mort.

      Supprimer
  11. Je suis 100% d'accord avec toi, un peu d'humour, c'est toujours bon. Pour la pub A.Wang, je me demande si j'ai bien toutes les cartes en main pour la comprendre tant cela me met mal à l'aise ... c'est beaucoup trop intello pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que tu aies besoin de cartes. Fais-toi confiance :D

      Supprimer
  12. La pube de A. Wang fait froid dans le dos, elle semble si décharnée avec ses pauvres bottes.......... ça me laisse couac !
    Bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
  13. La pub D'A.Wang elle ne donne pas envie une seconde! Quelle tristesse et quel sinistre! Je me demande ce qu'il a voulu communiquer dans cette pub?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas. "Mes bottes sont empoisonnées au mercure" ? Quand on sait que la photo grossit, je n'ose pas imaginer la maigreur réelle de la mannequin.

      Supprimer
  14. les pubs ne doivent pas trop se prendre au sérieux !!! Tu as bien raison
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les plus drôles sont celles qui fonctionnent le mieux. Bisous, Sylvie

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox