Les perles de l'assistance



Blogeuse n'étant (hélas) pas un métier, j'ai travaillé 5 ans dans l'assistance. Vous savez, ces plate-formes ouvertes 24h/24 pour toutes sortes de dépannages automobile, maison ou santé ?
Derrière notre casque, on voit défiler toute la misère humaine, la tristesse, la colère, la bêtise... Avec 15 millions d'assurés en Métro et Dom-Tom, on vit chaque jour une belle étude sociologique.

Valérie m'avait demandé quelques perles et anecdotes de notre métier : j'ai découvert que beaucoup de personnes ne savent pas lire, que bien peu comprennent ce qu'on leur fait signer (et encore moins le lisent!) ; j'ai découvert beaucoup de méchanceté gratuite, des tonnes d'égoïsme, un peu de racisme ordinaire et parfois, de l'humour et de la gentillesse.

Ce que j'aimais dans ce métier ? le côté speed, la surprise au moment de décrocher, les situations difficiles à dénouer. Et pouvoir m'habiller comme je voulais, héhéhé!
J'ai décidé d'arrêter  le jour où je n'ai plus eu aucune empathie pour les assurés qui appelaient. Le jour où je me suis rendue compte que je ne supportais plus leurs cris, leurs insultes, leur manque de respect. L'absence de merci, parfois même de bonjour... Quand le négatif occulte le positif, il est temps de tourner la page.

J'étais donc chargée d'assistance pour des contrats mutuelle, habitation, professionnels, décès, accidents... En 5 ans, je ne sais pas combien de personnes j'ai eu en ligne... Peut-être 50 000 ? Quelques situations m'ont marqué par leur drôlerie ou leur tristesse. Commençons par les fameuses perles... 

Vous avez dit bizarre ?...
Un soir, à 20h30 : "Ma femme vient d'être assassinée. Je vais toucher combien ?" ahem...

Elle : J'ai droit à quoi après le décès de mon mari ?
Moi : votre mari est décédé quand, Madame ? 
Elle : il n'est pas encore mort, mais ça ne va pas tarder"


Moi : vous habitez en maison ou en appartement ?
Lui : ben, je sais pas ; c'est quoi la différence ?" ok. Là, on part de loin...


Moi : Bonjour, Service d'Assistance plomberie...
Lui : Ah, ne bougez pas, je vous ouvre"

Une assurée de très mauvais poil :"Voilà je suis coincée dehors ! mon con de mari est parti en claquant la porte et il a laissé les clefs à l'intérieur. Mais quel con, celui-là, je vous jure! Je vais le tuer : il me sert vraiment à rien!!"


Lui : je voudrais un taxi pour aller chez le kiné
Moi : Nous ne prenons pas les taxi en charge sur ce contrat
Lui : Ah, ok. Je vous laisse mon téléphone au cas où vous changeriez d'avis ?" nan, ça ne marche pas comme ça...

Une assurée toulonnaise : "je voudrais que vous me mettiez un avion le 14/07, à destination de Paris pour aller voir le défilé sur les Champs" (et non, on n'était pas le 1° avril, on était le 12 juillet!)

"Bonjour, je vous appelle dans le cadre de ma protection juridique. Je dois passer devant le tribunal : on m'accuse de me masturber sur la voie publique"
Variante : "J'ai besoin d'un serrurier ; les flics ont défoncé ma porte pour venir chercher mon fils"
ou : "il a violé sa soeur ; vous prenez en charge les frais d'avocat ?"

Il y a les gentils :
Moi : Service d'Assistance, bonjour!
- oh, heu... bonjour. C'est une vraie dame ?!
Moi : Oui, monsieur, c'est une vraie dame... En quoi puis-je vous aider ?"

Moi : n'hésitez pas à rappeler si vous souhaitez d'autres informations ; nous sommes ouverts 24 / 24.
Elle : oh mon Dieu! Mais vous faites comment ? vous devez être épuisée!
Moi (éclatant de rire) : rassurez-vous Madame, on se relaye, je ne suis pas seule à répondre au téléphone"


Elle : et sinon, j'ai droit à quoi sur mon contrat ?
Moi : Vous avez aussi la garde d'animaux
Elle : J'ai pas d'animaux. Quoique, j'ai bien mon mari, hahaha!"

Moi : Pendant l'hospitalisation de votre épouse, nous prenons aussi en charge la télévision, si vous le souhaitez
Lui : C'est gentil, Madame mais ma femme est dans le coma" malaise...

Lui : Vos supérieurs, Madame, sont des pisse-petit! Et je vous plains, Madame, de travailler avec de tels olibrius! J'espère que vos émoluments sont à la hauteur de vos qualités!" heu, non pas vraiment... mais c'est gentil de me le souhaiter 

Où il y a de la gène, y a pas de plaisir... 
Elle : Je voudrais une aide à domicile : mon mari s'est cassé le bras et il ne peut pas aller aux wc tout seul. Et je travaille toute la journée, il faut quelqu'un pour l'aider" ça ne sera pas moi, toujours...

"Bonjour, j'ai un mal de tête niveau 7 et j'aurais besoin que quelqu'un vienne s'occuper de ma fille". Tiens, en mécecine aussi on est sur l'échelle de Richter ??

Quelques néologismes étranges...
"oui, j'ai une sonde gastronomique" bon appétit, alors!

"ma femme a eu 5 points de couture à l'épaule"

"Il vient de faire une tentative d'AVC" 

"j'ai eu un égorgement d'eau sale" waouh! une tuyauterie massacrée pour de vrai!


"Je vous appelle parce qu'on a fractionné ma porte" ceci dit, il arrive parfois que les cambrioleurs les fractionnent, en effet, à coups de hache...


"bonjour, on m'a volé ma maison" c'était les déménageurs de l'extrême, alors...

"bonjour, je vous appelle parce que je me suis fait lapider mon compte" mes condoléances. Il n'a pas souffert ?


"ma soeur est tombé dans la douche et elle a cassé le bac" J'espère que c'était un bac en plastique parce que sinon, elle a dû se faire mal... mais ça, l'assuré ne semblait pas s'en inquiéter

Variante : "j'ai besoin d'un plombier en urgence, j'ai fait tomber mon lavabo" t'as sauté dessus à pieds joints ou... je ne préfère pas savoir!

Appel d'une assistante sociale : "Je vous appelle pour Mr Taret : il souffre d'alcoolisme et d'instabilité psychique"
"Mme Fion a un ulcère à l'anus"!!"

La prochaine fois, je vous dis comment mettre un téléconseiller dans sa poche!

stelda

48 commentaires:

  1. C'est trop sympa de nous faire rire comme ça de bon matin. Tu étais en première ligne (si je puis dire !) en effet. Quel boulot, quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut en rire, en effet. Oui, c'était parfois un vrai festival. Et je raccrochais en me disant "ohlala, et dire qu'ils ont sûrement le droit de vote..." C'est méchant, mais bon...

      Supprimer
  2. Valérie { Atelier rue verte }29 mai 2012 à 07:45

    Excellent ... de bons mots et d'autres complètement hallucinants ... une préférence pour la catégorie bizarre ... je vois que tu as une mémoire d'éléphant ( cela se dit , non ? ).
    Merci !
    Gros bisous et bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pu en écrire 3 pages! On ne se rappelle pas de tout mais on on notait quelques perles dans un petit cahier...
      J'ai oublié les dragueurs : "vous avez une voix charmante, Mademoiselle, je ne vous laisse pas mon téléphone, vous l'avez déjà, héhéhé". Ca, j'aimais bien : ça me faisait marrer!
      Gros bisous et bon soleil :)

      Supprimer
  3. Très chouette à lire ; par contre ce métier devait franchement pas être facile : supporter les insultes ou faire un éffort pour ne pas rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a des fois où je ne pouvais pas m'empêcher de pouffer. Et des fois où tu as du mal à garder ton self controle, comme les questions de protection juridique pour des viols ou des agressions ; c'est un peu dur : tu dois faire comme si c'était une situation banale alors que, ahem, tu as un peu envie de vomir...

      Supprimer
  4. Très bon, j'ai bien ri, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, Albane ;-). C'est vrai qu'on n'imagine pas forcément l'envers du décor. Je suis contente de vous avoir fait rire de bon matin :)

      Supprimer
  5. Dès le matin, j'ai passé un très bon moment à te lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois en avoir vu de drôle, toi aussi, en tant que vendeuse (lingerie, qui plus est) :D

      Supprimer
  6. Mdr le "ne bougez pas je vous ouvre !"
    Je pense que j'aurais pu rigoler pour le mon mari va bientôt mourir mais je sais de quoi les gens sont capables malheureusement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il y aussi ceux qui t'appellent en disant : "c'est Mr Truc, de Colombes les Eglises, j'ai la petite maison aux volets bleus, en face du Super U, vous voyez ?" heu, ben non, je ne suis pas du coin. "Ah bon ?? mais vous êtes où, alors ??". C'était souvent de petits papy, je trouvais ça trop mignon!
      Et puis comme tu dis, il y a des gens dont on n'aimerait pas être leur proche ou leur collègue :((

      Supprimer
  7. Tu as oublié le monsieur qui appelle le vagin de sa femme "la salle de jeux".
    C'est bien tourné cet article, quelle professionnelle!

    ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité à le mettre!!
      Je suis contente d'en rigoler aujourd'hui : c'est fou, cet article je l'avais sous le coude depuis un mois et je n'arrivais pas à le sortir tant que je bossais encore...

      Supprimer
    2. Normal. Là tu te détaches, donc ça n'a aucune importance.
      Et puis tu vides ton sac une dernière fois pour toute ^^

      Supprimer
  8. Vraiment un boulot difficile, tu as eu bien du courage
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? :D. Gros bisous, Sylvie!

      Supprimer
  9. Le coup du "je vous laisse mon téléphone, au cas où vous changeriez d'avis" m'a fait mourir de rire. Evidemment, on sait que c'est toi qui répond au téléphone qui décide ^^
    Merci de m'avoir fait autant rire, ça fait du bien !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais le nombre de personnes qui pensaient qu'on refusait leur demande juste pour les embêter!! Alors qu'au contraire, on aurait largement préféré dire oui à tout : ça arrangerait le chargé et le client :)
      Bisous, Morgane

      Supprimer
    2. ça, c'est typiquement franco-français,ça: la parano anti-moi-moi-moi... Ds mon boulot, je suis entourée de gens qui pensent que ceux "d'en haut" le font exprès pour nous embêter. ça a le don de m'ééééénerver....

      Supprimer
    3. C'est vrai : c'est très français :D

      Supprimer
  10. Ce n'est effectivement pas un travail facile, il doit déprimer souvent... Tu as donc démissionné ? Je te souhaite en tout cas de trouver un nouveau métier qui te plaise et où tu auras l'occasion d'exercer ton talent de chroniqueuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Véronique ;-). Oui, j'ai démissionné et je profite un peu du soleil... en attendant de repartir vers d'autres aventures!

      Supprimer
  11. c'est poilant, en effet (et assez d'accord avec toi pour le droit de vote, à se demander si certains comprennent et quoi, surtout...); moi j'en ai une ou deux de pas mal, mais hélas, dans l'autre sens, de la part d'un conseiller MGEN qui me sortait énormités sur énormités face à la situation (dramatique) que je vivais... je ne peux pas raconter ça là, mais vraiment c'était guère mieux que les perles de tes affiliés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne m'étonne guère. Quand j'entendais certains collègues... je les aurais bien inscrits aussi dans le Cahier des Perles, crois-moi!

      Supprimer
  12. Enorme !!
    ceci dit je comprends que ça soit hyper usant à force...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme tout : les choses répétées lassent :)

      Supprimer
  13. Merci de m'avoir éclairé :) Mais pourquoi St Mattieu à une représentation d'un homme ou d'un ange alors que les autres ont des animaux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie :)) Apparemment, ce sont de très vieux symboles remontant à Babylone, ils forment une figure appelée le Tétramorphe ; on le retrouve dans la première partie de la Bible et il a été repris par les premiers chrétiens. On le retrouve aussi dans l'Apocalypse.
      Et le choix du symbole, pour chaque évangéliste, est une référence à la façon dont il commence son Evangile.

      Supprimer
  14. Haha, génial ! Chapeau pour avoir passé 5ans à faire ce métier :)
    Celle ci m'a bien fait marrer :

    Elle : J'ai pas d'animaux. Quoique, j'ai bien mon mari, hahaha!"

    J'adore !

    Gros bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette dame-là ne manquait pas d'humour :)) Elle était morte de rire!
      gros bisous, Zoé

      Supprimer
  15. C'est juste pour dire que J'AI le téléphone en forme d'escarpins. J'ai l'air ridicule avec mais il est trop classe (et il téléphone vraiment !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi, une amie l'a aussi!

      Supprimer
    2. ... et si j'en vois un en forme de gâteau, je te fais signe ;-)

      Supprimer
  16. Extraordinaire ! Merci pour ces bons mots partagés, les gens sont vraiment fous :)

    RépondreSupprimer
  17. MDR excellent ! Ca m'arrive pas souvent de rire devant mon écran (je veux dire autrement qu'intérieurement hein) et bah là c'était tooooop !
    J'en veuuuux encoooore !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, je n'ai pas tout noté! Les autres souvenirs sont plutôt des situations insolites. Si j'ai le temps, j'en partagerai quelques unes, promis ;-)
      Suis contente de t'avoir fait rire, Pipou ;-)

      Supprimer
  18. Génial, j'ai bien rigolé! C'est fou ce que les gens peuvent être drôles à leur insu, ou pas drôles ça dépend. Merci pour cette tranche de vie. Bravo pour ce saut en parachute et God Bless ta vie future!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. God a toujours eu l'amabilité de blessed ma vie passée, je lui fais confiance pour le futur :)). Merci, Eudoxie et gros bisous!

      Supprimer
  19. ... Je mesure combien la rédaction de la lettre de démission a dû vous faire du bien ! D'ailleurs, je me demande si ce n'est pas cela, le vrai luxe, maintenant. Mes meilleurs vœux pour la suite. N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un vrai luxe et j'en suis consciente. C'est aussi un choix : gagner moins et vivre mieux ce qu'on fait... Un luxe pour soi et un cadeau qu'on fait aux autres car lorsqu'on est malheureux au travail, ce sont les clients, les collègues et la hiérarchie qui morflent ;-).
      Merci infiniment pour votre adorable commentaire!

      Supprimer
    2. Je vous en prie. Je me suis mal exprimée, j'entendais bien sûr que la liberté de choisir, en termes professionnels, n'est pas nécessairement un "don", un héritage ou un chemin que l'on emprunte spontanément ; c'est parfois un luxe que l'on conquiert ou que l'on s'autorise, selon les cas. J'ai également fait ce choix et je ne le regrette pas. Nina

      Supprimer
    3. Oui, je comprends tout-à-fait ce que vous voulez dire.
      Je crois que l'on regrette rarement ce genre de choix : ce sont des choix difficiles, on les prend vraiment quand on est à bout et que l'on sent qu'il faut changer, avancer ou couler!
      Vous me donnez une idée d'article sur les nouveaux luxe, Nina.
      Merci :))

      Supprimer
    4. :-)) Suspens, suspens... impatiente de le lire ! N.

      Supprimer
  20. Et bien je lis ce post trés tard par rapport à sa rédaction, mais j'ai beaucoup ri, merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de vous avoir offert un bon moment, Anna :).

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox